Virtuelles et fortement sécurisées grâce au cryptage des données des transactions, les cryptomonnaies ont apporté une substantielle révolution sur les marchés financiers. Elles sont notamment, utilisées pour acheter, parier et surtout, faire du trading. Cependant, l’utilisation ou la possession de cryptomonnaies requiert un outil appelé portefeuille.

Le portefeuille de cryptomonnaie permet de réaliser diverses actions dans un blockchain. Vous êtes un débutant en cryptomonnaie ? Cet article vous propose d’aller à la découverte des différentes typologies de portefeuille crypto qui existent.

D’emblée, notez dans cet article partenaire que l’on distingue les portefeuilles logiciels, les portefeuilles papier et les portefeuilles matériels.

Les portefeuilles logiciels

Ce sont des portefeuilles en ligne. En voici les plus importants !

Les portefeuilles de bureau

Il s’agit de logiciels destinés à être utilisés sur un ordinateur. Pour disposer d’un portefeuille de bureau, il vous suffit de procéder à un téléchargement.

Très pratique, ce type de portefeuille permet aux utilisateurs de contrôler parfaitement leurs cryptomonnaies, ainsi que les différentes clés. Le fonctionnement du portefeuille de bureau implique l’installation, sur votre ordinateur, d’un fichier dont le nom est ‘’wallet.dat’’.

Il est vivement conseillé de le verrouiller à l’aide d’un mot de passe, car toutes les données de la clé d’accès à vos comptes de cryptomonnaies s’y trouvent.

Les portefeuilles mobiles

Contrairement aux portefeuilles de bureau, les portefeuilles mobiles, comme l’indique leur nom, fonctionnent sur un appareil mobile. Ces derniers sont des applications qui servent à réaliser des transactions de cryptomonnaies en toute simplicité.

Grâce à ces applications, vous pourrez ainsi vendre et acheter des cryptomonnaies où que vous soyez et tous les jours, depuis l’écran de votre smartphone. Au nombre des portefeuilles mobiles les plus populaires figure Trust Wallet.

Notez que vous pouvez stocker sur votre portefeuille mobile les revenus issus de l’activité de votre robot de trading, qu’il s’agisse de bitindex prime ou d’un autre outil. Découvrez donc ce crypto bot en cliquant sur bitindex prime.

Les portefeuilles web

Si les types de portefeuilles précédemment abordés nécessitent une installation sur les terminaux indiqués, il en va autrement pour les portefeuilles web. Ces derniers sont, en effet, des plateformes accessibles via un navigateur.

Nul besoin d’effectuer un téléchargement donc avant de bénéficier des services qu’ils offrent. Une fois sur ces plateformes, vous devrez créer un portefeuille tout en choisissant un mot de passe. Cependant, les portefeuilles web sont livrés avec un inconvénient non négligeable. En effet, les utilisateurs ne détiennent pas toujours les clés privées.

La catégorie des portefeuilles web regroupe une variété d’outils dont les portefeuilles d’exchange.

 portefeuille crypto

Les portefeuilles papier

Comme vous vous en doutez, les portefeuilles papier se présentent sous la forme d’un papier. Ce support, loin d’être un véritable porte-cryptomonnaie, contient des codes QR représentant une adresse crypto et sa clé privée. Vous ne pourrez, de ce fait, pas utiliser directement un portefeuille papier pour effectuer des transactions de cryptomonnaies.

Avant de procéder à de telles opérations, il vous faudra, au préalable, scanner les codes QR. Pour télécharger des codes QR, vous avez la possibilité de vous rendre sur des sites web de portefeuilles papier. Il convient, toutefois, de signaler que l’utilisation de cette typologie de portefeuille crypto n’est pas recommandée.

Les portefeuilles matériels

Ce sont des dispositifs physiques permettant aux détenteurs de cryptomonnaies d’obtenir des clés aussi bien publiques que privées, grâce à un générateur aléatoire de nombres. Un stockage des clés générées est fait au niveau de l’appareil électronique sans la connexion internet. Les portefeuilles matériels sont, du coup, des outils hors ligne. Ils sont ainsi considérés comme un gage de sécurité. Cependant, les portefeuilles matériels ne manquent pas de points faibles.

En premier lieu, ils ne garantissent pas un accès rapide et simple aux fonds ; ce qui les rends moins intéressants que les autres. En second lieu, l’exécution du micrologiciel peut ne pas être optimale ; ce qui expose l’utilisateur à certains risques.

Crédit image : pexels.com

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles