Il était une fois, un couple un peu naïf sur les bords, un mini-eux gesticulant au ventre toujours vide dans les bras, s’en allèrent dépenser l’argent du beurre chez le grand D.

Le grand D est spécialisé dans tout ce qui fait du bruit, en ferraille (ou non), et dont le service après-vente n’est plus à redire.

Le rêve de ces Monsieur / Madame était d’acquérir fièrement un duo en 2 entités bien séparées dénommé « lave-bien-le-linge-et-sèche-tout-entièrement-le-linge ».

Tel le renard à l’affut d’un bon gros fromage, un vieux de la vieille du marketing en boite leur proposa avec moultes gentillesses et mots bien placés, un ensemble hyper-top-extra-avec-plein-de-boutons-options spécial pas (trop) cher et justement, idéal pour la famille (future) nombreuse que de jeune couple voulait créer ! Et en plus, à peine 30% plus cher que leur budget annoncé.

Ce qui est chouette avec les famille amenant leur mini-eux pour ce genre d’achat, c’est que la dite progéniture se retrouve dans une salle de jeu géante où tout clignote et où on a le droit de ne rien toucher, ce qui donne encore plus envie de le faire !

Un contrat signé plus tard, avec une ristourne de 10% parce que monsieur à joué au dur, comme à la télé, sans savoir sûrement que la dîtes ristourne est sûrement prévue d’avance pour faire croire à ce monsieur qu’il est meilleur que le dit vendeur qui aime les familles avec leurs bambins, progéniture ose demander une voiture à l’effigie du grand D en sus… tadaaaaaaaaa, il réussit à l’avoir, sans que papa paie (celui-ci à veillé ! mdr).

Mais, car bien entendu il y a un mais, le rêve de madame était de jeter à la déchèterie son superbe tancarvil encombrant, de gagner un temps considérable en jetant tout ce que pouvait vomir le « lave-bien-le-linge » immédiatement dans la gueule béante du « sèche-tout-entièrement-le-linge ».

Comme tout à chacun le sait, l’homme n’est pas parfait, et tout comme Dieu lui-même, ses créations n’en sont pas plus excellente pour autant. Après plusieurs utilisations du « sèche-tout-entièrement-le-linge« , plusieurs micro-ridiculement-décalages entre le rêve et la réalité sont apparus :

  1. Les chaussettes rétrécissent au sèche-linge,
  2. Toutes les zolies incrustations de plastoc à l’effigie des héros de dessin-animés FONDENT au sèche-linge !
  3. Les pressions en plastique des bodies de bébé FONDENT AUSSI au sèche-linge !
  4. Le sèche-linge ne fonctionne que si et seulement si il y a assez à manger dans son gros bidon… et si tu dois faire une lessive en urgence de synthétique  et que tout le reste c’est du coton, tu fais comment ?
  5. Le sèche-linge ne repassent pas les habits, au contraire, parfois il les chiffonne encore plus.
  6. Le sèche-linge ne vide pas son bac à eau tout seul… si tu l’oublies, c’est de ta faute ! Chercher pourquoi il fait bip-bip pendant une heure dans la notice tu devras !
  7. Il faut faire la chasse à tous les méchants minous-minous (miaou lol) qui se faufilent dans tous les coins de la bébête ! Et 1 fois par trimestre, le faire dégorger pour racler le fond de son ventre tu te plieras.
  8. Le sèche-linge donne chaud… surtout l’été dans la salle de bain (heureusement il est passé à la cave maintenant).
  9. La plupart des supers-options-de-la-mort-qui-tue du dit sèche-linge ne servent à RIEN ! Le plus simple et juste de choisir le type de matière et cliquer sur « OK » !
  10. Le sèche-linge n’est ni écologique ni économique car il use le méchant courant provenant des supers centrales nucléaires françaises, mdr.

Au final, le tancarvil est toujours là et il sert autant que le sèche-linge. Le problème de la place l’hiver pour sécher le linge reste le même… mdr

J’y vais quand même un peu fort là, je l’aime bien mon sèche-linge mouaaa, je ne jetterais pas, il nous aide quand même vachement beaucoup ! lol

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles