Non ce n’est pas le nom du roman éponyme mais un lent retour en arrière sur l’absence sporadique puis continue d’un père qui même à mon âge, se fait sentir.

L’âge de la quarantaine me pousserait-il à faire marcher les mécanismes de remise en questions des « grands » qu’on ne penserait jamais atteindre étant plus jeune ? Mais il n’y a pas que cela, Stromae dans son clip « Papaoutai » a fait remuer en moi un miasme de souvenirs d’un père qui n’en était pas vraiment un à mes yeux. Si en fait, peut-être dans ma première dizaine d’années, mais ensuite…

>> Papa ce zéro !

Un père c’est quoi ? En fait, il n’y a pas de définition précise pour être un père encore moins un « bon père« .

De loin en loin que je tente de me rappeler après ma petite enfance, sa présence n’a jamais été ce que j’attendais d’un père. En tant que parent, je sais que 24h00 dans une journée c’est peu pour assembler toutes les briques nécessaire à un « bonne » vie de famille. Mais je fais l’effort de prendre du temps pour écouter mes enfants, répondre au mieux de leurs besoins, jouer avec eux et exprimer mes propres sentiments.

Avec le temps, mon père s’est muté en lâche, en vide occupant plein d’espace, en trompeur n’abusant que lui, en homme violant sur sz femme qu’il a rejeté à mots couverts, en voleur des biens qui ne lui étaient pas destinés et en ignorant volontaire de la présence des sangs de son sang ! D’un homme qui a préféré enterrer son passé que d’affronter son présent, c’est tellement plus facile…

Ode à un père que ne je connais plus…

  • Toi qui a préféré fuir par morceaux pensant que personne ne lirait dans ton jeu.
  • Toi qui a préféré t’abstenir de tous ce que les enfants attendaient de toi !
  • Toi qui a préféré jouer la carte solo aux mille excuses pensant que tes cris, ta colère et ton absence continuelle feraient un bouclier idéal aux mille questions en suspend,
  • Toi qui n’a même pas reconnu ton second fils le un jour où il venu te voir à ton boulot pour tenter de trouver ce qui lui manquer aussi… Et tu lui as répondu « t’es qui toi » ?!
  • Et enfin, toi qui a préféré les bras et l’amour d’une autre à celui que tu as brisé et éparpillé sans un regard en arrière, sans franchise pour dire « stop » !


Es-tu heureux maintenant ?
Penses-tu à nous un moment ?
As-tu des regrets de cette vie passée ?…

>> Ce que tu ne sauras jamais !

Les germes que tu as semé sont lourds de conséquences…

Si tu étais resté là, est-ce que maman aurait attrapé de cancer du au stress et de mauvais soins par manque d’argent, celui que tu lui as dérobé sans lui rendre de compte ?

Si tu étais resté là, est-ce que tu aurais mieux suivi les souhaits et la carrière de tes enfants afin de les aider dans les moments difficiles ?

Si tu étais resté là, est-ce que tu serais devenu le grand-père que mes enfants attendent de toi, puisque tu es le dernier encore vivant ?

Mais tu n’es pas resté là !

Oui je sais, c’est TA vie, qui suis-je, à part ton fils, pour de demander des comptes… Qui suis-je…

En attendant, je dois vivre avec cela, en pensant à ce que notre vie aurait pu être si tu avais été différent, si tu avais été présent, avec nous, avec moi…

 

Crédit image : http://www.flickr.com

Étiqueté dans :
, ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles