5, 6 ou 10 heures de routes avec des enfants c’est parfois (souvent) une sinécure ! Il faut donc trouver des solutions pour les occuper quelque soit leur âge. Et surtout éviter les crises et les crêpages de chignons qui dérangent ostensiblement le conducteur.

D’ailleurs petite aparté sur ce point, n’hésitez pas à leur expliquer brièvement le code de la route, mais aussi les implications qu’entraînent une voiture bruyante sur la concentration du chauffeur. Tout le monde sera fatigué, aura chaud, s’ennuiera (et le conducteur lui ne peut rien faire que tenir le volant), aura soif et autres envies de pipi ! Donc soyons solidaire et pensons aussi aux autres (dont les parents, hein !).

Le high-tech indispensable

Console, smartphone, tablette ou PC portable à défaut, tout est bon de nos jours pour avoir la paix (et le mot est faible) dans les moments les plus stressants du voyage.

N’oubliez pas :
– de charger tout ce beau matos avant de partir,
– de prévoir les prises de recharge sur l’allume-cigare,
– d’encoder vos vidéos Twitter en mp4 et toutes autres solutions, en fonction des âges et des supports (les vieilles Storio dégotées sur le Bon Coin ou dans les Braderies ne supportent pas le .mp4), etc.
– d’avoir un sac pour ranger tout cela sur les aires d’autoroute (ne jamais les laisser en évidence !!!)
– d’avoir un device pour chacun des enfants

Ne pa soublier de bien préparer son voyage

Un voyage de vacances, surtout s’il est long, ne sera jamais facile, simple et sans bavure. Surtout s’il fait chaud, que les enfants sont agités, fatigués et se chamaillent déjà dès le départ.

Le GPS et applications associées aident pour tracer sa route, néanmoins afin d’occuper les enfants, rien ne vous empêche de lister les grandes villes de passages et de demander aux enfants de les repérer pour avertir le conducteur. Un “cahier” de vacances maison pourraient aussi servir pour noter la progression du voyage sur une carte vierge des régions du trajet.

L’autre point important, assouvir les besoins ! Même si la voiture de transforme en mobil-homme roulant, n’hésitez pas à prévoir :
– de l’eau en abondance
– de quoi nourrir les enfants
– les médicaments s’ils ont le mal des transports (et de quoi nettoyer aussi : sac en plastique, nettoyant, lingettes, febreeze, …)
– plaids s’il fait froid, ou encore spray hydratant en cas de forte chaleur, voire même de la crème solaire si cela tape fort à travers les vitres.
– le ou les doudous pour les plus petits (et tututes de rechange).

Les jeux classiques

Outre les poins sus-cités, on pourra penser aux jeux de voyage format de poches. De plus en plus de marques proposent ainsi des solutions à transporter des versions de plateau. Et en période de pré-vacances, les magasins les mettent généralement en tête de gondole.

Le classique “jeu de la route”, à faire soi-même si vous ne le trouvez pas permet de gagner un temps précieux. A l’aide de carte représentant une voiture blanche, un camion jaune, un avion, un panneau 90, doit-être retrouver le plus rapidement possible par les participants. Celui-qui trouve gagne la carte. Celui qui a le plus de carte gagne la partie.

D’autres conseils pour bien partir en vacances

Voici une petite liste d’articles déjà publié sur Papa Blogueur qui pourrait vous aider, n’hésitez pas à les partager si vous aimer :

Vérifier vos pneus avant de partir en vacances
5 conseils pour préparer ses vacances en camping
Le carnet de voyage, exemple maison
Gérer le stress sur la route des vacances
Le mal des transports, les solutions les plus courantes
Partir en voyage, bien préparer sa voiture

A bientôt et bonnes vacances !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply