L’un des fléaux des blogueurs c’est de se voir voler son contenu (partiel ou totale) et le voir dupliquer sur un autre site ou blog (le duplicat content actif). C’est frustrant, abominable et on a envie de taper sur tout ce qui bouge et surtout sur l’affreux copiant votre contenu si patiemment engrangé en ligne. L’autre forme de duplicate content est la copie de contenu en interne, sur son propre blog, généralement ignoré par soi-même. J’y reviendrais plus tard dessus (ex : version imprimable, archives, page de recherche, contenu du flux rss, etc).

En cas de vol de données, souvent, se sont des personnes qui n’ont pas conscience de ce qu’ils font car néophytes des offices du Net. Cela peut-être le nouveau blogueur du coin ou tout simplement VOUS car vous ne le saviez pas !
Mais parfois (sigh !), nous avons affaire à de véritables fripouilles pensant que dupliquer le contenu des autres est tellement plus facile pour remplir un blog en quelques heures, le monétiser ou simplement pour vous embêter.

Les conséquences du Duplicate Content

Ah bah oui, cela serait super si ce petit mic-mac de données n’avait aucune influence, hein O_o !

Notre ami Google, qui est le plus grand moteur de recherche quand même, donc faut pas l’ignorer, pénalisera la page copiée (ouf, que cela ?) et dans le pire des cas le site ou blog en entier (Brrrr) !

Euh, dit Papa Blogueur, cela veut dire quoi « pénalisé » ? Hum… Tu as peur hein ? Et bien tu as raison, en gros Google peut t’enfoncer dans les limbes des pages de recherche en diminuant ton Page Rank et la cadence de passage de ces robots sur tes pages, etc.
Exemple : avant tu avais 847 visites par jour, tu étais content(e), des projets à venir et surtout, un rêve de créer ta propre boîte, si ce n’est pas déjà fait. Et vlan, du jour au lendemain, tu es blacklister de Google et tu perds 90% de tes visites ! Tadaaa, l’horreur, hein ? Allons, allons, n’est pas peur, tu savais pas c’est tout…

Si tu es la victime, normalement Google détecte qui est l’auteur véritable de la page copiée et devrait ne pas trop vous embêter (date de référencement de l’article par ses robot, données diverses, etc), mais dans le doute… vaut mieux agir !

Que faire pour revenir dans les petits papiers de Google ?

Si vous n’arrivez pas à trouver de solutions pour que le plagieur de contenu enlève vos données de son blog ou de son site, vous aurez du travail à faire. Et c’est vous qui avez copié le contenu ignorant des règles, la solution est identique.

Tout d’abord identifiez le contenu copié, listez-le et… recomposez-le (en bref, il faut le réécrire !). Oui, je sais, c’est long, mais vous n’avez pas d’autres solutions afin de vous débarrasser de ce soucis.

Ensuite, voyez avec vos amis blogueurs pour qu’ils puissent mettre un lien vers cette page sur leur blog afin de le faire « revivre » cette page (ou votre blog).

Dernièrement, vous pouvez aussi dans « Les outils de webmaster de Google (webmaster tools) », demandez à revalider votre page (ou blog), c’est dans les options (faut s’y inscrire avant, hein !), bon courage !

Dernier point, pour lutter contre le plagiat et le vol de données mal-intentioné, je vous conseille de lire les articles suivant :

  1. 5 mesures à prendre pour lutter préventivement contre le vol de vos articles.
  2. 5 solutions et outils de contrôle pour vérifier si votre blog a été plagié.
  3. 5 conseils pour se défendre contre le vol de données établi.
  4. Les conséquences du plagiat sur votre blog.
  5. Les 15 excuses des voleurs et plagieurs de contenu

 

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles