Depuis l’été dernier surtout, et peut-être bien avant, en fait je ne me souviens plus, des irritations oculaires sont apparues de manière chronique, surtout à mon oeil droit.

Mettant cela sur le compte de la fatigue, des écrans ou d’un manque de quelque chose (magnésium, calcium, …), je ne me plaignais pas plus que cela. Jusqu’au jour où j’en fus réveillé une nuit pas une envie de me gratter l’oeil, avec une impression qu’une main invisible me torturait l’oeil avec des aiguilles ! Et puis ce fut le jour, et une autre nuit, etc.

Heureusement pour moi, j’avais rendez-vous avec mon ophtalmologue 3 mois plus tard, 3 mois à patienter, attendre, subir.

Et après une visite un peu plus longue que d’habitude, c’est là que j’ai eu le droit à des verres progressifs (eh oui je vieillis lol) mais aussi la mauvaise nouvelle, mes glandes de meibomius sont enflammées (celles juste sous les paupières) autrement dit une Meibomite !

Ceci expliquerait aussi les petits dépôts le matin sur le bord des paupières, certains jours avoir une impression de « poches » sous les yeux, sans oublier cette sensation de « yeux secs » douloureuse …

La Meibomite, une plaie pour les yeux

Souvent associée avec un âge avancé, certains praticiens ne la décèlent pas de suite sur des sujets plus jeunes, heureusement pour moi, mon ophtalmologue si !

Par chance, je suis un homme, car tout ce qui est crème, maquillage et j’en passe (salut Jean) est interdit ! Car cela renforcerait le problème.

Pour expliquer assez simplement, mes larmes ne sont plus « de bonnes qualités ». Au lieu d’être liquides et huileuses pour protéger et lubrifier mes yeux, elles sont plus « dures ». Le résultat s’en fait sentir rapidement : irritations, gonflements des glandes, douleurs, …

Ce n’est pas très connue, enfin nettement moins qu’une conjonctivite ou encore une blépharite, mais c’est franchement pénible !

Comment cela se soigne ?

Le but et de désengorger les glandes enflammées afin que le meibum produit par les glandes de meibomius soit de « meilleures qualités » (j’explique grossièrement) et donc d’éviter toutes les gènes et souffrances associées.

En effet, le meibum étant plus « épais », il n’arrive plus à s’écouler sur l’oeil par les pores de la peau, cela gonfle sous l’oeil et celui-ci est irrité, c’est un cercle vicieux en fait.

La méthodologie est « simple » mais prenante : LA CHALEUR ! Celle-ci réchauffe le meibum et désobstrue les pores de la peau.

  1. Application de compresses chaudes matin et soir (et n’importe quand si ça fait trop mal) sur les paupières pendant au moins 5 minutes (tu vois le trucs chiant hein),
  2. Massage des yeux du bout des doigts avec délicatesse et des glandes de Meibomius par de petits pincements tout doux,
  3. Application d’une petite crème sur les glandes,
  4. Insertion de gouttes d’Artelac dans le coin de l’oeil pour lubrifier celui-ci.

Cela fait un peu ça, sauf que je n’asperge pas mon oeil comme dans la vidéo :

Certains docteurs ordonnent en plus des antibiotiques, mais leur effet est de courte durée, donc inutile dans le temps.

Cette méthode est contraignante, de plus l’eau passe sur les yeux tout de même et les irrites. L’eau refroidit régulièrement et il faut la remettre à chauffer. Je déconseille aussi l’utilisation de n’importe quel « tissu » pour les compresses. Certains irritent encore plus que d’autres, argh, merci l’expérience. Sans compter la possible transmissions de microbes, … O_o

J’ai lu ici et ailleurs l’existence de « patch » à chauffer et à apposer sur les yeux, je vais me renseigner pour voir les « prix » et la réelle « qualité » de ces produits dans le cas de Meibomit, on connait les arnaques sur Internet, hein !

Une méthode du blog yeux-secs de Tony consisterait à appliquer une chaussette de riz (crus) chauds sur les yeux, je n’ai pas encore tester…

Et cela dure combien de temps ?

C’est la question que j’ai posé à mon médecin des yeux, et il m’a dit « à jamais ! ».

Argh, la pilule fut dure à avaler. Pourtant, après-coup, sur le « Net » (et on trouve de tout hein), c’est plutôt un symptôme de 6 mois, voire 1 an, alors pourquoi m’a-t-il répondu cela ?

Parce qu’il semblerait que cela soit chronique… Pour le moment j’ai toujours mal, surtout ces jours-ci  (et c’est pénible au niveau visuel et cela se reporte sur le comportement), et avec en plus les verres progressifs à s’habituer, je ne vous raconte pas comment je dois me concentrer visuellement.

Peut-être que dans 1 ou  trimestre,  voire 4 tout cela sera terminé, peut-être que non. Affaire à suivre.

 

Crédit image : https://pixabay.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

6 comments

  1. Ryan

    Bonjour cher blogueur,

    Je subit actuellement les même symptôme que vous et étant moi aussi de la métropole lilloise j’aimerais avoir les coordonnées de votre ophtalmo svp.

    Merci

  2. Pingback: Les vacances sont faites pour se reposer ! -

  3. Pingback: Test de la mesure du temps de rupture du film lacrymal, sécheresse des yeux

  4. Pingback: Les causes extérieures yeux secs : clim, vent, écrans, pollution, ...

  5. Félix

    Bonjour,

    Pensant à des allergies, je ne m’étais jamais vraiment inquiété. Mes yeux piquaient, mais c’était pas trop gênant. C’était il y a 10 ans. Les symptômes sont toujours là aujourd’hui. En pire. Je suis légèrement bleu autour des yeux (comme si on m’avait frappé). Je vais essayer la chaleur… Sait-on jamais…

    • oui moi aussi je me suis demandé ce que j’avais jusqu’à oser le demander à mon ophtalmo, lorsqu’il m’a dit que c’était à vie j’ai pas du tout aimé