fruits

Depuis quelques temps, notre quota en fruits et légumes, déjà plus important que certains copains d’école de Mr Grand selon ses dires, varie en fonction des semaines mais n’est jamais égal à zéro, au contraire…

Au goûté, en en-cas lors des fringales (parents comme enfants), pour patienter avant les repas et surtout en desserts, les fruits et légumes sont toujours présents à la maison. Mais pas toujours facile avec les enfants.

Comment faire aimer les fruits et les légumes aux enfants

1/ Mettre les fruits sous leur nez

Un saladier de fruit n’attire pas que les mouches !
Hé, hé, si, si ça marche ! L’autre jour, j’ai acheté des bananes, des pommes, des poires et autres fruits de saison. Et j’ai mis tout cela (sous les conseils de Madame Maman) au milieu de la table. Croyez-moi ou non, mais de petites souris passant par là ont picoré, au fils des jours, le contenu du saladier.

2/ Variez les plaisirs et les goûts

Le fruit c’est ennuyeux, même pour nous, avouons-le. Donc autant découvrir les fruits et légumes de saisons en famille, logique mais pas pour tout le monde.
Pourquoi ? Dans les supermarchés, on trouve de tout toute l’année certes, mais l’habitude nous dicte de prendre le moins cher, le plus facile (c’est embêtant de devoir trier et peser, hein ?).
Madame Maman à poser sur le frigo (avec magnet) la liste des fruits et légumes par saison, même Mr Grand peut la lire et la liste des courses s’adapte donc en fonction de la saison. Plus de choix, plus de goûts, plus d’attirance !

3/ Savoir jouer sur la présentation

Au delà du fruits, il y a l’oeil ! Savoir attirer l’attention de l’enfant donne déjà 50% l’envie de manger.
Avec la peau ou sans, en rondelle ou en cube, en brochette ou sur lit de fromage blanc, en compote ou au four, en verrine, en compote, en tartes, en gâteaux et autres recettes pâtissières, le choix est vaste pour que les enfants mangent des fruits régulièrement.

4/ Amusons-nous

Le must, en faire un jeu. Mr Moyen adore faire sa brochette de fruit lui-même et Melle Petite éplucher sa banane selon son “rite”, tant qu’elle la mange, ce n’est pas bien grave s’il y en a un peu “à côté”.

5/ Des fruits au jardin, un intérêt pour les enfants

Notre jardin est tout petit, donc le cerisier ou le pommier c’est niet ! Par contre nous tablons sur du saisonnier avec des plans de fraises et fraises des bois (ne me demandez pas, je ne sais pas comment ils sont arrivés là), framboise et groseilles et puis en septembre, du raisin !

C’est peut-être peu, mais les enfants adorent piocher dedans, Melle Petite revenir avec les mains pleines et le regards brillant. En prime, ils côtoient la nature (et les araignées brrr mon Grand en a peur).

6/ Laissez-les choisir

Dernier point, n’imposer pas le fruit. Tant au niveau des courses, et bous pouvez ainsi leur donner une mission à faire, ce qui les rend responsable (et vous avez la paix),  qu’ils gouttent et choisissent leurs fruits à leur convenance. Plus tard, vous verrez, leur choix s’élargira.

Vous savez qu’ils n’en mangeront pas, et alors prenez quand même s’ils demandent. Vous êtes toujours là pour finir l’ananas à peine entamé ou la noix de coco dont le goût brut n’a rien à voir avec le râpé qu’ils connaissent plus. Mais au moins ils verront comment c’est fait dedans, les odeurs, le toucher, c’est toujours cela de gagné.

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation »
sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

5 comments

  1. Pingback: 6 astuces pour faire manger des fruits aux enfa...

  2. De très bons conseils, celui que je noterais à l’avenir et que je ne faisais pas c’était la présentation donc à y remédier au plus vite. merci

  3. Bonne idée les fruits!… Et l’idée du plateau à disposition marche très bien, j’ai testé… je vais essayer les autres idées, merci ;-) J’ajouterai en bonus la salade de fruit qui permet de découvrir les goûts mélangés, pratique quand les fruits commencent à devenir mûrs trop vite ;-)

  4. Pingback: Comment calmer la colère d’un enfant?Drôle de Maman

  5. Pingback: Faut-il "pousser" nos enfants dans les apprentissages ? - WondermomesWondermomes