mr-grand

Mr Grand, c’est un geek né !
Ok, faut pas donner des étiquettes aux enfants car à force ils les prennent pour eux. Là pourtant, on ne peut qu’affirmer son engouement constant pour tout ce qui est technologie. 🙂

A 2 ans, il était déjà intéressé par les premiers écrans, la télé et notre DS ! Ok, avec prudence et parcimonie, il jouait pas ils nous regardait. Puis vint l’âge des premiers jeux sur PC pour apprendre et évoluer (Adibouchou, adibou et Cie). S’en suit l’acquisition de la DS à son compte (nous n’ayant plus le temps d’y jouer). A son palmarès, on peut noter la gestion rapide de la Wii et des différentes petites consoles de passage et autres jouets qui font du bruits et à boutons (mais pas que, rassurez-vous lol).

A ce jour (7 ans et demi), il sait se servir (allumer, éteindre, gestion des répertoires, icônes, etc) autant d’un ordinateur de bureau, qu’un portable avec paddle central ou encore de notre tablette ou téléphone portable ! Il a une mémoire de dingue (ce qui n’est pas mon cas, un super cadeau de sa maman), on lui montre une fois comment enregistrer un programme sur notre Box et la fois suivante, il sait le faire, choisir le bon répertoire et lancer (ou effacer) le dessin animé enregistré…

D’un autre côté, Mr Grand est… grand : 1m36 et chausse déjà du 36 !
Etre grand à de nombreux avantages mais aussi des inconvénients. Il peut facilement attraper les paquets de gâteaux planqués en hauteur (hum, hum,…), (dé)-ranger les affaires et autres jouets en stock au-dessus de son armoire, passer les postes de contrôle pour « grands » des parcs d’attraction (youhouuu), etc..Mais être grand, c’est faire 1 tête de plus que tous les gars et les filles de sa classe mais aussi des CE2 ! Etre grand, c’est être pris pour un petit homme de 10 ans physiquement, intellectuellement et moralement, et là c’est le plus dur ! Même si son intellect est à la hauteur de son physique, curieux de tout (trop parfois, maman, c’est comment on fait les bébé, à 5 ans et en détail SVP !) et accro aux maths.

Car Mr Grand, c’est un dur aussi. Il est l’aîné, et donc tout ce qui va avec. Du bon et du mauvais. Oui j’avoue, mon fils n’est pas toujours un bon exemple, moi non plus, le parent et l’enfant parfait n’existent pas (argh, je viens de briser ton rêve futur papa ou maman qui me lise ? mdr) ! 🙂
Il a une fâcheuse tendance à vouloir tout gérer, embarquer son frère de 4 ans dans ses délires (ou pour le faire punir à sa place, c’est marrant et au moins on ne salie pas les mains, hein !), ou être en opposition souvent contre… l’autorité masculine de la maison… moi ! Bref, c’est pas de tout repos à la maison, surtout que sa voie porte (tout comme son papa, zut) et il sait se faire entendre. Surtout que la mode du CE1/CE2 (classe commune) ce sont les noms d’oiseaux et Cie.

Mr Grand, c’est aussi un coeur tendre ! Il aime aider (pas toujours quand on veut, sigh !), il adore son frère et sa soeur, même si parfois c’est « je t’aime, toi non plus », console sa maman dans les moments durs de la vie (où les glandes lacrymales de la femme sont sollicités en rapport avec la grande sensibilité féminine très connue) ou encore… nous fait comprendre qu‘il n’a pas justement les 10 ans qu’on lui colle facilement sur sa bouille de grand accentuée avec sa nouvelle coiffure avec gel incorporée !
Et là, paf, c’est le coup qui tue. Un soir, il s’en va en douce dans le couloir (?!!) avec sa trousse de toilette, se met du parfum, se fait une coiffure « trop classe qui le rend vachement beau gosse » et vient nous voir, le tout à 20h48, juste avant de se brosser les dents et d’aller au lit ! En bons parents qui apprennent l’éducation positive, au lieu de lui râler dessus que ce n’est pas l’heure de faire ce genre de beauté et toute la panoplie négative qui va avec… on apprécie avec sincérité la modification du volume capillaire en mode « nouvel star « petit » format » et on lui dit. Après tout, faut pas le décourager dans sa recherche de lui-même. D’ailleurs, après réflexion subite, il nous signale qu’en effet, sur l’oreiller, la coiffure, c’est pas le pied :-)… Comme quoi, pas la peine de râler, les enfants ils réfléchissent un brun tout seul !
Une brouette de minutes plus tard, dans le lit, câlin du couché entre le Papa (moi) et Mr Grand, il me demande de lui caresser les cheveux (petite méthode pour l’aider à s’endormir qui tiens mais fonctionne encore). Et là, le papa pas subtil pour un sous répond « tu as du gel, ça va coller » !

Mr Grand au coeur sensible a sauté de son lit et commencé à pleurer à chaud de larmes. Bon d’accord, qu’est-ce que j’ai fait, qu’est-ce que j’ai dit. Impossible de revenir en arrière. Super maman arrive et sauve la situation en lui parlant doucement et captant avec empathie ce qui ne va pas. Elle se met à sa place et lui dit « je vois un enfant déçu, un enfant rejeté, un enfant qui s’est fait beau pour son papa et sa maman… » etc. En quelques mots elle a su mettre le doigt sur ce qui n’allait pas, en refusant de le toucher, je rejetais cet effort qui avait fait pour nous plaire, et en comparaison de notre réaction dans la salle de bain, je ne l’avais plus accepté tel qui était là, à ce moment.

Bon l’histoire finit bien, nouveau câlin en famille, et un garçon compris s’endort paisiblement.

Comme quoi, être grand ce n’est parfois qu’une carapace qui contient le coeur d’un enfant remplie d’amour et de tendresse…

Étiqueté dans :

, , ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles