ne pas gratter le bouton

Il y a des matins comme ça…

D’ailleurs on pourrait en faire une petite comptine :

J’ai un bouton qui me démange,
J’ai le caleçon qui tourne en rond,
J’ai la peau qui me gratte,
Y a un bouton qui me squatte !

Les boutons, c’est comme les filles, ça attirent ! Et y en a des vicieux, comme les filles. Ils se mettent en avant, comme les filles. Ils ont des rondeurs, comme les filles ! On n’a envie que d’une chose, d’y toucher, comme pour les filles. Et là j’ai craqué… mais pas comme pour les filles, je suis fidèle, mouiii madame !

Mais pas de chance au grattage, j’ai touché le mauvais numéro, je passerais pas par la case départ pour toucher 1000 euros !

Y a le bouton de moustique qui gratte  tout de suite. Et le saligot s’y connait. Il donne même des formations sur le Net, style il te pompe le jus et ne te donne que des emmerdes, des rougeurs et une envie irrésistible de fourrager la peau jusqu’à la moelle des os.

Et y a le bouton mesquin, on sait pas d’où il vient, mais il est là un matin, tout seul, gentil tout plein, ou presque. D’ailleurs, je pense que c’est le problème. Il est tellement seul qu’il se dit « et si je l’emmerdais celui-là… le gros ! ». Ouep car Mr Second hier dans la canap, il me tâte le ventre et me sort avec moulte sourires « t’es pas comme les autres les papas, ta du ventre touaaa », sympa le gosse, hein ? T’a suivi la formation du moustique, hein, avoue ! mdr.

A lire aussi :  Est-ce que Parcoursup regarde le classement des lycéens ?

Et pan, j’suis tombé dans son piège, j’ai touché, j’ai gratté, regratté et encore gratté. Ça s’en va et ça revient, c’est fait de tous petits rien, c’est tout petit mais c’est pas rien ! Ouep…

Le pire ? Le bouton, il savait, comme les filles, elle savent toujours tout, même quand nous on sait pas ! Elles nous sortent des trucs de leur cerveau tarabiscoté après une mûre réflexion de nuit blanche, sur le truc qui tue (et que nous, les hommes, on n’avait jamais, mais alors jamais pensé). Et nous accuse même que c’est notre faute qu’elles ont pas dormi… J’suis sûr que vous avez connu ça aussi, non ? Elles aussi ont suivi la formation du moustique, si, si !

Le bouton, le mesquin, et c’est pas mon préééééccccieeeuuuxx, promis, il s’est installé pile poil sous l’élastique du caleçon ! Et depuis ce matin, j’ai une de c’est envie de grattteerrr, c’est ignoble !

Bonne journée 😉

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles