Pâques est une fête religieuse mais comme pour Noël, pour les enfants, c’est surtout ce qu’ils reçoivent qui comptent le plus. Autant donc leur apprendre d’où viennent ce joli monde qui se bat pour conquérir les têtes de gondole de nos grands magasin, durant la poignée de jours qui précèdent Pâques.

Le Lapin de Pâques

Il se prend tous les ans pour le Roi de la Fête ! En effet, comme une légende obscure allemande le veut, celui-ci aurait planqué dans les jardins des familles allemandes les oeufs en chocolat la veille de Pâques. Depuis lors, on le glorifie de part le monde en matière croquante et goûteuse pour les petits et les grands.
Mais aux origines, assez orientales, le Lièvre de Pâques était le véritable Roi de la fêtes. Mais au fil du temps, le lapin si mignon, mais surtout si pullulant dans les campagnes à travers l’Europe, pris sa place discrètement.

Les oeufs et la poule de Pâques

Pourtant de tradition chrétienne, c’est l’Oeuf comestible et décoré (en chocolat, en sucre ou tout simplement cuit) qui fut le premier présent de la fête de Pâques. Et comme tout à chacun le sait (pas vous ? lol), la poule se légitima de cette création ! Après tout, en saison froide, les cannes étant parti en migration avec leurs copines pipelettes les oies, elle en profita pour avoir son heure de gloire dans la basse-cour. N’était-elle pas la concubine du Coq, Roi de ce territoire de vaches, veaux, cochons et autres viandes sur pattes ? Mais la vraie raison, surtout ne lui dîtes pas la poule étant très rancunière, fut qu’une autre peuplade de notre continent d’il y a bien longtemps, pris la Poule en symbole pour glorifier le renouveau de la vie, celle liée à Pâques… Mais la Poule moderne préfère laisser croire qu’elle a réussi de son propre chef à légaliser les droits à cette fête, entre Masculin et Féminin. On dit bien « le » lapin, et « la » poule, non ? ;-D

Les cloches de Pâques

Et les Cloches de Pâques dans tout cela ? Revenant de Rome la toute puissante après la semaine Sainte, dans leur toges d’or et de bronze, prélates de chez les prélates, elle sont annuellement respectées, adulées et adorées jusqu’à rendre leurs sons graves et puissants dans chaque église de chaque pays à l’heure du renouveau. Rayonnant d’un pouvoir quasi-divin, bien calées dans leurs clochers, elles se trouvaient bien au-dessus de toute cette agitation marketingo-commerciale, même si dans les rayons des supermarchés, on la retrouve de moins en moins.

Et de nos jours ?

Et c’est tout ? Non, justement. Chaque année, on peut apercevoir de nouvelles ménageries s’installer apériodiquement pour charmer les petits-hommes et surtout leurs parents. Ce matin même à Auchan, j’ai pu voir des grenouilles, des vaches, des coqs aussi et autres « trucs bizarres » en ventes entre les marques de chocolats pour petits et grands.

 

Crédit photos : http://www.sxc.hu

Étiqueté dans :
, , , , ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles