L’autre week-end, à peine embarqués dans la voiture pour une sortie en famille, quelques dizaines de mètres au compteur, je vois une jeune femme, assez mignonne et chaudement vêtue, courir dans le froid de l’hiver sur le trottoir d’en face. Et alors je blague :

« Allez plus vite, tu vas rater ton bus ! »

Et forcément, hilarité générale dans la voiture…

C’est alors qu’au bout de la rue un jeune homme en short de pyjama, t-shirt et pieds nus, lui courait après en criant :

« Héléna reviens ! »

  • Un fou-furieux ?
  • Un sadique ?
  • Non, loin de là, juste une âme torturée hurlant le prénom de sa (supposée) ex-petite-amie.
    Il faisait -4°C et il courait les pieds nus sur la route, les larmes coulant au vent, toute la douleur du monde dans sa voix. Franchement, cela faisait mal au coeur…

Bon comme la voiture continuait à rouler, nous n’avons pas pu voir assister au reste de la scène…

Mais que faire alors dans ce cas ?

Pour nous, coincé dans la circulation et passage au feu vert, impossible de descendre et d’intercepter le couple, surtout qu’il n’était pas près de la rattraper dans son état.

Mais dans un autre temps, il y a deux décennies de cela, aidant ma soeur à déménager de sa première maison, une jeune fille est arrivée en  hurlant qu’on la poursuivait. Ma soeur l’a laissé entrer chez elle, et en effet peu de temps plus tard, 2 « voyous » courraient de partout à sa recherche. Bien entendu à ce moment-là ils ne la trouvèrent pas… Ensuite, la jeune fille ,bien plus tard, a pu fuir et nous ne l’avons plus jamais revu.

Nous en avons reparlé avec ma femme, avec humour puis sérieux, que sont-ils devenus depuis ?
Le garçon avait vraiment l’air fracassé de tristesse, et la jeune fille fuyante à toute jambe…

Arf, la vie est dure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply