Une fois en vacances, j’ai réellement eu moins mal aux yeux. Et après quelques jours, plus de douleurs oculaires, des soins qui ont diminués (mais non cessés) et cette sensation de grain de sable irrirante partie, pff, envolée !

Quelle joie, même si parfois, surtout la nuit, mon problème de Meibomite est revenu me chatouiller l’oeil droit principalement. Car contrairement à ce que l’on peut croire, l’oeil sec peur se présenter de manière isolé.

Et le retour au boulot sonna le glas de cette pause salvatrice… En cause : la climatisation !

>> Climatisation, vent, changement de température, conduite, pollen, pollution, des causes avérées de la sécheresse oculaire

Même si la production lacrymale diminue progressivement avec le vieillesse, le dysfonctionnement des glandes de Meibomites (situées sous la paupières) est une des causes des yeux secs.

A force de lire sur le sujet, je me suis retrouvé à plusieurs reprises dans les cas décris. Avec un larmoiement subite et réflexe, un clignement de l’oeil automatique pour se protéger, une sensation de gras sous le doigt, bref, mon environnement journalier se ligue contre moi !

Vent et clim, même combat, et forcément cela ce combine avec les changement de température. Sur le plateau, il fait frais, voire froid, l’air tourne et hop, l’oeil coule. Et en prime il y a les écrans, ce n’est pas bon non plus, même si je porte des lunettes avec revêtement spécifiques « écran bleu ».

A lire aussi :  On a testé en famille : Homair Vacances Le Domaine des Naïades à Port Grimaud

Et la voiture / conduite ? Et bien il y a la clim dedans, voire l’aération si je coupe la clim. faire sans ? Vous avez déjà faite de la route, surtout lorsqu’il fait chaud (ou inversement froid) sans clim / aération / chauffage ? Surtout en famille, sur les trajets d’école ou de vacances ? Ouvrons la fenêtre alors, pff, même combat, on tourne en rond…

Que faire alors ? Se battre avec les collègues pour plutôt ouvrir les fenêtres que la clim, même si parfois les pollens n’arrangent rien (il y a plein de végétation autour du bâtiment). Diminuer l’intensité de la clim dans la voiture, éviter les courant d’air et les changements brusques de températures. Mais aussi les écrans ! Des pauses régulières (et sans téléphone) dehors de préférence, etc.

Mais aussi toujours avoir sur soit des larmes artificielles en substention (collyres en unidoses) et autres escalades thérapeutique.

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles