Callaz propose son clavier gamer compact, le TKL GXT 834 sans pavé numérique avec des interrupteurs mécaniques et un éclairage par vague arc-en-ciel. Que vaut donc ce nouveau modèle de clavier mécanique dans le petit monde du gaming ? C’est ce que nous allons vois dans ce test produit.

Clavier gamer compact TKL GXT 834

Pour un prix indicatif de 50 euros, Trust propose un clavier mécanique rétroéclairé pour les gamers à l’espace et au budget plutôt réduit. Les touches sont agréables à utiliser, elles sont réactives et précises.

Mon avis en vidéo :

https://youtu.be/3iijuIjYkbc

#TRUSTGAMING #Esports #BuildingChampions #callaz #keyboard

Trailer : GXT 834 Callaz TKL Mechanical Keyboard FR

H2. Clavier mécanique GXT 834 Callaz : caractéristiques et test

Dans un marché (presque) saturé de produit gaming, Trust propose-t-il des produits gamer d’un rapport qualité/prix acceptable ?

Caractéristiques techniques

  • Marque : Trust
  • séries : GXT 834 Callaz
  • Couleur : Noir
  • Système d’exploitation : Windows, Mac OS, Chrome OS
  • Plate-forme du matériel informatique : PC, Laptop, Mac
  • Description du clavier : Mécanique AZERTY FR
  • Type de connecteur : USB 2.0
  • Compatibilité du périphérique : PC, Laptop, Mac
  • Dimensions de l’article L x L x H : 13.7 x 36.7 x 3.5 centimètres
  • Poids du produit : 639 Grammes

Déballage du GXT 834 Callaz

Emballé dans un carton haut en couleur et sans chichi, Trust n’a réellement pas mis de budget là-dedans, le GXT 834 Callaz se dévoile, comme promis, dans sa version tronquée d’un clavier numérique. La facture s’en ressent donc et c’est tant mieux. Au final, il est à peine plus grand qu’une règle graduée pour collégien (36,7 cm) ! Par contre, il est plutôt lourd à mon goût (> 600 gr).

Sa base est en métal brossé et ses bords sont coupés offrant un effet sec et tranché. Le reste du clavier est composé de plastique. Dessous on trouve des patins anti-dérapant et ces petits bidules pour rehausser le clavier, ça j’aime bien car cela évite les douleurs au niveau des poignets suite aux longues séances de jeux vidéos.

L’éclairage RGB

Côté lumineux, les touches sont rétro éclairées avec 20 couleurs et 6 modes couleur. Le GXT 834 Callaz s’adapte à votre humeur, l’ambiance de votre espace gaming et votre style de jeu. Néanmoins, comparé à d’autres produits gaming, la luminosité est plutôt légère. Ma souris SteelSeries Rival 5 est plus lumineuse, pour vous dire. De plus, il n’y a aucun logiciel pour paramétrer le RGB autre que les FN du clavier.

La notice est simple, claire et précise. Elle explique tous les réglages possibles des modes couleurs. Après quelques exercices, c’est assez simple de choisir la configuration que l’on préfère. Et au pire, on peut même éteindre le clavier.

Solide, pérenne et peu encombrant

Grâce à son design sans pavé numérique, vous disposez de plus d’espace pour d’autres périphériques, tandis que la plaque supérieure en métal prépare votre clavier à des sessions de gaming intenses.

Les commutateurs mécaniques de ce clavier mécanique Trust permettent d’effectuer jusqu’à 50 millions de pressions sur les touches ! De quoi voir l’avenir.

Les touches font du bruits, elles sont grosses et visibles. Normal, c’est un clavier pour gamer, même si on peut travailler avec pour de la bureautique, il n’a pas été créé (que) pour cela.

Customisation

Grâce à la pince fournie avec, vous pouvez retirer les keycaps pour le configurer à votre guise en suivant les règles standards de ce genre de produits.

Retrouver ce clavier sur Amazon (lien partenaire) : https://amzn.to/3aPG4hK

Pour conclure sur le GXT 834 Callaz

Ce clavier a un bon rapport qualité/prix. L’encombrement minimum est un plus pour les gamers qui ne possèdent pas un grand espace de jeu sur leur bureau. De plus, il est esthétique, robuste mais un peu lourd à mon goût.

L’éclairage LED RGB est assez sympa, chaque rangée a sa propre couleur avec différentes options de paramétrages.

Retrouvez le GXT 834 sur le site officiel Trust.

{Produit reçu en test}

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles