ne pas gratter le bouton

ne pas gratter le bouton

Il y a des matins comme ça…

D’ailleurs on pourrait en faire une petite comptine :

J’ai un bouton qui me démange,
J’ai le caleçon qui tourne en rond,
J’ai la peau qui me gratte,
Y a un bouton qui me squatte !

Les boutons, c’est comme les filles, ça attirent ! Et y en a des vicieux, comme les filles. Ils se mettent en avant, comme les filles. Ils ont des rondeurs, comme les filles ! On n’a envie que d’une chose, d’y toucher, comme pour les filles. Et là j’ai craqué… mais pas comme pour les filles, je suis fidèle, mouiii madame !

Mais pas de chance au grattage, j’ai touché le mauvais numéro, je passerais pas par la case départ pour toucher 1000 euros !

Y a le bouton de moustique qui gratte  tout de suite. Et le saligot s’y connait. Il donne même des formations sur le Net, style il te pompe le jus et ne te donne que des emmerdes, des rougeurs et une envie irrésistible de fourrager la peau jusqu’à la moelle des os.

Et y a le bouton mesquin, on sait pas d’où il vient, mais il est là un matin, tout seul, gentil tout plein, ou presque. D’ailleurs, je pense que c’est le problème. Il est tellement seul qu’il se dit « et si je l’emmerdais celui-là… le gros ! ». Ouep car Mr Second hier dans la canap, il me tâte le ventre et me sort avec moulte sourires « t’es pas comme les autres les papas, ta du ventre touaaa », sympa le gosse, hein ? T’a suivi la formation du moustique, hein, avoue ! mdr.

Et pan, j’suis tombé dans son piège, j’ai touché, j’ai gratté, regratté et encore gratté. Ça s’en va et ça revient, c’est fait de tous petits rien, c’est tout petit mais c’est pas rien ! Ouep…

Le pire ? Le bouton, il savait, comme les filles, elle savent toujours tout, même quand nous on sait pas ! Elles nous sortent des trucs de leur cerveau tarabiscoté après une mûre réflexion de nuit blanche, sur le truc qui tue (et que nous, les hommes, on n’avait jamais, mais alors jamais pensé). Et nous accuse même que c’est notre faute qu’elles ont pas dormi… J’suis sûr que vous avez connu ça aussi, non ? Elles aussi ont suivi la formation du moustique, si, si !

Le bouton, le mesquin, et c’est pas mon préééééccccieeeuuuxx, promis, il s’est installé pile poil sous l’élastique du caleçon ! Et depuis ce matin, j’ai une de c’est envie de grattteerrr, c’est ignoble !

Bonne journée ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

10 comments

  1. Je me suis bien marrée !!! Merci merci merci !

    Le pire des boutons, c’est celui qui pousse dans ta narine, tout simplement ignoble, il gonfle et t’empêche presque de respirer quand il se met à grossir, grossir…qu’il n’a pas de tête et donc tu ne peux pas le gratter. Tu dois attendre la mort dans l’âme qu’il se casse de lui-même, vivant les pires moments de solitudes de ta vie !!! ;-)

    • Papa Blogueur

      et celui derrière l’oreille pas mal non plus !

  2. Mamananonyme

    heu … t’as pas peur que la féministe hystérique en mot te tombe dessus pour ta partie sur les filles qui attirent !

    ça va saigner là, non ?

    sinon, le reste est très drôle en effet !

    • Papa Blogueur

      A force de gratter oui, ç apeut saigner, mais vu qu’il est bien planqué, là je peux plus !
      Sinon, l’humour est dans le prè, fait beau et faut en profiter…

  3. MDR ! Et le bouton DANS le nombril… Il est super sympa celui là aussi ! Quoi que le pire que j’ai eu était au ras des cils pendant la varicelle… Grâce à lui j’ai un TROU dans les cils (autant dire que ça fait un peu con con vu de près ;))

    • Papa Blogueur

      ben faut te voir de près aussi, un peu de maquillage et hop c’est bon, non ? mdr

    • Papa Blogueur

      où ça ? faut pas que ça dérive lol

  4. GREG

    et le bouton de fièvre au milieu de la lèvre merci ! il te gratte, il te fait mal, tu le mordilles, il saigne, il sèche puis quand tu rigoles en lisant des articles, il s’ouvre et t’en finis plus !