Les enfants, c’est comme le Coca, plus on les existe, plus ils partent en cacahuète une fois le bouchon sauté !

Quelque soit la manière, la méthode ou l’éducation, appelez cela comme vous le voulez, nous parents, souhaitons le retour au calme. Car trop de bruits nous énerve, trop d’agitation nous met à fleur de peau, trop de disputes nous empêche de bosser, trop de demandes nous font péter les plombs…

Papa ou maman, c’est le même combat. Les enfants peuvent être aussi « insupportables » (je n’aime pas ce mot) quelque soit la ou les personnes qui s’occupent d’eux. Et avant de passer LA limite, on demande quoi ? LE RETOUR AU CALME ! Et ce n’est pas toujours gagné… Oo

Autre situation… Si calme il y a, notre cerveau d’agité du ciboulot va en déduire plusieurs choses :

  • ce n’est pas naturel
  • ils cachent quelque chose
  • une bêtise est en route
  • un complot se formante contre nous ou un des membres de la fratrie

Notre imagination peut vite aller très loin jusqu’à imaginer le pire, dessiner sur les murs de l’escalier, renverser la boite de coquillette pour jouet aux osselets avec, manger les croquettes du chien/chat, voire pire.

Et là que faisons-nous ? Au lieu de leur fiche la paix (et pour une fois qu’ils ne collent pas aux basques) on va aller les trouver (pour les prendre sur le fait) !

TADAAAAAAAAAAAAAA, grossière erreur car dans le cas probable où ils sont dans une activité tout bonnement normale (dessin, lecture, jeux, …) sans déranger quiconque, on se fait rappeler à eux.

A lire aussi :  A quoi servent les étiquettes cartonnées personnalisées ?

Et si en plus ils sont ensemble, le retour de la « maman » ou du « papa » va faire monter la mayonnaise de la jalousie, rivalité et j’en passe (salut Jean !).

Pauvres tâches que nous sommes en fin de compte, du calme voulons-nous réellement ? Ne pouvons-nous pas leur faire confiance ? Profiter du moment présent au lieu de rêver du verre de vin avec chéri tranquillement pendant que les gosses mettent la table et ne font pas ch… ?
NOOOOOOOOOOOOONNNN, nous les parents ne sommes pas logiques du tout et préférons nous inquieter pour rien voire les houspiller pour une action qu’ils n’ont pas encore commise en prévision de…

Alors si tu es comme nous, tâches de lâcher du mou et profiter du temps qui est à toi pour toi au moment où tu le peux et pas comme tu l’aurais voulu ! #zen

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « famille/éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

Ils parlent aussi « éducation » :

Thème libre pour la semaine prochaine ?

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles