Je cherchais des papiers l’autres jour, notre acte de mariage en l’occurrence mais aussi notre contrat de mariage, pour fournir à notre notaire suite au décès de ma grand-mère, oui il faut prouver que je suis marié… Pour ceux qui me suivent sur mes réseaux sociaux (@papablogueur) vous avez du apprendre que ma mémé est morte d’un AVC deux jours après notre arrivée au gite loué, près de Pau, début août dernier. Bref, mauvaises nouvelles et nous sommes retournés rapidement dans le Nord et par la force des choses. Nos vacances ayant été bien secouées et ternies par l’enterrement et toute la gestion avec.

Bref, revenons à nos moutons. Je suis tombé sur une caisse en carton contenant des choses moins joyeuses que des faire-part de naissance ou de mariage tout en restant dans la tristesse des derniers événements, comme quoi parfois le hasard est bien triste.

C’était le livre du salon funéraire du décès de ma mère, mais aussi tous les cartons, messages, enveloppes de notre entourage et celui de ma mère lors de sa mise en bière et de son enterrement.

Pas glop n’est-ce pas ?

Je n’ai pas eu le courage de relire le faire-part et toutes ces doléances, de toutes manières c’est souvent remplis de platitudes et de messages tout fait pour la plupart. Que voulez-vous dire lors de ces moments là ? Enfin au moins c’est moins pire qu’à l’enterrement de ma grand-mère où nous n’étions que seize dans l’église : moi, ma femme, mon frère, sa femme et son fils et ma sœur… Les autres étant le personnel de l’église et des PFG !

Pour la petite histoire, ma grand-mère avait 94 ans lorsqu’elle est partie. Elle a enterré tous ses proches, dont ma mère ! Mon oncle (son fils donc) n’a pas pu venir suite à des soucis de santé (opération). Et comme elle avait vécu la plupart de ces dernières années ailleurs que là où reposait son mari, forcément, il n’y avait personne avec nous.

Concernant les documents relatifs à ma mère, j’ai pris la décision de tous les jeter ! Cela ne sert à rien de ruminer tout cela, de garder ces preuves de son départ, des gribouillis sur du papier jaunis de personnes que nous ne cotoyons plus ou décédées aussi. Est-ce que j’ai bien fait ? En fait je n’en sais rien mais c’est trop tard pour revenir en arrière.

Comme pour ma grand-mère il n’y a rien à garder, c’est plus simple…

Mais c’est assez flippant de se rendre compte qu’il n’y a plus (ou presque vu le peu de rapport avec mon Oncle) que tous nos aïeuls sont partis maintenant. Que la mémoire de notre passé familial est déchu à nos propres souvenirs, que nous sommes les seuls capables de transmettre l’histoire de notre famille (même si elle n’est pas glorieuse) à nos enfants… C’est super flippant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.