Interview de Pénélope, créatrice des poupées Happy to See You

Happy To See You poupée artisanale

Je ne suis pas une fille, juste un papa qui découvre les poupées et monde des filles, avec ma petite dernière. Avec mes 2 grands, je retrouvais mon univers d’enfance : robots, dragons, voitures, circuits, bricolage pour gosses, etc. 

Mais j’avoues sans complexe que les poupées de Pénélope Naulleau m’ont vraiment tapé dans l’oeil. Loin des archétypes nippons ou hyper-plastifiés, étalés dans les colonnes de jouets des supermarchés, à Noël dernier, les poupées Happy to See You sont des modèles de ravissement, de douceur et de personnalisation pour toutes les petites (et grandes) filles du monde.

Qui ne tente rien n’a rien, pour en savoir plus sur les dessous de Happy to See You, j’ai contacté Pénélope pour lui poser plusieurs questions sur sa passion, son activité, ses poupées mais aussi son blog. Il y en aura ainsi pour tous le sgoûts, mamans, petites filles et blogueurs. Elle a accepté avec joie et j’en suis fort ravi. 

Bonne lecture.

Pouprée Happy to See You

> Pénélope, pourquoi cet engouement pour la création de poupées ? Quel a été lé déclencheur de cette passion chez toi ?

Mon premier enfant parce que j’ai tout de suite voulu lui fabriquer un jouet de mes mains et la poupée s’est imposé car que je crois que c’est le jouet par excellence, celui qui vient de la nuit des temps et se transmet de génération en génération.

> Chacune de tes poupées est différente et personnalisée, d’où viennent te vient cette inspiration auusi diversifiée ?

Je fabrique à la main de manière artisanale et du coup j’ai la merveilleuse possibilité de personnifier les poupées selon chaque commande aux couleurs choisies par les clients alors pourquoi se limiter dans les couleurs! Et puis la fabrication artisanale fait que d’une poupée à l’autre même dans les mêmes coloris ce n’est jamais exactement le même visage.

> Comment commander une poupée sur ton site ? Quels sont les critères de personnalisations possible ? 

Pour commander il faut regarder sur la boutique la date de prise de commande de poupées qui a lieu chaque mois.

Il faut aussi s’être enregistré au préalable sur le site web car le nombre de poupées est limité ( toujours en raison de la fabrication artisanale) et du coup se connecter à l’heure exacte où je rempli à nouveau mon carnet de commande.

On peut choisir la taille, la couleur de peau, de cheveux, d’yeux et aussi la couleur de la petite robe qu’elle portera.

Happy To See You poupée artisanale

> Combien de temps te faut-il pour donner la vie, tel Gépéto, à une poupée et combien de formats existe-t-il ?

Il faut 5 heures minimum. Il existe 2 tailles : 32 ou 42 cm.

> Comment choisis-tu les matières de tes poupées et pourquoi ? Cela a-t-il une conséquences sur le prix de la poupée et l’avis du client ?

Lorsque j’ai eu des enfants, j’ai vraiment remis en question mon mode de consommation en prenant conscience de l’importance de l’environnement,  de ses effets sur le développement de l’enfant et son avenir sur la planète. Cela m’a fait me tourner vers les produits biologiques, les matières naturelles.

Au moment de créer les poupées c’était déjà une conviction profonde pour moi donc pas question de faire autrement.

Evidemment cela a des conséquences sur le prix de mes poupées car mes matières premières sont chères mais c’est un plaisir de les travailler et je sais qu’elles seront aussi bénéfiques et agréables  pour les enfants mais également recyclables et les poupées sont réparables.

Mes clients sont satisfaits, très souvent fidèles et recommandent régulièrement.

> Tu limites volontairement ton carnet de commandes, comment procèdes-tu pour satisfaire le plus grand nombre de tes fans/clientes ?

Je modèle moi-même chaque visage et le brode ensuite à la main, c’est un peu l’âme de mes poupées et j’y suis très attachée, cela ne peut être industrialisé. Je travaille par contre avec une jeune femme spécialisée dans le point main qui m’aide et monte le corps des poupées. Cela me permet d’en fabriquer un peu plus même si je sais que je ne réponds pas toujours à la demande.

Je pense que mes clientes comprennent ce mode de fabrication et sont prêtes à attendre. J’ai vraiment des clientes merveilleuses!

poupée faite main Happy To See You de Penelope

> Tu as étendue ton activité depuis tes débuts, c’est une ligne pour enfant/poupée que tu produits maintenant, si je ne m’abuse (http://www.nilshappytoseeyou.fr), pourrais-tu mieux m’éclairer sur ce sujet ? :-D

Astrid le Provost, créatrice et styliste des patrons Citronille m’ a contacté via internet pour me proposer de créer des patrons de petits habits pour mes poupées. Suite à cette rencontre, nous avons eu envie d’imaginer ensemble des vêtements à décliner en tailles enfant et poupée. Chaque année nous sortons 2 collections : automne/hiver et printemps/été pour les poupées et du 2 au 12 ans et même S et M. Tous ces vêtements sont bien sûr fabriqués en France dans un petit atelier de confection et toujours dans des matière naturelles.

> Tu es connue dans le monde entier, comment as-tu réussi ce coup aussi formidable ? Tous les créateurs n’y arrivent pas forcément.

J’ai eu beaucoup de chance, j’ai fait des rencontres formidables sur le net grâce aux blogs, c’est un peu magique  même si j’ai aussi beaucoup travaillé le soir tard sur le web…Je suis passionnée par ce que je fais et c’est peut être également ce qui m’a aidé comme le fait de parler anglais.

> Passons au Internet maintenant. Ton site et ton blog sont superbes, ergonomiques, entretenus régulièrement, est-ce toi qui les gère comme une grande ou passes-tu par une agence ?

J’ai la chance d’avoir un mari chercheur en informatique intéressé par toutes les nouvelles technologies, les images, le graphisme. J’ai aussi des amies talentueuses graphistes, photographes et je pense que mes études d’histoire de l’art sont finalement assez utiles.

> Tu es aussi sur les réseaux sociaux (https://www.facebook.com/pages/Happy-To-See-You/173913748086?sk=wall), pour toi est-ce indispensable de ce tenir à la page dans le monde de l’Internet pour présenter son activité ? Comment arrives-tu à gérer le côté physique (création de poupée) et le virtuel ?

Pour moi c’est indispensable car ces réseaux sont aussi un lien vers le monde. J’habite une toute petite ville, je fais un travail solitaire et internet représente une ouverture, m’offre la possibilité de faire des rencontres souvent tellement enrichissantes. C’est une mine d’or, d’inspiration. Et puis la fabrication artisanale que j’ai choisie par son coût m’oblige à vendre directement sans passer par des revendeurs grâce encore une fois à internet.

Je pense que même si cela passe par un ordinateur c’est finalement plus humain de pouvoir être directement en contact avec celui qui fabrique, de pouvoir lui poser des questions, lui faire part de ses remarques. Personnellement dès que je le peux j’achète aussi à des artisans ou créatrices sur internet.

Pour ce qui est de gérer mon temps, je travaille beaucoup, le jour à la fabrication ou aux envois et le soir, le week end dans le monde virtuel!

> S’il n’y avait pas les poupées dans ta vie, quelle carrière aurais-tu embrassée ?

Une carrière artistique mais exactement laquelle je ne sais pas, il y a tant de choses qui me passionnent.

Crédits photos : http://happytoseeyou.fr/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

1 comment

  1. Elles sont sublimes ces poupées aux longs cheveux, et elles ont l’air d’une douceur incroyable. En effet, rien à voir avec les poupées plastifiées du supermarché…Ça ne m’étonne pas du tout que leur créatrice ait du succès. Je garde l’adresse pour un futur cadeau!