Ou presque…

En effet certains magasins tentent tout de même timidement de supporter cette fête américaine, d’autres ont laissé tombé depuis quelques temps et c’est déjà les prémices de Noël qui se préparent dans leurs rayonnages.

Pourtant au début du siècle Halloween avait le vent en poupe en France. Je me souviens de notre première sortie en famille dans les rues avec les enfants déguisés, et ils étaient petits et trop mimis, et dehors il y avait du monde ! Les cris des enfants faisait écho à leur joie, les fous-rire, les monstres en tout genre, les déguisements achetés ou fait maison, jolis ou foireux, mais qu’à ne cela tienne, c’était juste l’occasion de faire du porte à porte dans un froid de saison en clamant haut et fort « Un bonbon ou un sort ! ».

Les gens jouaient le jeu, ils ouvraient leur porte avec grand sourire et emplissaient les sacs de chocolats emballés, de bonbons, de guimauves et autres gourmandises. Souvent de la marque et que du bon, on avait même reçu des bonbons personnalisés, des barres céréalières ou encore des petits gâteaux emballés. C’était les années fastes, la joie d’aller braver le mauvais temps pour faire plaisir aux enfants…

Mais d’année en année, Halloween s’est essoufflé dans notre ville, notre quartier, notre rue. L’an dernier j’ai décidé d’arrêter le massacre. Fini de frapper aux portes et d’attendre en vain qu’une tête sorte avec un sourire figé. On ennuie les gens, maintenant c’est plutôt la soupe à la grimace, avec un festival des excuses bidons si dans un espoir insensé une porte s’ouvre enfin :
« Je n’ai déjà plus rien désolé »,
« Ah c’est déjà Halloween ? Désolé j’ai oublié d’acheter les bonbons »
« J’ai des vieux bonbon, vous en voulez quand même ? »…

Donc au lieu de se geler les miches dehors, on le fait à la maison, entre-nous, avec un plateau repas, des bonbons, devant un bon film d’horreur familial . C’est le retour de l’Étrange Noël de Mister Jack pour la énième fois, ou d’un Disney.

A qui la faute pour ce déclin ? Aux magasins sûrement qui en ont fait comme Noël, Pâques ou la St Nicolas, ou n’importe quel événement sportif mondial une fête purement commerciale. Les gens rechignent à dépenser plus que de raisons, les prix des caddies augmentent, pas les salaires. Sans compter les taxes d’habitation et les autres charges…

Et puis c’est une fête venue d’outre atlantique, aucune racine européenne ou française, alors pourquoi continuer à « emprunter » de l’étranger plutôt ? Dans les années 2000, on pourrait qualifier le succès d’Halloween comme un effet de mode, mais celle-ci c’est essoufflée. C’est aussi pour cela que Thanksgiving n’a jamais eu lieu en France, il n’y a aucun rapport entre notre culture et celle des USA.

Un autre symptôme pourrait en être la cause, la paranoïa de l’agression d’un côté ou de l’autre de la porte ! Autant les petits vieux n’ouvriront pas (ou plus) lorsqu’on sonne 25 fois à leur porte, autant les parents n’osent plus laisser leurs enfants seuls (enfin pour les plus grands et surtout les filles) dans la rue voire même en leur compagnie. On pourrait même avoir peur de la réaction des gens agacé, les agressions peuvent venir des deux sens, pas seulement de la rue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.