Devenir de meilleurs parents, c’est ce que ma femme est moi aspirons. Nous lisons des livres, enfin surtout elle, nous testons des méthodes afin d’élever nos enfants du mieux que nous pouvons. Car le métier de parents est dur, et parfois nous avons envie de crier… et nous le faisons. Trop… et ce n’est pas la bonne solution. Que faire alors ?

Camille et Olivier avec leur blog “SupersParents” nous offrent des réponses. De cette envie d’évoluer et de vivre en harmonie avec leur enfants, c’est devenue une passion et maintenant un métier.

Franck : Je vous suis depuis vos débuts ou presque, mais tout le monde ne vous connaît pas, qui êtes-vous donc ? lol

Camille et Olivier : Nous sommes deux « ex-parisiens/salariés/stressés » ! Durant l’été 2010, nous avons décidé de changer de vie : quitter la capitale pour gagner en qualité de vie, puis quitter nos jobs respectifs pour tenter de vivre de notre nouvelle passion : la Parentalité positive.

Franck : Dans toutes les priorités de la vie, vous placez la famille en tout premier plan, c’est super honorable, comment arrivez-vous à tout gérer “sans bug” ?

Camille et Olivier : Il y a des bugs Franck ! ☺, nous sommes comme tout le monde : nous avons des hauts et des bas. Cependant, quand la priorité n’est plus de « réussir à tout prix sa carrière professionnelle »… ça laisse pas mal de champ aux autres priorités, notamment à une vie de famille plus épanouie.

Franck : des enfants pas toujours facile à gérer, quels sont leurs petits surnoms, leur âge et leurs + et – ?

Camille et Olivier : Nos 3 « L » : Léo, Lou et Lili ont chacun un surnom en « P » : Poussin, Poupée et Poulette !

  • Léo à 7 ans et demi, il est doux, raisonnable et TRES sensible (ne surtout pas faire de mal à une fourmi à coté de lui ☺)… il est aussi mauvais perdant, un peu boudeur et légèrement jaloux de sa petite sœur Lou.
  • Lou à 3 ans, elle est énergique, casse cou et très affectueuse… elle est aussi chouineuse, devient insupportable si elle n’a pas fait sa sieste et est un peu trop « accro » à sa « tétine doudou » !
  • Lili a 8 mois, elle est super souriante et encore plus énergique que sa sœur (aïe aïe aïe !)… elle est aussi (à notre grand dam) une très petite dormeuse et a déjà un caractère bien forgé (ne pas essayer de lui prendre le jouet avec lequel elle joue si vous tenez à vos tympans, son frère et sa sœur ont laissé tomber !)

Franck : sur votre blog (http://www.supersparents.com) on trouve pas mal de conseils sur l’éducation, sur la relation familiale, sur le comportement parents/enfants, d’où vous est venue l’idée d’un tel blog ?

Camille et Olivier : Elle s’est imposée naturellement. Nous souhaitions « vivre de nos passions » et avons découvert qu’il était possible de le faire en partageant cette passion avec des milliers de lecteurs, à travers l’écriture d’un blog professionnel. Nous avions une passion commune qui ne demandait qu’à être développée : s’occuper au mieux de nos enfants, s’impliquer au maximum dans leur éducation, leur éveil et leur épanouissement.

Franck : vous avez de plus en plus de succès, de suivit et d’abonnés. Pensiez-vous avoir autant de succès aussi rapidement à l’ouverture de votre blog ?

Camille et Olivier : Très franchement non ! Mais nous sommes ravis d’un tel engouement et cela nous pousse à continuer et à tenter de nouvelles expériences : les astuces Vidéos, les Podcasts etc…

Franck : d’ailleurs d’où vient ce succès ? 

Camille et Olivier : Nous espérons qu’il vient principalement de la qualité du contenu que nous publions. Nous appliquons aussi de nombreuses techniques pour permettre au blog et aux articles d’être correctement référencés sur les moteurs de recherches.

Franck : est-ce dur de se remettre en cause, de chambouler toutes ses fondations personnelles sur l’éducation et la vie de famille ?

Camille et Olivier : Nous n’avons pas « tout » chamboulé. Nous avons tous les deux eu la chance de recevoir de la part de nos parents une éducation basée sur l’amour et la bienveillance. Nous étions donc déjà sur les bons rails. Le chamboulement est plutôt du coté « discipline » : il est en effet difficile pour nous, qui avons connu une « éducation parentale » assez autoritaire, de nous débarrasser de nos réflexes inconscients (colère, cris, punitions, menaces « attention à 3 je me fâche » etc.). Armés de nos nouveaux outils de Parentalité Positive et avec l’entraînement, on y arrive de mieux en mieux !

Franck : Pensez-vous que les parents d’aujourd’hui s’impliquent plus dans l’éducation de leur enfants que jadis ? J’entends par là de se remettre en cause, de ne pas suivre les édifices d’éducation édifiés par leurs propres parents, qui sont souvent erronés tant avec le temps qu’en fonction de la vie actuelle ainsi que du tempérament de chaque enfant ?

Camille et Olivier : Un chose est sûre, depuis Dolto, l’enfant n’est plus vu de la même manière. Avant, il n’avait quasiment aucun droit et n’était pas considéré comme « une personne à part entière ». La donne a changé et évolue de génération en génération. Selon le sondage Ipsos « Les rapports des français avec la famille » (Oct. 2011), presque 70% des parents estiment que réussir sa vie c’est avant tout réussir sa vie familiale, ses relations avec ses enfants… pourtant 74% estiment aussi que c’est plus difficile d’élever des enfants aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Selon nous, les parents d’aujourd’hui s’investissent donc plus dans l’éducation (saine et respectueuse) de leurs enfants… et c’est donc forcement plus de boulot qu’autrefois (Nous sommes là pour les aider ;-))

Franck : vous avez un projet pour les mois à venir, pourriez-vous nous en dire plus ?

Camille et Olivier : Notre principale préoccupation aujourd’hui est de continuer à nous « former » à la Parentalité Positive : nous lisons beaucoup, nous souhaitons passer d’autres formations et surtout, continuer à appliquer nos nouvelles connaissances pour partager avec nos lecteurs les bienfaits que nos enfants et nous en retirons.
Notre grand projet ensuite, quand nous nous sentirons suffisamment « expérimentés », sera de créer une formation complète à la « parentalité positive ».

Franck : pensez-vous pouvoir vivre à 100% de ce projet, ou n’est-ce qu’un “à côté” ?

Camille et Olivier : Comme nous l’avons indiqué plus haut, nous souhaitons vivre de cette passion qu’est devenue pour nous la « parentalité positive » : à travers les ateliers de parents que nous allons commencer à animer sur Bordeaux et à travers la vente des produits que nous souhaitons créer.

Franck : allez-vous vous entourez de “pros” pour cela ?

Camille et Olivier : Oui, tous les produits que nous serons amenés à commercialiser (guides, formations etc.) seront validés par des professionnels de l’enfance et de la parentalité (pédiatre, pédo psychiatres etc). Nous avons déjà de très bonnes pistes ;-)…

Franck : quels sont les livres que vous recommandez sur l’éducation des enfants ?

Camille et Olivier : Il y en a plein (voir notre « bibliothèque »), mais ceux que nous recommandons le plus chaudement sont :

  • « Parents épanouis, enfants épanouis » et « Jalousies et rivalités entre frères et sœurs » d’Adel Faber et elaine Mazlish,

  • « J’ai tout essayé ! » et « Au cœur des émotions de l’enfant » d’Isabelle Filliozat et

  • « Poser des limites à son enfant et le respecter » de Catherine Dumonteil-Kremer.

Franck : on dit souvent que se sont les mamans qui font le plus d’efforts dans le comportement parents / enfants; Pensez-vous que les papas, souvent machos, trop personnels et aux réminiscences de pré-ados accros à leur console peuvent (re-) prendre leur vie en main pour “un monde (familial) meilleur” ?

Camille et Olivier : C’est un fait : Les nouveaux papas sont là et ils sont d’ailleurs de plus en plus médiatisés. Ils ne prendront cependant jamais la « vedette » de la maman qui reste dans 99% des cas le lien d’attachement principal de l’enfant. En tout cas oui, les papas que tu décris peuvent parfaitement reprendre leur vie familiale en main… s’ils sont correctement accompagnés.

Franck : est-il possible d’écrire sur votre blog en article invité pour partager son expérience ? Si oui, quelles sont les conditions ?

Camille et Olivier : C’est tout a fait possible, nous avons déjà publié plusieurs articles « invités ». Nous allons d’ailleurs très prochainement créer une page dédiée aux contributions extérieures. La principale condition sera de respecter le thème du blog et de fournir dans l’article quelques anecdotes vécues… et idéalement quelques astuces personnelles.

Franck : plus personnellement, depuis le début de votre remise en question, votre vie de famille a-t-elle évoluée ? Le comportement de vos enfants a-t-il progressé dans le “bon sens” ?

Camille et Olivier : A 1000% Franck ! Mais attention, avant d’espérer un changement de comportement chez nos enfants, il faut d’abord changer soi-même !

Franck : dernière question, quels sont les 3 valeurs les plus importantes pour vous dans les relations parents / enfants ?

Camille et Olivier :

  1. L’écoute et l’accueil des sentiments et émotions de l’enfant. Nous avons malheureusement tous tendance à les nier : « mais si tu aimes ton petit frère », « mais non tu n’a pas chaud, il fait un froid de canard » etc.
  2. La tolérance ! Les enfants sont … des enfants. Ce que nous prenons pour des bêtises ne sont souvent que des « expériences » ; ce que nous appelons des caprices ou des colères sont généralement des « trop pleins émotionnels » qu’il leur faut évacuer etc… Une chose importante pour être plus tolérant est tout simplement de savoir ou en est l’enfant de son développement psychomoteur, social et affectif. Nous pouvons alors, en connaissance de cause, adapter nos exigences à ses capacités du moment. C’est pour cette raison que nous avons choisi d’offrir gratuitement à nos abonnés le guide « les étapes du développement de l’enfant de 0 à 6 ans ».
  3. La capacité de remise en question : car la démarche de parentalité positive commence par la prise de conscience de l’impact que peuvent avoir sur nos enfants les attitudes et les mots que nous employons (même aussi anodins qu’ils puissent paraître), ainsi que les étiquettes que nous leurs collons…. Et de tout faire pour y remédier.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

3 comments

  1. j’en apprends dès le matin! c’est pas beau ça!
    bonne journée

  2. Merci pour cette interview Franck !!
    Si d’autres questions sont postées ici en commentaire, nous y répondrons avec plaisir !
    A très bientôt
    Camille et Olivier

  3. Cet entretien est vraiment rassurant sur l’importance accordée à l’éducation et à la place privilégiée qu’il faut réserver à la famille dans sa vie. Ce n’est pas malheureusement pas à la portée de tous de décider de se consacrer entièrement à ses enfants même c’est certainement une décision qu’on ne regrette pas. Je suis en tout cas pour les congés parentaux et je pense qu’il devrait être possible d’en avoir à plusieurs moments de la vie des enfants, pour en profiter et leur inculquer le maximum de valeurs positives.