Il n’est pas rare de nos jours de se faire harceler dans la rue pour des motifs parfois complètement idiots. J’en parlais justement à ma kiné. Dernièrement elle-même a eu quelques frayeurs avec des personnes sortant d’un centre d’aide aux alcooliques et drogués. C’est juste un exemple parmi d’autres. Etudiant, un sans-abri à qui j’avais donné une pièce m’a suivi et harcelé verbalement durant tout mon trajet de métro, car pour lui je n’avais pas « assez », etc.

Si ces cas ne portaient pas vraiment à des conséquences fâcheuses, qui de nos jours peut se venter de n’avoir pas été la cible de regards méchants, de paroles déplacées ou pire, d’être coursé ou agressé dans la rue ?

Quelles solutions s’offrent à tout à chacun pour lutter contre le harcèlement de rue ? C’est ce que nous allons voir dans cet article partenaire.

3 conseils de self-défense

La bombe lacrymogène

La loi française autorise l’achat et la détention d’une bombe lacrymogène (ou aérosol anti-agression) d’un volume inférieur à 100ml (le format de poche) aux personnes majeures. Elle est devenue de nos jours une arme d’auto-défense assez commune surtout chez les femmes. A savoir, pour les plus gros modèles (>100ml), il faudra fournir une autorisation préfectorale. Ces modèles sont réservés aux professionnels : militaires, agents de sécurité, policiers, CRS, gendarmes

Que le modèle soit GEL, GEL AU POIVRE, GAZ AU POIVRE, GEL-CS ou GAZ-GS le principe d’action reste le même : « l’auto-défense ». En effet, la loi interdit le port et le transport d’une bombe lacrymogène sans motif légitime dans la rue. Le terme « légitime » est soumis à l’appréciation des forces de l’ordre et peut-être portée devant un juge au besoin. Une bombe lacrymogène est donc un aérosol de défense et doit être utilisée comme réponse immédiate à une agression, pour mettre l’assaillant en état de fuite (ou pour fuir), repousser une effraction avec violence dans un lieu privé, etc. Dans tous les cas, il est préférable d’étudier les points de lois lors de l’achat d’un tel aérosol de défense.

Attention toutefois, avec les bombes au gaz, il existe un risque de retour du gaz vers vous en cas de vents forts. Le Gel est sans risque mais diffuse moins que le gaz.

Les sports d’auto-défense et de combat

Pour les plus sportifs et les personnes refusant d’utiliser une arme d’auto-défense, il est possible de suivre une formation afin d’éviter de devenir une victime.

Généralement ce genre de stage cadre déjà les différentes situations, établir vos limites, les réponses à donner lors de harcèlements ou agressions verbales, physique ou sexuelle et au besoin devoir passer à une défense physique.

Cela vous évitera de passer du mauvais côté de la barrière et de devenir l’agresseur parce que vous n’avez pas estimé la situation dans son ensemble.

Le corps à corps n’est souvent pas la première solution à avoir. Ces stages vous apprennent surtout à trouver un lieu sécurisant, à savoir comment vous comporter suivant le lieu où vous vous trouvez, à savoir demander de l’aide, à se faire respecter, à déstabiliser votre agresseur et enfin, si pas d’autres choix, de pouvoir vous défendre physiquement.

Le Taser

Autre arme d’auto-défense non létale soumis elle aussi à la législation française. Le Taser ou pistolet paralysant est conçus pour provoquer un choc de faible intensité immobilisant temporairement un agresseur.

En France, vous, moi ou n’importe qui dans la rue n’a pas le droit de posséder un Taser comme dans les films. Vous savez celui avec un double fils munis de sondes à leurs extrémités s’enfonçant dans le corps de l’agresseur et délivrant une bonne joute bien puissante.

Seul le « shocker » est mise en vente légale. Celui-ci est fonctionnel au corps à corps seulement. Il paralyse le muscle en contact avec le shocker pendant quelques minutes. La durée de l’effet dépend aussi de la zone et de l’intensité de contact avec l’agresseur. Plus le contact et long, plus la cible sera désorienté. Il est recommandé de toucher les cuisses, la taille, les hanches, les bras ou les épaules et d’éviter les zones vitales.

User Review
0 (0 votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles