Crise du COVID oblige et déception de certaines sorties ces dernières années, la firme de la souris aux grands oreilles se restructure pour renforcer ses services de vidéo à la demande Disney+, Hulu et ESPN !

Si les débuts de Disney + n’ont pas été la hauteur des prévisions, depuis les abonnements sont devenus plus solides. Disney + comme Netflix ou Amazon Prime, pour ce citer qu’eux, se sortent nettement plus facilement de la crise du COVID que d’autres secteurs d’activité.

Si les abonnements pleuvent, les salles de cinéma elles ferment les unes après les autres non seulement en France mais aussi dans le monde.

Dorénavant, la création des contenus Disney sera divisée en 3 groupes distincts :

  • les studios d’animation et de cinéma
  • les contenus créés pour la télévision
  • les plateformes de streaming (série, documentaires et les sports)

« Nos équipes créatives se concentreront sur ce qu’elles font de mieux – créer un contenu de première qualité (…) tandis que notre nouvelle équipe de distribution se concentrera sur la livraison et la monétisation de ce contenu de la manière la plus optimale sur toutes les plateformes, y compris Disney+, Hulu, ESPN+ et le prochain service de streaming international Star« , a souligné le directeur général du groupe

Pourtant Disney réfute le fait que la révision interne de leurs créations de contenus n’a rien à voir avec la pandémie actuelle. Mais il est évident que le COVID a accéléré le rythme de cette transition déjà prévue depuis longue date.

Le but final étant surtout de séparer les divisions de créations (petits ou grands écrans) quelque soit la plateforme, de la partie Disney Parc d’attraction et voyage.

Partagez cet article sur :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.