50 nuances de grey

50 nuances de grey

A force d’entendre les différents sons de cloches sur Facebook, sans pour autant avoir lu ni le résumé, ni les articles sur le sujet, je pense avoir bassiné Madame Maman assez pour qu’elle me le ramène une fois d’une de ses visites shopping au centre ville.

Tadaaaaaaaaaaa, surprise et grand sourire de ma part. Mais il a fallu près de 3 semaines avant que je n’ouvre ce livre gris brossé à la couverture d’accessoires pour homme.

50 nuances de Grey, retour d’un papa qui en a lu d’autres…

« 50 nuances de Grey » c’est un mommy-porn chic et facile que l’on trouve dans toutes bonnes librairies et grandes surfaces. J’en ai lu les 3/4 et je terminerais le livre, juste pour savoir ce qui se passe à la fin dans les jours à venir. Pour tout vous avouez, question livre de cul, j’en ai lu bien d’autres étant jeune (faut bien se cultiver, connaître la théorie avant la pratique, hein ! mdr). Ici y a du sexe, oui, faut pas le cacher. Du cul enrobé d’une histoire pas trop mal écrit, ça se lit, c’est pas du David Edding ou encore du Tolkien, donc ceux qui cherche l’amour romantique avec la langue de Molière en nuisette, passez votre chemin.

D’ailleurs, j’ai été étonné, je ne pensais pas qu’il y avait une intrigue dans ce livre (ni dans les suivant, de ce que j’ai appris ensuite)... C’est sur, le sujet est bateau, un brun limpide et linéaire mais tout de même intéressant. On désire connaître la suite, va-t-elle faire ceci ou pas ? Et lui l’obligera-t-elle ? Est-elle réellement si prude que cela ? Ca irait tellement plus vite si elle avait dit oui Amen à tout dès le début, pfffiout, le lire terminé en 25 pages, mais justement, hein, fallait pas, ce qui est agaçant pour notre héros archétypé !

La damoiselle naïve à souhait découvre (enfin ?) les secrets du pouvoir sexuel quel qu’en soit le sens. Le beau gosse a un lourd passif, ce qui peut donner une excuse à ses tendances légèrement (beaucoup) dérivantes… Je ne vous raconte pas le bouquin, empruntez-le à la bibliothèque pour connaître la suite.

On pourrait avoir peur de se retrouver face à un déballage de martifouets et autres ustensiles de bricolage Bosch et Cie, de serpierres pour nettoyer murs et sols, de mercurochrome pour penser les plaies, et de fils à pêche pour recoudre les bobos (ou inversement) mais heureusement (ou pas selon les goûts) ça reste tout de même du SM soft. C’est léger et cru à la fois, du sexe oui, l’anatomie est décrite, parfois avec humour, les scènes sont là, on peut pas le nier, la damoiselle sortira de son cocon rapidement pour le bonheur de nous lecteurs (et lectrices), mais du porno-hard non.

Ce qui pourrait gêner, c’est de trouver cela aussi facilement sur le marché. Enfin avec Internet maintenant, n’importe quel ado un tant soi peu malin peu en lire plus, même avec un contrôle parental… D’ailleurs, j’ai lu un article sur le sujet dernièrement et le danger plus grand se passe surtout sur l’échange photo/vidéo sur des cercles privés (enfin pas autant que cela, cf les scandales des actrices américaines), donc le roman érotique est-il réellement un danger pour cette génération ? Je ne sais pas à vrai dire et ce n’est pas le sujet en plus !

Le Mommy-Porn un bien ou un mal ?

Il y a 10 ans, cela aurait été scandaleux de trouver ce genre de livre en tête de gondole des supermarché. Maintenant, suite à ce genre de Best-Seller, c’est devenu un marché lucratif. Mais pourquoi donc diantre ? Que peut y trouver la mère de famille, première cible de ces livres ? Comment peuvent-elles se sentir suite ses lectures ? Et les hommes dans tout cela ?

Le sexe se démocratise, Internet n’y est pas pour rien. Alors lorsqu’une boite d’édition a tenté le coup, c’est dit « pourquoi pas » et se retrouve fasse à une tornade mondiale de fans hurlant (de plaisir ? rhooo) est-ce surprenant ? Le compte en banque explose, celui de l’auteur aussi et l’effet c’est rapidement répandu au point d’en venter les livres sur une page complète dans le dernier catalogue de France Loisir !

Ce n’est pas un manuel de la vie sexuelle du couple mais pas loin. Qui n’a pas rêver de reproduire telle ou telle scène dans la chambre, la nuit venue, les enfants ronflant comme des bien heureux ? Des articles que j’ai lu récemment, certaines pratiques se seraient démocratisées grâce à ce livre ! La peur de ceci ou cela laissé de côté car arbordée ici de manière romantique et surtout donnant du plaisir à l’héroïne.

Bref, les gens aiment, surtout les femmes, posez la question sur Facebook anodinement, style « j’ai envie de lire 50 nuances de Grey, vous en pensez quoi » et vous verrez les réponses…

Mon avis d’homme et de papa

Certains me diront que vient faire l’avis d’un papa là dedans, justement ! La vie sexuelle d’un couple parental, avouons-le, pour la plupart, ça n’a plus rien à voir des beaux jours de nos amours de roucoulement sous les palmiers du voyage de noces ou de nos années de boutonneux à la découverte de nos partenaires post-lycée et post-université.

J’en ai lu d’autres « avant » bien des pires, alors il ne m’a pas du tout choqué. Maintenant a-t-il redoré la bête à deux-dos dans notre vie de couple et bien… Tu crois vraiment que je vais en parler ? MOUHAHAHAH

Lis le livre et tu verras par toi-même… ou pas !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

8 comments

  1. Mère pas parfaite

    Ah bah du coup, je vais peut être me laisser tenter hein! (tout le monde en parle mais je l’ai pas lu comme je te l’ai dis) . Reste plus qu’à l’acheter ^^

  2. Après ta critique, je ne sais encore moins si je lirais un jour ce livre !

    On m’a récemment dit que c’était assez insipide, d’après ce que je lis ici, on se laisse prendre par l’histoire et on a envie de lire la fin…

    Je suis du genre à vouloir lire la fin d’un livre ou voir la fin d’un film même si je n’aime pas juste pour connaître la fin, du coup ce livre semble être un parfait piège perte de temps pour moi.

    Mais pourtant après avoir vu tant de monde s’extasier devant lui (sans mauvais jeu de mot), ma curiosité est tout de même piqué et je finirais surement par l’ouvrir un jour !

    • Faut tenter, pourquoi pas le feuilleter avant achat, tu pourrais te faire une idée. Ensuite refiles le à madame, hein ! mdr

  3. Il est écrit de façon à vouloir toujours en savoir plus, voir ce qu’elle va faire … Si bien qu’on se prend au jeu de la lecture et qu’on finit le livre rapidement (et les suivants car forcément tout est fait pour nous « obliger » à lire la suite !). Mais il y a mieux comme Mommy-Porn sur le marché ! (non je n’ai pas tout lu non plus !)

  4. Je pense que mon énorme aversion pour ce truc éhontément appelé « livre » vient surtout du phénomène de mode qu’il a suscité.
    Mais je souligne quand même que je ne l’ai pas trouvé bien écrit, je n’ai pas trouvé les mots judicieusement choisis, je n’ai pas été émoustillée du tout.
    C’est un Harlequin puissance 2 mais tout le battage médiatique qui a été fait (et maintenant le film…) c’est bien trop pour quelque chose de cette non-qualité 🙁
    Il y a des auteurs talentueux qui ne perceront jamais…

    Bref : beurk !

  5. Yann

    Pour ma part, si l’auteur n’avait pas auto-édité cette fan-fiction de Twilight (ce que c’était à la base), le livre n’aurait jamais franchi les portes d’une maison d’édition. C’est très plat comme écriture et bourrée de clichés. Je m’emmerdais moins en lisant des SAS quand j’étais ado.

  6. Pingback: Papa Blogueur Parodies du film 50 nuances de grey