Je n’ai plus de bébé à la maison, mais dans mon entourage, surtout au boulot, avec la nouvelle génération de collègues, les jeunes parents affluent en masse. D’ailleurs beaucoup de discussions à la pause ou en arrivant au boulot tournent autour des bébés. C’est assez nostalgique pour moi, en effet, ma petite dernière entrera au collège l’an prochain. A quand remonte la diversification alimentaire chez moi ? C’est très loin à n’en pas douter. Mais est-ce que les règles ont changé depuis le temps ? C’est ce que nous allons voir avec mon partenaire babybio.

Comment commencer la diversification alimentaire de bébé ?

Si généralement la diversification alimentation bébé commence vers 4 mois, dans certain cas (eczéma, vomissement régulier, asthme, maux de ventre, …), il est préférable d’attendre les 6 mois fermes de bébé. A savoir de toutes manières, l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois… Dans tous les cas votre médecin traitant ou votre pédiatre vous donnera le GO en fonction de la santé de votre enfant. Avant cela, la maturité digestive de bébé augmentera progressivement. Il se prépare à recevoir d’autres aliments que le lait maternel ou lait infantile. De toutes manières, après 6 mois, le lait maternel ou en biberon ne suffit plus à couvrir les besoins nutritionnels de bébé, même avec des céréales.

Oui sauf qu’on ne donne pas n’importe quoi à manger à bébé. Le Boudha Bowl ne sera pas au menu avant un moment ! Madame, monsieur, bébé va commencer à se faire les dents sur un panel de fruits de légumes avant d’entamer votre steak frites.

Que vous cuisinez pour bébé ? Il est conseillé de commencer par :

  • Les courgettes, carottes, potimarons, patates douces et brocolis pour les légumes.
  • Les pommes, poires, pêches, bananes et abricots pour les fruits.

L’ensemble de ces aliments contiennent des vitamines, sont assez faciles à digérer, peuvent être cuisiné en toutes saisons, sont riches en nutriments, favorisent le transit intestinal, sont antioxydants, …

Bien entendu, il faut varier les goûts et les saveurs et si la liste ne suffit pas, proposez à bébé les aliments suivant : brugnon, céleri rave, coing, épinard, haricots verts, mirabelle, nectarine, panais, petit pois, poireau, pomme de terre, prune, quetshe, raisin, …

Mais pour la première cuillière, les pédiatres recommandent de commencer que par un seul légume, ceci pour tester s’il y a des allergies ou non. On gardera les fruits, plus sucrés, pour plus tard. Si pendant plusieurs jours bébé ne réagit pas négativement au légume, on en ajoute un autre pendant le même laps de temps et ainsi de suite.

Pour les viandes, il faudra attendre au moins les 6 mois de bébé pour les intégrer une à une, bien cuite, dans son menu et seulement au midi au début.

Quelle quantité bébé peut-il manger ?

Tout dépend de lui en somme, et des conseils de votre entourage médical. Vous devez aussi écouter l’appétit de bébé, s’il n’en veut plus n’insistez pas, s’il en réclame, vous pouvez passez sur un petit pot moins nutrituf ou compenser avec un petit biberon. S’il demande de trop, consultez votre pédiatre.

Généralement on commence la diversification avec le déjeuner. Ensuite vous pourrez proposez à bébé une nouvelle assiette au gouter et au soir, puis de plus grandes parts, etc. N’oubliez pas de diversifier. Si bébé refuse un aliment, ne le grondez pas, passez à autre chose et retentez plus tard. En tant que parents vous n’aimez pas certains aliments, on ne vous gronde pas pour autant, alors soyez à l’écoute de bébé et ne forcez pas.

Partagez cet article sur :




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.