Lors de la phase de customisation d’un blog, mettre les mains dans le code est parfois nécessaire. La question se pose alors, comment faire ?

Au-delà des compétences techniques en HTML, PHP ou CSS, il suffit de suivre les tutoriels disponibles sur de nombreux blogs pour atteindre ses objectifs.  Second point ou devrais-je plutôt dire premier point, quelles sont les solutions disponibles pour modifier le code source des pages de son template ?

1/ Editer les pages depuis WordPress

Avant toute chose, il faut savoir qu’il est possible de modifier les pages de votre thème directement depuis l’admin de WordPress. C’est peut-être le plus simple mais en même temps le plus basique.

Rubrique APPARENCE, onglet EDITER.

Ensuite, il suffit de choisir la page désirée et de la modifier :

Sauf que trop souvent il y a une petite phrase qui se situe sous cette fenêtre d’édition qui nous empêche d’aller plus loin :

Vous devez rendre ce fichier accessible en écriture avant de pouvoir enregistrer vos modifications. Lire la documentation CHMOD [en] pour plus d’informations.

CHMOD, qu’est-ce que cela veut dire ?

Les différents fichiers et répertoires disposent de permissions qui permettent de limiter la lecture, l’écriture et l’exécution suivant certains cas.
Votre logiciel FTP (Filezilla par exemple) vous permet de configurer les permissions des fichiers et dossiers sur votre serveur. Cette fonction est souvent appelée Propriété / CHOMD ou Attributs de fichiers.

Si l’admin de WordPress vous précise qu’il n’est pas possible de modifier votre fichier, c’est que les permissions de celui-ci doivent être modifiés.

Modifier la donnée : ‘valeur numérique’ par 666 pour donner les droit de lecture et d’écriture nécessaires à WordPress. Ensuite cliquer sur OK. Vous pourrez alors modifier à loisir vos fichiers dans l’admin de WordPress.

2/ Les logiciels éditeurs de code source

Il en existe de nombreux sur le marché autant payant que gratuit. Voici 2 exemples gratuits :

L’un des plus connus est Notepad ++

Personnellement je préfère NetBeans, moins connu mais beaucoup plus fonctionnel.

Une fois téléchargé, il suffit de décompresser l’archive et de lancer l’exécutable.

La configuration de tels logiciels peut paraître compliqué mais les communautés associées à ceux-ci vous aideront sans soucis.

Vous voilà fin prêt à vous lancer dans la modifications de vos fichiers puis de les glisser dans votre thème via FTP (une fois votre travail terminé).

Petit conseil avant toutes choses, faites une copie de chaque fichier que vous allez modifier avant toutes mise à jour !

User Review
0 (0 votes)
Étiqueté dans :
, ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles