J’ai trois enfants et pour chacun d’eux nous n’avons pas abordé l’éducation de la même manière. (Et on s’arrête là)

Pas de bol pour le premier, nous n’y connaissons rien, nous avons peur de tout surtout qu’il se fasse mal étant tout petit. Nous découvrons, nous apprenons sur le tas, nos opinions sont différentes du fait de notre héritage familial mais aussi de notre point de vue sur l’éducation.
En avant se dénote la sévérité, la paranoïa du quotidien, un suivi écolier constant avec les années, etc.

Avec les suivants, garçons à nouveau puis fille, l’éducation bienveillante et positive s’est installée dans notre foyer. Même si cela ne fonctionne pas comme dans les livres, certaines pratiques nous aident quand même au quotidien.
Nous sommes plus cool (bien que sur certains points hein !), le grand évolue dans son petit monde de pré-ado et petit à petit nous lui laissons de plus en plus de liberté (mais pas trop quand même).

Cela déborde aussi sur le reste de la fratrie. Comparé aux premières années de vie de Mr Grand, Mr Moyen et Melle Petite profitent nettement de plus de choses que lui au même âge.

Pourquoi autant de changement ?

Les enfants ne sont pas les seuls à devoir apprendre, évoluer et inéragir avec les autres. De plus, éduquer un enfant ce n’est la même chose que 2 puis 3 !

Les enfants grandissent aussi, leurs besoins sont différents et la société autant que les produits / services / écoles évoluent aussi !

Si, si je vous assure. Bon niveau high-tech rien que cela. Mr Grand a appris l’informatique sur un PC de bureau, avec écran cathodique et tour monumentale et surtout la souris ! Mr Moyen la première fois qu’il a désiré tenter une expérience informatique, il a passé son doigt sur l’écran de notre PC portable. Déjà plus de PC de bureau mais en plus il était déjà dans le bain du tactile (à force de nous voir sur téléphone et tablette). Heureusement pour lui et pour nous, les cours à son école en primaire se font sur de vieux PC de bureau, joyeux retour en arrière. ;-)

Mais ce n’est pas tout. L’école, les profs, les cours ont aussi évolué. L’anglais s’apprend dès la maternelle, l’éducation nationale revoit tous les 3 ans la façons d’aborder les choses et les profs doivent suivre. Le tableau numérique a fait son apparition, puis une tablette géante (type taille téléviseur écran plat), etc. Tout se modernise ! Le collège de Mr Grand est numérique. Les livres ont laissé la place à un Ipad, moins à porter et tout est dans la machine. Exit les livres oublié, certains examens sont fait dessus et corrigés en live en fin de cours, bref le monde change.

Et nous dans tout cela ?

Nous nous remettons en cause régulièrement. Notre façon de voir les choses doit suivre l’évolution de chacun, s’adapter aux âge et au « pré-ado » (sigh !). On découvre toujours avec lui, on adapte avec les autres.

Et puis celui du milieu n’a pas le même rôle ou la manière d’appréhender les choses que l’aîné. Sans compter la « petite dernière » et fille de surcroît. Petite princesse à son papa qui fait pétiller la maison de sa féminité partagée avec Madame Maman. Exit le monde quasi masculin de la maisonnée. Elle sait s’affirmer et malgré la tentative de monopole de ses frères sur les jeux ou programmes télés, la programmation jeunesse féminine n’est pas oublié.

Bref, faîtes des enfants qu’il disait, mais n’oubliez pas de vous adapter.

Mission prochaine (et toujours) j’arrête de râler ! mdr.

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

 

Ils parlent aussi « éducation » :

Crédit photo : https://pixabay.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

5 comments

  1. Pingback: Apprendre à lâcher prise avec mon pré-ado - Wondermomes

  2. Isa LISE

    Très juste : le monde change et nous aussi. :) Quant à élever les enfants de la même façon, ils sont différents donc « ça change », difficile d’être les mêmes. ;)
    Bonne journée !

  3. Pa'Man! C'est une longue histoire...

    On aime beaucoup ta façon de te remettre en question. on essaie aussi de s’adapter à nos enfants et à notre environnement. Et pour les livres, c’est une bonne nouvelle de voir ce changement car on se souvient à quel point nos cartables pesaient lourds à l’époque…
    A bientôt
    Aud et Seb

  4. Pingback: 6 astuces pour un grand changement : faire plus marcher ses enfants :)