Titre : La rencontre Boiron à Lille pour parler Homéopathie et famille

logo boiron

logo boiron

Mardi 4 juin j’étais invité, avec une brouette d’autres blogueurs de la région du Nord, à Planète Môme (133 rue du Molinelle) à Lille, pour parler homéopathie avec Boiron.

De 12h00 à 14h00, une réunion très familiale c’est déroulée en compagnie de Jean-François LUROL, Directeur relations extérieures de Boiron, d’Anne-Cécile PARIS, chargée de mission relations extérieures ainsi Frédéric Voirin, un médecin spécialisé en homéopathie. Ceci afin de répondre à nos questions bouillonnantes sur l’homéopathie dans la vie de tous les jours, les petits et gros bobos, les enfants et l’homéopathie, etc.

Le temps d’arriver depuis mon boulot avec 50mn de retard (sigh !) j’ai pris la réunion Boiron en court, là on ne m’a pas loupé lol. Le ressenti général (via les retours Twitter et Facebook, suffit de taper « boiron » en recherche), fut plus que positif et surtout trop court.

Pendant le repas/buffet, Jean-François Lurol et Frédéric Voiron ont abordé les grands thèmes de l’homéopathie dans la vie de tous les jours : bobos et contusion, piqûres et brûlures, maux de transport, etc.

Et en plus, ultra sympa, ils nous ont préparé un joli sac de cadeaux avant de partir contenant un livre sur l’homéopathie est l’enfant ainsi que plusieurs produits de la vie courante (dentifrice, crème, etc).

>> Boiron présente l’homéopathie en quelques mots

Loin de faire une encyclopédie complète dessus, j’ai pu retenir que l’homéopathie pouvait soigner aussi bien les maladie dîtes « aiguës » que « chroniques ».

Ce n’est pas un placebo, les résultats cliniques le prouve. A savoir aussi, les effets des granules d’homéopathie se trouvent renforcé lorsqu’ils sont pris la bouche propre, avant le repas de préférence, afin que l’absorption/dissolution de ceux-ci soit le plus efficace.

L’homéopathie est ouvert à tous, quelque soit l’âge (même le nourrisson), contrairement à la médecine classique. Par ailleurs, elle est associable avec celle-ci pour traiter la douleur, les symptômes ou l’origine du problème.

Les granules homéopathiques se trouvent facilement dans toutes les pharmacies, et leur prise est simple. De 3 à 5 granules 3 fois par jour ou plus selon la posologie. Et contrairement à un traitement classique, si un enfant absorbe tout le tube de granule par erreur, il n’y a aucun danger d’empoisonnement !

Pour les maladie chronique type allergie, il est préférable de réaliser un historique du patient avec le médecin traitant, afin d’adapter la le traitement à chacun pour plus d’efficacité.

L’homéopathie prend en charge les maladie de type allergique durant les crises, mais peut aussi traiter les symptômes, comme être prise en prévention ! Le malade est responsable de sont traitement. Contrairement à une ordonnance de 8 jours sous paracétamol, les granule se prennent en période de « crise », puis le patient ralenti le traitement jusqu’à l’arrêt complet lorsqu’il se sent mieux. C’est assez difficile comme concept au début, mais c’est efficace.

L’homéopathie a ses limites. Elle ne remplacera pas les antibiotiques, par exemple, et ne soignera pas les infections ou maladies qui demandent des médicaments classiques.

L’Arnica : la plante des bleus et des bosses

Qui ne connait pas l’Arnica pour les bobos des enfants ? Couramment trouvé en tube de crème, mais aussi en tubes de granules (BLEUS !) Mais rien n’empêche l’utilisation en complément de la pommade Arnica. Surtout que les enfants aiment bien la « crème », c’est comme les bisous guérisseur, ça aide à passer le bobo.

Prendre 5 granules dès le bobo, toutes les 15mn puis à espacer en fonction de la douleur ou de l’apparition de la bosse (30mn puis 60mn, etc).

Ces granule peuvent être donnés à tous les âges, même chez le nourrisson.

Des abeilles contre les piqûres et coups de soleil : Apis

Toujours pour traiter les symptômes, l’origine du problème ou en prévention, les granules d’Apis sont la solution idéale pour ce genre de problèmes.

Ils sont à prendre rapidement et de manière responsable, comme pour l’Arnica.

L’homéopathie pour les maux de transport

Les maux de transports sont différents d’un individu à l’autre. Le traitement est normalement associé à chaque cas par votre médecin. D’où l’intérêt de réaliser un bilan ou historique du patient afin de connaître tous ses troubles et les origines de ceux-ci.

Boiron a une spécialité toute prête qui peut être prise à défaut car elle regroupe une grande partie des traitements homéopathiques existant contre le mal des transports. Elle existe en doses ou en comprimés. Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien à ce sujet.

Encore merci à toute l’équipe de Boiron et de Planète Môme pour nous avoir accueilli si gentiment.

Bonus : la liste des autres blogueurs présents

Mélanie Farfalle, Emma FoxyMama Valérie Wondermomes Amandine Mumandnurse Dada Bricabrac Missbrownie Anabel, Mélanie Farfalle, Alicia DoudouStiletto, Myzotte, Voilapapa

J’espère que j’ai oublié personne…

 

Les articles des autres blogueurs :

> L’homéo des maux
> L’homéopathie c’est quoi ?
> Les maux d’été avec l’homéopathie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.