amour-famille

« Papa je t’aime »
« Moi aussi mon fils ! »

C’est bien joli, nécessaire, indispensable, formidable de le dire, le ressentir (vraiment, pas juste des mots), fondamentale pour être heureux, mais cela ne suffit pas !

Lorsque ma mère est décédée, j’ai longuement regretté le faussé affectif qui s’était creusé entre-nous. Non pas que nous ne nous aimions pas, mais j’étais un garçon, un enfant, et passé un certain âge je trouvais que la toucher, lui dire simplement « je t’aime », ou la serrer dans mes bras faisait petit garçon !

L’adolescence puis l’âge adulte venant, on oublie petit à petit de montrer ses sentiments, on le sait, c’est un fait, on s’aime. On se voit, on est présent, on est là dans les moments durs, mais j’aurais pu faire mieux.

> Savoir montrer son amour aux enfants, ils vous le rendront bien !

La parole est nécessaire. Les mots justes, au bon moment, par surprise, en petit secret, chuchoté à l’oreille, au bonsoir ou au bonjour, à l’accueil, n’importe quand mais pas de trop. Répétitif les mots sembleront fades, cimentant une façade de politesse avec un arrière gout de faux, en excuse, pour faire plaisir, en réponse à un besoin mais creux ou pour passer à autre chose.

Cela vaut dans les deux sens. L’enfant aura plus tendance à dire des mots d’amour à ses parents si ceux-ci ose le lui montrer et ce, quelque soit son âge !

Le toucher aussi est important, on parle ici de prendre la main, faire un câlin surtout pour les plus petits, une accolade sincère, un check pour les plus grands, etc . Dans les crises, cela rassure, l’enfant voit que le parent ne le rejette pas, qu’il est entouré.

Avec tout ce qu’on entend on pourrait avoir peur de montrer ses sentiments, un regard extérieur malveillant peut suffire à détruire toute envie de montrer son amour. A vous aussi d’expliquer aux enfants vos gestes et le pourquoi, c’est aussi l’occasion de les mettre en face des dangers des demandes des inconnus, ça ne fait pas de mal.

Mais l’enfant n’est pas bête. Au-delà des mots et des gestes d’amour pur, le fait de l’accompagner à une sortie d’école, lui préparer son dessert préféré, faire une sortie en famille, prendre du TEMPS pour lui (et lui seul), se sont des gestes d’amour.

Le dernier point est très important, 10 minutes par jour peuvent suffirent, surtout en rentrant du travail, même si vous êtes fatigué et pensez à vous reposer, jouer avec l’enfant, l’écouter, le prendre sur ses genoux ou faire un câlin à bras lui fera sentir que vous êtes là pour lui.

Au contraire, si vous le rejetez de suite, il fera tout pour vous montrer qu’il existe, jusqu’à la bêtise et là c’est un cercle vicieux car l’ambiance risque de devenir très rapidement orageuse, et l’enfant sera mit à l’écart encore plus !

Il existe encore beaucoup de moyens de prouver son amour mutuel dans la famille (le respect, la connivence, le jeu, l’écoute, …) je vous laisse me présenter vos petits trucs qui fonctionnent afin de pouvoir les tester au besoin. 😉

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles