Nouveauté reçu par les éditions Dpuis ce jour, le T24 de Nelson dénommé « Poil à gratter au paprika ».

Créé en 2001 dans le quotidien suisse Le Matin, le petit diablotin orange de Bertschy en est vite devenu l’incontournable mascotte. À ce jour, Nelson a vécu plus de 4 000 strips. Et ça ne fait que commencer…

Nelson vient s’incruster dans la vie de Julie, une jeune et jolie célibataire, et de Floyd, un labrador engourdi. Mais attention, personne n’est à l’abri de cette malédiction orange! Ce diablotin a largement assez de défauts pour dynamiter le quotidien de tous les infortunés qui croisent son chemin.

Bertschy Christophe

Né le 7 octobre 1970 en Suisse romande, Christophe Berschy se fait vite d’inséparables amis de papier avec les incontournables icônes franco-belges que sont Tintin, Astérix, Lucky Lucke ou encore Johan et Pirlouit (mais surtout Pirlouit). Le « Buddy Longway » de Derib, qu’il lit chaque semaine dans la presse, lui est un détonateur, qui donne envie au petit Bertschy de s’adonner lui aussi au dessin professionnel quand il sera plus grand.

Jeune adulte, Christophe Bertschy suit une formation de graphiste à Lausanne, par laquelle il s’essaie à de nombreuses techniques. Il ne se consacre toutefois pas immédiatement à la bande dessinée, travaillant huit ans en tant que graphiste pour l’entreprise Philip Morris. En 1999, il remporte le concours « Nouveaux Talents » du Festival BD de Sierre. Repéré par l’équipe du magazine Tchô !, hébergeant Titeuf et toute la bande à Zep, il y imagine le héros légumier « Jimmy Brocoli » puis « Smax », un ado aussi cool qu’attachant et glandeur. Les Éditions Glénat publient, entre 2000 et 2005, 5 albums de « Smax », série sur laquelle Bertschy met au point une identité graphique forte grâce au dessin vectoriel – dessin par ordinateur utilisant la juxtaposition de formes géographiques.

Auteur des strips de Nelson, le terrible mais attachant diablotin faisant les riches heures de Spirou et les pires heures de sa coloc’ Julie, Bertschy possède un univers identifiable entre tous. Publié dans de très nombreux journaux européens, auteur de 22 albums chez Dupuis, Bertschy est un indispensable pourvoyeur de bonne humeur autant qu’un maître de la narration dessinée, et plus particulièrement du dessin informatique dit « vectoriel ».

Nelson : Tome 24 – Poil à gratter au paprika

Nelson, c’est ce petit diablotin orange à l’apparence tout à fait angélique qui pourrit la vie de Julie, une jeune et jolie célibataire, et de Floyd, un labrador engourdi, pour le plus grand bonheur de centaines de milliers de lecteurs. Rappelez-vous : après le vol d’un rouleau de papier toilette au bureau, Julie se voit condamnée à accueillir, sans possibilité de retour à l’expéditeur, un petit diable relativement inoffensif… mais hyper doué pour les catastrophes quotidiennes !

  • Album : POIL À GRATTER AU PAPRIKA
  • diteur : Dupuis
  • Date de parution : 04/02/2022
  • Coloriste : Bertschy Christophe
  • Dessin : Bertschy Christophe
  • Textes : Bertschy Christophe
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 48 pages en couleurs
  • Âge du lectorat : 9 ans et +
  • Poids : 378 g
  • Dimensions : 300mm (H) / 218mm (L)
  • Prix indicatif : 10,95€

Et en ce moment vous pouvez gagner le dernier tome de Nelson sur le site des éditions Dupuis. Il y a dix exemplaires du nouvel album de Nelson à gagner pendant le mois de février 2022.

Mon avis sur Nelson

Nelson à la maison les enfants aiment bien. Le format en une ligne rapide de 4 cases me fait penser aux BDs de ma jeunesse type BD de journal. Si au début la critique a été vive en comparant Nelson à Garflied, mais le temps a prouver que l’auteur pouvait faire la différence. Nelson est Nelson même s’il n’évolue quasiment pas de tome en tome.

Nelson est parfois drôle, parfois désopilant, parfois rien du tout. Ce n’est que mon avis mais les gags ne sont pas toujours au rendez-vous à mon sens. Mais dans l’ensemble de l’album l’auteur s’en sort bien tout de même. Cela se laisse lire rapidement. Mais avouons, dans ce genre de gags à 4 cases, on ne peut pas non plus raconter une histoire à suivre. Nelson c’est le l’humour rapide pour enfants/ados et eux ils aiment ça sans se prendre la tête.

{Produit reçu en test}

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles