Généralement je suis plus pour offrir des revues avec des goodies dedans (je suis une grand enfant) style Pokemon, Spiderman et My Little Pony (si, si, j’adore les petits poneys en plastiques dedans lol). Mais une fois la surprise passée, les pages feuilletées (ou lues, dessinées, gribouillées), ça reste dans un coin, stockée sur une étagère parmis tant d’autres du même gabarit. Bref, l’intérêt est passé…

A la bibliothèque par contre, nous prenons livre, romans, revues, histoires du soir, contes BD, Mangas, Comics ainsi que des revues. Et Bayard jeunesse a le beau rôle là-bas. Point de feuilles de choux ou de revues à jouets, c’est du sérieux : Popi, Pomme d’Api, J’aime lire (plusieurs versions/âges), Les Belles Histoires, Astrapi, Phosphore et j’en passe (salut Jean !).

Certains sont apparus périodiquement chez nous, surtout les « Jaime Lire » ou les « Popi »… Puis un jour , il y a peu Bayard sonne à ma boite aux lettres (si, si ça fait ding ding lorsqu’un email arrive dans mes écouteurs, ou alors le téléphone vibre, au choix).

Après quelques discutions sur la présentation de leur service, ils m’ont proposé de recevoir des revues pour les enfants. Comme il faut bien les cultiver (hi, hi!) j’ai dit oui!
Quelques jours plus tard, un courrier arrive aux prénoms des enfants (j’avais demandé), et là c’est génial parce que les enfants, ils sont tout heureux quand ILS reçoivent du courrier à LEUR nom.

Réaction mitigé à l’ouverture, des revues… Oui mais pas n’importe lesquelles ! Après une légère moue du style « il est où le jouet », ouverture des revues, et avec Papa, Maman ou tout seul pour le grand, c’est lecture durant un petit moment. Les premières impressions mitigées passées, ont a fini par les lires entièrement (des revues d’histoires et contes, à chacun leur âge). Et même qu’elles sont restées 2/3 jours sur la table de chevet comme histoire du soir. On les as mise de côté pour les ressortir un peu plus tard, mais c’est clair, le contenu, y a pas photo !

Tout ceci pour conclure que les goodies c’est bien un temps, mais les enfants n’attendent pas que cela et avec un peu d’intérêt poussé par la famille, ils peuvent très bien s’y intéresser et devenir accro. La preuve, à la sortie suivante de notre bibliothèque, Mr Moyen m’a demandé où se trouvait les revues du même nom (mes premiers J’aime Lire) pour pouvoir en emprunter, comme quoi, hein.

Revues reçues en test par Bayard Jeunesse, merci à lui !

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles