Il y a 5 ans, nous avons acheté un pied de vigne spécial « Nord de la France » (faible ensoleillement) pour le jardin. Nous habitons plein centre ville ou presque, avec des murs mitoyens très haut côté jardin, il y a donc de l’ombre et du soleil selon le moment de la journée. A l’origine, ce plants de vigne a été planté trop à l’ombre, très rachitique, directement en terre, sans box pour plantation ou terreaux, il a failli mourir les deux premiers hivers. Mais un matin de printemps, il y a 3 ans, je l’ai déplacé pour l’installer contre le mur plein soleil les 3/4 de la journée. A partir de ce jour, ce sep de vigne n’a cessé de se développer, sans aucun soin de notre part, aucun conseil de jardinage, si ce n’est des coupes régulières.

L’an passé, il commença à devenir monstrueux, mais cette année il s’est agrippé aux treillis, que j’avais placé sur les murs jadis. Début septembre, il faisait près de 9 mètres de long, d’un bout à l’autre des feuilles qui s’égarent sur ce mur. C’est ahurissant de constater comment ce genre de vigne pousse vite, surtout dans le Nord. Tant est si bien que dès la mi-août nous avons récolté de belles grappes bien juteuses.

Encore un peu acide, vu le peu de soleil cet été, ce n’est pas étonnant, j’ai préféré en faire du jus à boire, du pur  jus de fruit bio fait main, mdr. A l’aide d’un pressoir à fruit, il suffit d’écraser les grappes les unes après les autres et de récolter le jus. Une fois filtré et sucré, les enfants ont adoré ! « Encore, encore ! » me réclamaient-ils.

Mais, c’est à la mi-septembre qu’il est le meilleur à déguster en dessert ou tout au long de la journée. Les grains d’un noir bleuté, gonflés, juteux, au goût simple mais pourtant attirant. Ce n’est pas non plus un pied de pinot noir mais je l’aime bien quand même.

A chaque passage d’amis ou de la famille, nous en offrons un grand sac plein. En effet, iI y en a tout le temps dans le saladier à fruit et je commence à en faire une overdose lol.

Mais vu le prix en magasin, nous n’allons pas nous plaindre. Par contre, les enfants ne sont pas trop fan pour le manger, ils préfèrent boire les carafes de ce jus de raison maison, ce qui les gêne, se sont les pépins.

Nous sommes en octobre, hier soir j’ai été voir l’état de la vigne et j’ai trouvé encore de belles grappes bien mûres cachées sous les feuilles aux couleurs d’automne, où les différents ton de rouge se mélange à l’ocre et au vert sombre. Bien entendu, le raisin commence à se flétrir, les oiseaux et insectes en font leur festin, mais je suis content tout de même de pouvoir encore en trouver.

Assez parler, je vous laisse avec les photos, si j’ai le temps, je vous en ajouterez avec les couleurs de saison.

[nggallery id=1]

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles