Je discute beaucoup avec Martin du blog Candix.fr dernièrement. Martin donne des conseils pour s’enrichir, il aime les voyages aussi, son blog est riche d’enseignements sur son expérience personnel.

Bonjour à vous. Je suis l’auteur du blog Candix.fr et j’ai décidé, après avoir suivi depuis un certains temps Papa Blogueur de rédiger un article invité sur la gestion du temps, à savoir travailler dans les transports en commun.

Avant d’aller plus loin, pourquoi travailler dans les transports en commun ? En fait…

Je considère que le temps est limité – 24 heures/jour, 80 ans pour un humain moyen vivant dans un pays industrialisé. Le but est de ne pas le gâcher. Pour moi, le temps est bien utilisé si :

– Il est utilisé pour se faire plaisir (vacances, temps passé avec ses amis, famille)
– Si on l’utilise pour gagner de l’argent (il faut bien vivre)

Vous convenez avec moi que les transports en commun, ce n’est pas agréable, et ça coûte de l’argent (donc ca ne répond ni à la première condition, ni à la seconde). Si vous ne pouvez pas habiter à 2 minutes à pied de votre lieu de travail, autant rentabiliser le temps passé dans les transports en commun.

Travailler dans le bus

Lors d’un stage dans une banque en 2008, j’ai constaté passer environ 25 minutes 2 fois par jour dans le bus. J’ai calculé : 14 semaines de stage, donc 70 jours, 140 trajets de bus, près de 70 heures passées dans un bus – oui vous avez bien entendu, pour mes 3 mois de stage, je devais passer 70 heures dans le bus, 8 fois plus de temps qu’il ne me faut pour aller de France aux USA en avion… Je me suis dit, pourquoi ne pas occuper ce temps de façon productive ? J’ai acheté un petit livre de poche d’espagnol (taille : 10 cm sur 5 quelque chose du genre) et ai appris quelques mots d’espagnols, tous les jours, en vue de préparer mon voyage au Mexique.

A lire aussi :  A quel âge autoriser sa fille à se maquiller ?

L’objectif a été atteint, j’ai largement amélioré mon vocabulaire en Espagnol, ce qui m’a permis de bien me débrouiller au Mexique.

Travailler dans le train

De la même manière, en prépa, j’ai décidé d’investir l’énorme montant de 4€ dans une bonne boîte de boules Quiès pour m’isoler du monde ambiant dans le train entre Nancy et Châlons en Champagne où j’étudiais, pour pouvoir étudier. La majorité de mes révisions en histoire-géo ont été faite dans le train (4 heures/semaine de train).

Créer ses sites Internet dans les transports en commun

Aujourd’hui, quand je prends les transports en commun, n’étant plus en prépa, je me débrouille pour avoir mon ordinateur portable chargé au maximum. Mon PC étant vieux, je tiens tous juste 1h30 avec ma batterie (vieille de 4 ans pour sa défense) mais c’est souvent suffisant, sauf pour les longs voyages – comme avion. Voyageant beaucoup, j’ai toujours un chargeur sur moi pour chercher une prise à chaque café où je m’arrête.

J’ai ainsi pu rédiger mon roman et créé un article pour un de mes sites à 33 000 pieds au dessus de l’Atlantique en allant aux USA où j’étudie un MBA, et maintenant, avec le Wifi qui se démocratise – j’ai été dans un bus avec le Wifi à l’intérieur aux USA, ce sera bientôt le cas des avions et des TGV – sous peu que vous ayez un netbook à forte autonomie de batterie, vous pourrez travailler de longues heures sur votre site et éviter de vous ennuyer. Et même si vous n’arrivez pas à vous connecter – Wifi trop lent, trop cher – rien ne vous interdit d’écrire votre prochain article pour votre blog sur Word, et de simplement le copier/coller la prochaine fois que vous aurez accès au web…

A lire aussi :  Test de la Grenouillère Pyjama Totoro grâce à la Boite à Pyjama !

Voila, j’espère que l’article vous a plu, et n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions de votre part.

Bonne journée

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles