éduquer sans crier

Lorsqu’on devient parent, les relations familiales changent. La gestion du bébé puis de l’enfant qui grandit ne nous laisse pas indifférant.

Entre la fatigue, le stress, le travail et surtout l’évolution des enfants, gérer les situations tendues sans crier est très difficile. Beaucoup de parents tombent donc dans le piège du haussement de ton (dont moi O_o). On demande 1 fois, puis 2 fois puis « n » fois à l’enfant de venir manger, ranger sa chambre ou prendre son bain mais devant son refus on monte alors le ton. Les premières fois c’est efficace, c’est cool, on a trouvé le bon truc pour se faire obéir.

Crier devient alors une méthode simple pour qu’il réagissent au doigt et à l’œil dans le temps imparti que leur impose.

Une chose qu’on oublie trop souvent, les enfants sont de mini-adultes, ils sont intelligents, ils ont de la mémoire et surtout… ils testent tout le temps les limites qui leurs sont imposées. Ils profitent du moindre de vos faux pas pour prendre du terrain et le garder ensuite pour eux.

Un beau jour vous vous rendrez compte qu’à la maison vous ne parlez plus, vous criez tout le temps et que vos mini-vous ne vous n’obéiront plus ! Tadaaaaaaaaaaaa, vous faites quoi alors ?

Le mini-nous attend tout simplement que vous vous calmiez, une fois la vague passée il pensera être tranquille… Second Tadaaaaaaaaaa, vous passez à la punition !
Et hop, va dans ta chambre, je te met au coin, pas de télé ce soir, privé de sortie et j’en passe. D’ailleurs, la plupart des punitions que l’on donne ne font qu’engendrer plus de cris car l’enfant protestera toujours contre ces punitions qu’ils trouvent injustes. Ben oui, pourquoi le priver de télé s’il a cassé une assiette ? Autant lui demander de vous aider à nettoyer…

Il arrive donc un moment que pour chaque pas de travers les cris fusent, nous n’avons plus de patience, les mini-nous sont des monstres, ils exagèrent, refusent d’obéir, après tout, nous sommes leurs modèles sans aucun défaut ? Des anges qui savent tout sur tout surtout ce qui est bien pour eux… c’est ironique vous l’aurez compris !

Que faire ?
Parler sans crier, faire des efforts, se rendre compte que nous ne donnons pas forcément le bon exemple et que les enfants nous copient. Le plus important aussi, prendre sur soi, mesurer chaque bêtise ou chaque situation et se demander si cela mérite réellement de crier ou de punir. La discussion, l’explication et l’avis de l’enfant peut résoudre beaucoup de situations. Armez-vous de patience, de compréhension et d’amour. Ne traitez pas vos enfants comme des copains ou des camarades mais comme votre famille.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Étiqueté dans :

, ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles