2017 rime avec travaux à la maison. Et pas des moindres avec une extension repoussée depuis trop d’année par peur du coup suite à de mauvais souvenirs, de devis déjà établis il y a un décennie.
C’était sans compter une revalorisation des dépenses par des artisans sympas qui ne nous prennent pas pour des pigeons.

Et en plus on les rappelle tous les 15 jours pour ajouter une liste de choses à faire longue comme le bras, vont pas dire non c’est certain. Mais au moins ils sont honnêtes sur les prix, le matériel et me mettent aussi un coup de pied dans le cul en me précisant « monsieur vous pouvez le faire vous-même ça, c’est facile, on vous montrera » !

Ben oui, j’ai plein d’outils Bosh et je ne sais même pas poser de placo ! Le carrelage c’est bon, papiers peints et peinture OK, montage de cuisine, déjà fait une fois, pas la plomberie par contre, l’électricité ça peut le faire, …

Le soucis, c’est le manque de temps, de bras (d’aide en somme) et donc un peu de technique. Là où j’entends mes collègues se venter que papa, beau-papa, tonton, frère et copains viennent aider, moi je suis seul ! Et avec 3 enfants super curieux et très impliquer à vouloir m’aider et qui au final me font râler et perdre beaucoup de temps. La patience du début laisse place à une irritation exponentielle avec des « je sais faire, laisse, je sais ! » et autres « non pas le pinceau, moi c’est le rouleau que je veux », ou encore « si, si, ce n’est pas dangereux, je ne vais pas me blesser », ben voyons !

D’un autre côté, ce n’est pas génial de les envoyer bouler, je préfère leur donner des petites tâches à faire, leur expliquer ou encore les laisser m’assister convenablement, mais bon, hein, si la vie était un jolie fleuve tranquille, on n’en ferait pas un film. O_o

Outre l’extension et son carrelage, on a prévu d’ici Noël 2017, de refaire la cuisine, la déco de tout le rez de chaussé (couloir d’entrée hormis), et d’investir dans de nouveaux meubles.

Tiens en parlant de meubles, les entreprises nous ont prévenus de leur ménager un espace de travail suffisant… Euh, on fait comment ? Nous poussons les murs ? Nous passons par un garde meuble à Lille ? On met chez mémé ? Ben là pas possible, ma grand-mère à 92 ans et en résidence pour personne âgée…

Bref, pendant 15 jours nous allons donc vivre en mode « camping » en poussant les affaires à la limite du viable d’un côté, puis de l’autre, ici, puis là, afin d’offrir l’espace suffisant à l’équipe en action !

Et madame maman en profite avant pour faire du tri ! Ranger (ailleurs), jeter, trier, jeter, trier, jeter, trier, euh, je vous l’ai déjà dit ? Jeter et trier ou l’inverse plutôt, trier et jeter.

C’est là que l’on s’aperçoit avec horreur de tout ce qu’on peut accumuler comme bêtise, des trucs qui nous semblent indispensables sur le moment, des goodies à la c…, des papiers périmés dans le temps, des trucs en 25 exemplaires, héritages de toutes sortes (voire achats en doublons), etc.

Mais comme nos parents jadis, ce n’est qu’un mauvais moment. Une fois les travaux terminés et notre propre part réalisée, notre petit logis sera plus accueillant qu’avant mais pas plus grand pour autant. L’espace prit pour la pièce est un en moins qui servait pour autre chose.

Et un jour nous changerons alors de maison, c’est un projet mais pour le moment, profitons de notre logis (bientôt) douillet !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

1 comment

  1. maman est occupée

    Je compatis, nous n’avons pas encore complétement terminé nos travaux de cuisine pour cause de ras-le-bol général d’après travaux mais aussi pour raisons financières car tout ça coûte très cher. Je te souhaite beaucoup de courage et de la patience !