Qui n’a pas entendu ce genre de propos de la bouche même de sa famille ?
«Tu as vu ton bulletin, ce n’est pas comme ça que tu y arriveras dans la vie !» ou encore «Bosses bien tes maths, ils te serviront plus tard…».

Nos parents nous gavaient de remarques préconçues qu’eux-mêmes ont dû subir de la part des leurs afin de nous faire comprendre de l’importance des études. Et point important, les résultats qui en découleront : avoir un bon travail (qui sera meilleur que le leur sinon l’égal) plus tard.

La vie est ainsi faite, si on ne bosses pas un tant soit peu, l’argent ne tombera pas du ciel et (en général) surtout pas du porte-monnaie de Papa et Maman.

Soit ! Il faut donc user ses pantalons sur les bancs de l’école pour se faire une place dans le monde du travail et ne pas devenir inculte. Mais entre nos rêves d’enfant, qui n’appréhendaient même pas le tiers du quart de la moitié de la réalité des « grands » et le marché réel du travail une fois «grand», il y a un gouffre énorme.
J’en suis la preuve ! Mes erreurs de parcours et mes nombreuses années d’études se sont soldés sur un job qui n’a aucun rapport avec « ce » métier dont j’aurais du faire carrière, si tout c’était bien déroulé une fois mon diplôme en poche. 10 ans plus tard, je regarde derrière moi et je trouve mon parcours monotone et sans aucune chance d’évoluer même si j’aime ce que je fais. Pourtant des rêves j’en ais et ce site est l’un deux, il faut juste le temps et le courage…

A lire aussi :  Vin Diesel reprendrait son rôle dans Riddick 4

Mais revenons à nos papillons moutons, quelque soit le travail que nous trouvons, est-ce réellement celui dont nous rêvions ? N’est-on pas déçu (voir franchement dégouté) par les conditions de celui-ci ou tout le chemin qu’il faut parcourir pour franchir la porte de notre bureau tous les matins ? Entre le métro/boulot/dodo (et je ne parle pas de nos mini-nous), où sont passés nos rêves d’enfants ou ceux de nos parents ?
Tiens, petite parenthèse sur le  «travailles bien et tu seras médecin plus tard»… j’ai eu une amie qui a fait des études pour suivre ce genre d’adage, résultat, plantage complet. Surtout lorsqu’à un oral on lui a demandé «Pourquoi voulez-vous faire des études médicales», sans réfléchir elle a répondu «Parce que c’est ce que mes parents veulent», vous devinez la suite…

Oui il faut donc avoir un certain bagage, qu’il soit autodidacte ou provenant de l’école, pour trouver du travail et réussir dans la vie. Mais une chose est sûre, beaucoup trop de personnes sont déçues par ce qu’on leur propose au final, mais n’ont pas le choix et acceptent de revenir tous les jours pour le faire.

Et vous, êtes-vous content de ce que vous faites ? Vos rêves d’enfants sont-ils comblés ? N’avez-vous pas envie de tout claquer pour faire autre chose ? Et si oui, avez-vous réussi ?

Envoi
User Review
( votes)

Étiqueté dans :

, ,

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles