buzzoole code

Tu es mère au foyer ? Ah oui, donc tu ne fais rien de tes journées…

maman au foyer - mère au foyer

La mère au foyer… Un grand classique du genre, on peut même l’appliquer à toutes activités dont le point de chute journalier est la maison (père au foyer, parents en congés parentaux, parents en congés sans solde, auto-entrepreneur, nounou, etc.).

Les “on dit” ont bon dos, mais beaucoup (trop) de gens pensent encore que le rôle de mère au foyer (par choix ou par contrainte) est une cure de jouvence. Entendre ce genre de conneries, surtout à notre époque, me fait hurler et forcément réagir par un article !

>> La mère au foyer, un rôle pas si beau que cela

Qui critique ? selon mes échos, les personnes sans enfant et les hommes. Parfois des parents qui possèdent des facilités d’aides (familiales ou autres) que la plupart des familles n’ont pas.

C’est facile de dire des choses (qui font souvent mal) sans vivre le quart de la moitié du dixième du quotidien d’une mère de famille qui ne travaille pas “ailleurs”.

Je suis un papa moderne (pour ce qu’il en est, je trouve plutôt cela normal), je participe à la vie du foyer comme je le peux en alternance avec madame : je vide/ je remplie le lave-vaisselle, le lave-linge et le sèche-linge, je lave par terre, je repasse, je met et nettoie la table, je fais beaucoup à manger, etc. Et je vois réellement le temps que prend chacune de ses tâches et ce, en plus du rôle de papa, de mon travail, de mon blog sans oublier celui de mari. Idem pour ma femme qui bosse aussi en plus de la paperasse (je n’aime pas cela). D’ailleurs, je comprends parfaitement les mamans qui pètent un câble devant leur mari qui n’en foutent pas une à la maison… mais bon c’est un autre sujet.

Ma mère était au foyer, je ne me rendais pas compte à l’époque, mais avec le recul, sa charge de travail était énorme ! Surtout que mon père, avec ses horaires décalés et variables et son sens du devoir domestique inexistant, ne l’aidait pas des masses.

Voici l’emploi du temps que ma maman chérie avait lorsque j’étais jeune :

  • Levé entre 5h00 et 6h00 du matin + s’occuper d’elle + petit dej
  • Nous lever ma soeur, et moi, mon frère étant plus jeune de 9 ans, sa gestion arriva plus tardivement
  • Mise en oeuvre de notre décrassage
  • Préparation de notre petit déjeuner
  • Vaisselles et autres corvées du matin
  • Nous conduire à l’école puis (pas forcément dans l’ordre)
  • Retour maison
  • Nettoyage de la maison
  • Jardinage (pour faire des économies)
  • Couture (elle faisait beaucoup d’habits elle-même)
  • Cuisine
  • Venir nous chercher à l’école
  • Déjeuner
  • Nous raccompagner à l’école
  • Courses
  • Lessives
  • Pendre le linge
  • Ranger le linge
  • Courriers divers
  • Revenir nous chercher à l’école
  • Préparer le goûter et nous le donner
  • Nous aider dans les devoirs
  • Préparer le dîner
  • Nous coucher
  • Préparer les affaires pour le lendemain
  • Activités diverses pour l’APEL
  • Penser un peu à elle
  • Dodo…

Vous l’aurez compris, cet article est écris pour remercier le rôle de ses parents qui restent à la maison pour s’occuper des enfants et du foyer. On ne leur dit jamais assez, mais sans eux, nous n’aurions pas une maison propres, nos jouets rangés, de bons petits plats, quelqu’un qui joue avec nous, qui vient nous chercher ou nous conduire à l’école, qui nous écoute, qui nous aime à travers chacun de ces actes…

Je voudrais aussi préciser que je dénigre pas le travail des autres qui cumulent boulot + maison + enfants pour certains, comme chez nous. Mais cet articles est juste une mise au point pour ceux qui affirment qu’avoir une activité “at home” c’est du chiqué et qu’on n’y fout rien :-D

Crédit photo : http://www.sxc.hu

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

40 comments

  1. jérôme - blog marketing

    Je ne peux que partager cet avis, les préjugés et le machisme des années 30 c’est pas fini !
    D’ailleurs je trouve cela drôle car on parle toujours de mère au foyer mais quasiment jamais de père au foyer, ce qui est une aberration.

    J’en entends des biens drôles la dessus. J’en connais un qui me fait bien rire car il est toujours en train de grogner sur sa femme car elle passe trop de temps en cuisine quand lui est déjà à table. Il lui reproche de ne jamais arriver a table à temps. Dans ce genre de situations je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer !
    Mis a part le machisme de base digne d’un lion, il faut être pragmatique. J ai envie de lui dire mon pauvre tu penses que les courgettes vont arriver seules sur la table si ta femme n’est pas en cuisine !

    • Mi

      Souvent, le parent qui arrête son travail à l’extérieur est celui qui gagne le moins. Comme les femmes sont moins payées que les hommes (et oui…), ceci explique sûrement cela!

  2. Franck - Un père de famille

    Au vu des tâches réalisées, on peut alors légitimement se poser la question: mais comment faire lorsque, en tant que salarié, on est absent 8 à 10h de la maison ? Et bien justement, on ne fait PAS la même chose. Autrement dit, le parent au foyer fait évidemment des choses que les parents travaillant à l’extérieur ne peuvent pas faire. Le ménage moins souvent, les repas vites préparés, les solutions de garderie externes… et aussi, peut-être, enfant plus autonomes… même si je pense que cela n’a pas forcément de conséquence sur la qualité des relations avec les enfants. Et je ne mettrai pas non plus dans le même panier le parent au foyer pour se consacrer au activités du foyer, et le salarié (ou entrepreneur) à domicile. Bref, tout ça pour dire qu’il faut comparer ce qui est comparable… :-)

    • Effectivement lorsqu’on travaille on doit tout cumuler mais on a quand même quelques tâches en moins :
      – repas du midi en moins à préparer
      – maison qui se salit moins
      – moins d’aller retour
      – …
      Je pense que c’est une chance de pouvoir “rester” à la maison pour consacrer du temps à ses enfants. Mais c’est très rarement reconnu. c’est un “métier” où l’on passe son temps à s’occuper du bien-être de sa famille et cela mérite un peu plus de considération dans la société.

  3. Mademoiselle S

    Je suis restée quelques mois au chômage, avant de me lancer dans l’aventure business à mon compte.
    Et bien je faisais tout à la maisons, et cela me semblait normal (bon nous n’avons pas d’enfant, donc ya moins de choses à gérer).
    Et puis un jour je me suis remise au travail, avec de lourds horaires, et Monsieur a du faire des choses qu’il ne faisait pas avant, comme les repas le soir … c’est là qu’il a compris tout ce que j’accomplissais.
    :-)

  4. Bravo pour ce joli ode aux parents qui se consacrent à l’éducation de leurs enfants. Ma mère aussi était “au foyer”, et elle ne chômait pas…
    J’ai vécu cette situation pendant quelques mois avec un bébé en bas âge, et ce n’est pas facile tous les jours, les journées sont bien remplies ! Maintenant je travaille à domicile et je garde ma fille à la maison en même temps, et ça non plus ce n’est pas évident :-)

  5. Maman Plus Ronde comme un ballon

    Merci pour cet article sur les mères au foyer.
    la mienne l’était aussi et j’étais fille unique, alors, je vous dis pas combien de fois elle se faisait traiter de feignasse car “avec un, tu peux bosser”. Mouis mais quand on a pas de mode de garde pour enfant malade, des beaux- parents gravement malades (hémiplégique et cancéreuse en phase terminale) et un mari en déplacement dans toute la région en journée, elle aurait fait comment ? Et puis faut dire que mon papa a insisté pour que ce soit elle qui m’élève, un peu macho…mais il l’aidait en faisant toute la paperasse, les courses, les poubelles, le bricolage et parfois la cuisine. Grâce au sacrifice de sa carrière, mes grands parents ont pu rester chez eux jusqu’à la fin de leur vie, puisqu’ainsi mon père avait du “temps” pour s’occuper d’eux après son travail…

  6. Jesuismoi

    Sans vouloir blesser personne, tout ce qui se trouve dans ta petite liste, je le fais aussi, comme toutes les mères de famille.
    Sauf que je dois le faire en dehors de mes 35h de boulot hebdomadaire….

    • Ah mais je ne désaprouve pas les autres parents, ma femme et moi travaillons aussi, et on doit le faire comme on peut le soir ou le matin. Mais mon article visait les remarques bien débiles de certaines machos sur les parents au foyer, ou toutes autres activités à la maison. Du fait que ces personnes sont chez elle, elles ne foutent rien pour les autres

    • lily

      Jesuismoi:tu ne vas pas chercher tes enfants à midi à l’école pour les faire déjeuner?Tu ne vas pas les chercher à 16h pour les faire gouter?Dire que tu fais la même chose est faux,sinon pourquoi payer quelqu’un à faire ce que tu ne peux pas faire étant au travail (tu la paies à ne rien faire alors…)
      Oui quand on bosse on est obligés de faire les courses,laver son linge mais on ne fait pas les mêmes choses dans les mêmes proportions,la grosse différence étant le temps de présence auprès des enfants ;-)

      • encore une fois oui c’est vrai, mais je ne dis pas que la maman au foyer a plus de travail qu’une maman salarié, mais je râle contre les gens qui bavent sur le dos de ceux qui bossent chez eux

  7. Je fais aussi tout ça en plus de mes 35 heures. Mais il est vrai que certaines choses que je faisais lorsque j’étais FAF, je ne les fais plus comme la poussière tous les jours, je passe moins de temps à faire la cuisine, et plein d’autres petites choses que l’on faisait plus à fond.
    Et surtout j’ai un mari qui m’aide, ce qu’il ne faisait pas lorsque j’étais à la maison et je trouve ça logique.

  8. JULIE

    Très bon article qui montre la réalité des mères au foyer et les préjugés qui leur collent à la peau.
    Je vous invite à visiter sur Facebook une page qui s’intitule “Chronique d’une mère au foyer” qui égaie très bien vos propos et dont les témoignages des mamans expriment parfaitement les idées reçues sur la mère au foyer!! Bonne soirée

  9. Je suis un papa qui travaille au foyer
    et entre mes activés professionnelles et les enfants,
    je vois pas mes journées passer !

    mais quand je défends les mères au foyer, mes connaissances ne comprennent pas jusqu’au jour où ils retrouvent à la maison et voient le taf que c’est…

    ps: Franck, tu as oublié “lire une histoire pour s’endormir ” .. lol

  10. Meryl

    En effet, combien de fois j’ai déjà pu entendre ça !
    “Ha tu bosses pas, c’est les vacances tous les jours !”

    Et malgré la défense que je donnais, et le pari d’échanger une journée avec eux, qu’ils viennent prendre ma place pour voir à quoi ressemble mon quotidien, jamais personne ne s’y est risqué tout de même :p :p

    Et comme toi j’ai eu la chance d’avoir ma mère au foyer pendant toute mon enfance, et je lui en suis tellement reconnaissante !

  11. Ma mère aussi était mère au foyer et moi aussi pendant 2 mois de congé parental… c’est sport !

  12. aurekiki

    bonjour et merci à papablogueur pour ce post,

    je suis mère au foyer et fière de l’etre,
    je le suis par choix et souvent quand je le dis on me demande “mais tu n’as pas envie de travailler? tu n’as pas envie de voir des adultes? tu n’as pas envie d’avoir une vie sociale enrichissante?”et bien Non, ce n’est pas parce que nous sommes à la maison que nous n’avons pas d’activitées extérieur avec les enfants et avec d’autres adultes,
    bon là je m’égard…
    donc je reviens au sujet
    une différence de taille j’imagine, je vis au québec et ici les enfants ne vont pas à l’école avant 5 ans donc etre à la maison c’est etre avec ses enfants 24h sur 24h ,alors oui les femmes qui bossent , font leur journées au taff et ensuite font une deuxième journée comme on dit après à la maison avec les enfants, le ménage et tout ce qui va avec,
    mais quand on est à la maison et ça tout le monde doit s’en rendre compte le week end, ce n’est pas un peu de ménage qu’on doit faire c’est beaucoup de ménage car 4 personnes à la maison 24hsur 24h ça fait beaucoup beaucoup de dérangement,
    alors non je ne suis pas d’accord, les femmes qui travaillent à l’exterieur ne font pas leur journée au travail et après la meme chose que nous qui sommes au foyer, j’ai souvent lu des femmes qui bossaient dire que c’était tellement plus façile d’etre au travail que d’etre tout le temps avec ses enfants à la maison,
    alors oui bosser à l’exterieur c’est difficile mais oui ce n’est pas plus difficile qu’etre mère au foyer,
    nous avons mère au foyer ou working mother des avantages et des inconvénients dans les choix que nous avons fait mais non la vie de l’une n’est pas plus fatiguante que celle de l’autre…

  13. Je trouve ça bien que ce soit un homme justement qui dise ce genre de chose…. Je ne regrette pas de t’avoir citer en référence dans le sblogs de papa

  14. kazajo

    c’est pas tant le “ah mais t’as que ca a foutre”, qui m’insupporte, mais plutot le “mais t’es pas obligee de faire tout ca”. maman au foyer depuis la naissance de mon nain il y a 8mois, je ne chome pas. d’autant que, a la gestion normale d’un bebe et d’une maison, dans mon cas se rajoute une serieuse gestion medicale puisque le nain est ne avec des soucis de sante. et les soirs ou je pete un plomb, quand mon conjoint gentiment me dit “mais t’es pas obligee de passer poussieres et aspirateur 1 jour sur 2, tu peux alleger tes journees!”, je trouve que c’est le comble de la mauvaise foi. non pas parce que j’estime essentiel d’avoir une bonne hygiene dans une maison ou cohabitent 24/24h des animaux et un tout petit. mais plutot parce qu’a cote de ca, c’est le 1er a raler si ca sent la litiere du chat quand il rentre le soir!
    heureusement que les mentalites evoluent. que dans notre generations, les hommes sont au moins aussi capables (et souvent meilleurs) que les femmes de tenir une maison et faire de la bonne cuisine. pour nos meres c’etait encore plus lourd a gerer. j’estime normal que, dans le couple, ca soit celui qui passe le moins de temps au boulot qui s’occupe le plus des taches menageres. en ce moment c’est moi, mais ca n’a pas toujours ete le cas. mais ca n’est pas une raison pour se laisser aller a ne rien faire! m’entendre dire de temps en temps “tiens pose toi je te fais a diner”, ca reste agreable, meme si je ne travaille pas…

  15. Bonjour,

    Je rebondis sur ce qu’a dit aurekiki :”eh bien non, ce n’est pas parce que nous sommes à la maison que nous n’avons pas d’activités extérieures avec les enfants et avec d’autres adultes”. J’ai déjà entendu la phrase suivante dite à un enfant dont la mère le déposait à la crèche : “Maman a beaucoup de choses à faire, elle doit faire le ménage”. No comment !

  16. Etant auto-entrepreneur et donc gerant mon e-commerce de chez moi je suis d’accord avec toi. Beaucoup pense que je ne fais rien de mes journées, sauf que en plus de l’entreprise je gère mon chez moi et quand une activité commence faut encore plus se démener.

  17. Ah il fait du bien cet article !
    Ma mère était mère au foyer et petite j’ai souvent entendu “oui bah elle travaille pas quoi…”. ça m’énervait !
    Aujourd’hui je suis en congé parental et oui c’est du sport…
    Mais j’entends aussi souvent des gens dire “je sais pas comment tu fais, moi je pourrai pas…”. Donc les mentalités changent un peu, on est un peu mieux considérées.
    Et puis je comprends pas pourquoi les mères au foyer sont tellement dénigrées… Les nourrices gardent bien nos enfants, alors pourquoi pour elles c’est un métier et pour nous un poil dans la main ?? C’est bizarre quand même !!

  18. Je trouve idiot de comparer (comme fait dans les commentaires), les mamans qui travaillent à celles qui ne travaillent pas, il faudrait alors prendre en compte la pénibilité du travail (bah oui… hein… y’en a qui ont la belle vie au boulot) et la pénibilité :D et le nombre d’enfants à la maison ;)

    C’est chiant de toujours vouloir tout comparer, toujours vouloir se sentir le meilleur parent ;)

    Merci pour cet article ;)

  19. Kiara

    En ce moment, ma mère est malade et je m’occupe d’elle et de sa maison, je suis “fille au foyer”. Depuis trois semaines, je m’aperçois que s’occuper d’une maison et d’une personne (enfant ou adulte malade) prend beaucoup de temps. On ne s’en rend pas compte quand on est seulement deux adultes sans enfant qui travaillent et partagent les tâches ménagères, on a du temps pour soi. Mais quand il y a une autre personne qui dépend de nous, ça change la donne! Quand Namour est là quelques jours pour m’aider, je souffle un peu. Et heureusement que je suis en congés. Je ne sais pas comment je ferais sinon!

  20. Je suis maman au foyer afin de m occuper de mon plus jeune fils qui est autiste asperger.
    Cet article fait du bien au moral, alors merci !!!

  21. mum sweet mum

    Bonsoir !
    Je me sens obligé de réagir … je suis moi-même maman au foyer contre mon grè car ouiiii je rêve de trouver à nouveau un travail. Cela n’est pas la question.

    Je suis mère au foyer et je me permets de clamer haut et fort que oui je ne glande rien, honnêtement, le ménage, les courses, le bébé, ça prend pas autant d’énergie que ce qu’on aime dire. C’est vrai je n’ai qu’un enfant, qui est en plus super sage, je ne doute pas qu’avec un 2ème je serais débordée, épuisée, sur les nerfs. Mais avec un seul, je ne suis pas à plaindre, je me fais chier sérieusement ! Alors oui moi je dis que j’ai la “belle” vie, comparée aux journées que je faisais quand je travaillais. Je suis plutôt du genre feignasse, mais ma maison est toujours presque nikel, la seule chose que mon chéri fasse c’est les repas, et encore pas toujours, je ne me trouve pas hyper organisée, et pourtant j’ai du temps pour moi, largement même. Je pense que ce genre de discours est là pour déculpabiliser les parents qui restent à la maison, ATTENTION je parle pour ceux/celles qui n’ont qu’un seul bambin, car au 2ème je pense que je serai tout à fait d’accord avec toi.
    Bonne soirée

    • J’ai qu’un bambin et non, je ne considère pas que je glande. Même si c’est vrai qu’il me reste pas mal de temps pour moi, non, je ne glande pas. Entre le ménage, la bouffe, les courses, la vaisselle, le linge, le petit bout (que je n’ai avec moi toute la journée que 2 jours par semaine pourtant. Sachant que je bosse un jour par semaine), les démarches administratives divers et variées dont je m’occupe, ben non, je ne glande pas. Et ma maison n’est pas toujours nickel.
      Voilà voilà. ;)

      • faut dire aussi que, rien que le ménage me pompe beaucoup d’énergie vu que… j’ai horreur de ça. ^^

  22. Pingback: Tu travailles, t’as des gosses, un mari, un chien, une maison et plus de temps pour toi … et tu oses te plaindre ? | Papa Blogueur

  23. galie11 / Mélanie Blanc

    Tiens on avait les mêmes parents !
    je ne peux qu’approuver cet article à 100% et penser à toutes ces mères qui bossent et qui doivent tout gérer !

    • la plupart des gens ne se rendent pas compte du travail de ceux qui sont chez eux, même les auto-entrepreneur, par contre ils aiment bien se plaindre qu’eux-même son débordés

  24. Pingback: Le Burn out de la mère au foyer le soir avec les enfants

  25. alexou62

    Quel joli post ! je suit votre blog depuis peu et j’addooorre ! avoir la vision d’un homme, d’un papa ça change et ça fait du bien !
    Moi je suis heureuse maman de 2 ptits loups a la maison , j’avais pris mes 3 ans pour mon premier ( qui a maintenant 8 ans ) et j’en fait de même pour ma ptite puce de 2 ans bientôt . (par choix et aussi par obligation !)
    J’avoue qu’avec un ptit loup on gère un peu mieux le temps , (on peut aller se balader avec lui , jouer tranquille , prendre son temps pour le bain ) avec le deuxième ça devient vite la course avec le bain , les devoirs , l’école , le repas ….

    Mais dans tout les cas , 1 ou plusieurs enfants , Moi la choses qui me fait le plus de “mal” c’est cette sorte de vide social ! j’ai bosser durant 3 ans entre mes 2 grossesses , et bien je sortais , je voyais du monde ….

    Quand tu es a la maison… on t’appelle moins , on te propose pas trop les sortirs ! , et on pense qu’on ne peut discuter qu’avec des mamans ! alors que des femmes ou homme sans enfants ça change les idées aussi ! enfin bref , moi c’est plus le manque de presence d’adulte et d’amis (plus souvent ) qui me manque.
    Je sais que je ne chome pas a la maison , mais que je peux profiter de mes 2 enfants , prendre mon temps pour les voir grandir , évoluer je regrette en rien ça au contraire !

    Même si par rapport a mon 1er la vie est vachement plus dur financièrement et ça se ressent.. du coup les sortirs , les balades ( pour aller a la plage ou autre , les ptits plaisirs sont parfois très occasionnel ( on habite a 25 kms a peines mais le budget gasoil fait mal… )

    Donc non on se la coule pas douce toute la journée , que même parfois j’envie mon homme d’aller bosser ! car lui au moins quand il rentre du travail il passe a autre chose ! que nous ! ben on est dedans h 24 ! jour et nuit c’est notre boulot ! mais je suis fière d’être maman a la maison ! et je suis admirative aussi des mamans qui arrivent a concilier les deux quand c’est possible , car retravailler avec des enfants quand on a ni famille et très peu de moyens de garde autour ce n’est toujours pas très évident non plus …

    Voilà je m’arrête là ! merci encore pour ce post et ce blog super méga chouette ;-) !

    Alex

  26. petitecolonie

    Merci pour ce bel article!
    Je suis maman au foyer de 5 loulous et j’adore çà mais çà me fout le cafard quand j’entend “quelle chance tu as de ne pas bosser” “toi au moins tu n’es pas fatiguée”… etc

  27. Merci, merci pour cet article!
    J’ai été quelques mois au foyer. Durant cette relativement courte période, je’ai eu droit au discours suivant : “vous ne travaillez donc… vous glandez toute la journée.” de la part… d’un médecin… Bizarrement, il ne m’a jamais revue. ;)
    Je confirme que ça fait vraiment mal…
    Alors merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure.

  28. Merci pour ton article!
    Je suis une maman au foyer, par choix mais aussi un peu par obligation car je faisais un travail dont le salaire aurait été mangé intégralement par les frais de garde… Et bien certains jours j’envie ceux qui travaillent… car j’ai un bébé pas évident, qui se réveille toutes les heures la nuit, et ne fait quasiment pas de sieste… 30 minutes quand on a de la chance.
    Il a 6 mois et il est branché sur le 220V. Vivement qu’il se déplace seul… car en attendant il faut le changer de place, d’activité, le porter sans arrêt, et puis il y a la maison… Avec la fatigue on n’a pas envie, alors ça s’accumule un peu surtout avec le mari qui ne prend même pas la peine de passer un coup d’éponge si on ne lui demande pas de le faire.

    Etre femme au foyer ce n’est effectivement pas RIEN faire… s’occuper d’UN ou de PLUSIEURS enfants c’est vraiment du boulot… et parfois comme une mère qui travaillerait, la maison est en vrac, le ménage attendra car tel ou tel enfant était malade, ou mal luné.
    On ne travaille pas au sens qu’entend la société, mais je peux vous le dire le jour où je pourrais passer 1h tranquille devant une émission je sortirais le champagne! ;-)

  29. Pa'Man! C'est une longue histoire...

    Merci pour tous ces parents qui ont pris cette décision (ici Maman) et de souligner combien il est difficile de tout cumuler.. Un gros bisou à toute ta petite famille