Comme chaque année, nous pauvres parents, devons faire le tour des magasins avec notre chariot ou caddie virtuel afin de suivre « à la lettre » la liste de fournitures scolaires reçue avant le départ en vacances de nos enfants.

En septembre 2014, sigh ça démoralise déjà alors que les vacances viennent juste de commencer, nous avons TROIS scolarisés dont Mr Grand qui passe en CM1. Sa liste est 40% plus longue que son frère et plus du double de sa soeur.

Enfant, je me souviens des coups de bourre les premiers jours de la rentrée. Si vous vous souvenez, hélas pour nos parents, les professeurs fournissaient leur desiderata en officiant leurs premiers cours avec nous. Et les achats de fournitures scolaires ressemblaient plus à une mêlée de rugby le jour de la Braderie de Lille, sous un nuage invisible d’hormones de parents échauffés, surchauffés et impatients de regagner leur pénates, que l’on ai les bonnes feuilles à carreaux ou pas.

Heureusement, Darwin est passé par là et le système a évolué. Il s’est adapté à son milieu, aux nouvelles technologies et dès fin juin les allées des supermarchés ont troqué leurs shorts de bain et jouets de plages pour afficher  la dernière mode de sac à dos à l’effigie des héros de nos enfants et j’en passe (salut Jean !).

>> Si si, ta trousse est encore bonne je te dis !

Ah, ah ! C’est là qu’intervient le parent soucieux de faire quelques économies et surtout d’éviter le gaspillage, sauvons la planète, nos enfants nous remercierons plus tard et leur héritage aussi mdr

Avant de foncer tête basse tel le taureau devant le chiffon rouge du gus qui court trop vite devant lui, il est donc bon de suivre quelques règles de base sur la récup en famille.

  1. Lire et relire la liste de fournitures scolaires
  2. Trier, récupérer et lister les survivants des affres de la vie scolaire du primaire (valable aussi pour le collège, lycée, and Co).
  3. Comparer le « tas » de choses avec LES listes de VOS enfants et rayez ce qui ne sera point dans le caddie du supermarché 8 jours plus tard.

Ce qui était bon pour le Grand peut l’être tout autant pour le Moyen, etc. Juste évitez de donner la trousse rose type Princesse Raiponce à votre couillu sous prétexte qu’il adore le film Disney !

>> Ah moi ! Ah moi ! Façon Yoda

Bon tout cela est très théorique, allons plus loin dans la pratique. Nous savons tous que l’Enfant (le votre, le mien) est très attaché à son « tas ». Même s’il n’en a plus du tout l’utilité et que son désir premier était de le virer illico à la poubelle, pour repasser par la case départ et empocher le « neuf », avec Dusty dessus ou le bleu turquoise marque du magasin qui plait tout autant (allez savoir pourquoi mais cool pour nous) !

Idem, les « autres » ne seront pas forcément d’accord pour récupérer le « tas » du grand sous excuse que vous voulez faire des économies.

Alors, soyez de mauvais parents, NE LEUR DITES RIEN s’il y a du passage de niveau. Vérifiez bien avant qu’il n’y ai aucune traces de personnalisation sur le « tas » avant de le refiler sous couvert d’obscur courses déjà effectuées sans leur présence.

Si c’est de l’auto-recyclage, débrouillez-vous pour faire avaler la pilule sans non plus promettre en échange le super cartable à 4 roues qui fait trottinette en prime (si, si ça existe).

Pour conclure, on a pu récupérer 2 trousses sans une tâche d’encre, 2 paires de ciseaux, tailles crayon, règle, équerre, compas, le surplus de la colle en tube racheté en cours d’année, 2 cahiers à petites lignes (même chose), 1 grand classeurs 2 anneaux, les sacs à dos (pas le cartable, enfin bien qu’on aurait pu tenter mais bon on a voulu éviter le catastrophe en court d’année), et d’autres petites choses. Environ 30% de la liste totale des achats à faire, il n’y a pas de petites économies.

Dernier point, que la force soit avec toi si d’aventure tu tarde trop pour faire tes achats scolaires !

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes,
c’est ma participation à son rendez-vous !

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles