blog referencement leo propulsr fr

Un jour alors que je surfé ici et là, j’ai posé mes yeux sur le blog de Léo Propulsr.com. J’ai apprécié tout de suite le contenu de celui-ci et le ton des articles. Le référencement est un point important, voire primordial pour tout webmaster, que cela soit de site ou de blog. Après tout les techniques sont souvent communes et les conseils avisés d’un spécialiste dans le domaine ne sont pas superflus, au contraire.

Après avoir posté quelques commentaires sur ses articles, je me suis mis en relation avec Léo pour faire connaissance. De fil en aiguille l’interview est arrivée.

Voici le rendu de celle-ci, elle vous apprendra quelques petites choses très intéressantes sur le référencement, ce qui faut faire, ce qui faut éviter, mais aussi sur la vie de Léo, son blog et son travail actuel.

> Bonjour Léo, pour y aller directement, tu n’es pas papa et tu ne vies pas de ton blog. De quoi allons-nous parler alors ? Et bien de toi et puis surtout de référencement ! En premier lieu, pourrais-tu me parler de ta personne, de ton parcours et de ton travail le tout en quelques lignes ?

Bonjour Franck et merci de me donner la chance de m’exprimer sur ton blog. Je vais essayer de ne pas te faire perdre trop de lecteurs avec mes histoires de référencement :).
(NDLR : au contraire je pense)

Alors Léo c’est qui: un Alsacien mi-trentenaire en exil en Angleterre depuis près de 10 ans, je bosse depuis 9 ans dans le web. Mon premier job dans ce milieu était en temps que web designer / codeur. Je me suis ensuite mis à mon compte, puis j’ai intégré une boite de référencement en temps que référenceur senior, et maintenant je suis cogérant d’une petite entreprise spécialisée dans la création de site internet pour expert-comptable.

> PROPULSR.COM c’est ton blog, tu pourrais le décrire ?

Propulsr c’est un endroit ou j’essaie de partager mes connaissances techniques en web design, programmation (PHP) et référencement naturel / organique.

Mes premiers pas dans le référencement ont été supportés par les forums anglophones que je fréquentais alors. Sur Propulsr j’essaie de partager un peu ce que j’ai puisé dans la communauté SEO ainsi que certains trucs découverts par moi-même.

Je n’ai malheureusement pas trop le temps de m’en occuper en ce moment, car nous sommes en train de lancer un nouveau service sur un marché complètement différent des experts-comptables.

> Sur quel plateforme es-tu ? WordPress si je ne m’abuse ? Pourquoi ?

Oui j’utilise WordPress avec le framework WP appelé Thesis modifié par mes soins.

À la base, le choix d’utiliser WordPress est issu d’un besoin de nos clients. La demande d’installation de blog était de plus en plus fréquente et il me fallait trouver un logiciel qui s’intégrerait facilement avec le back-office qu’on utilisait pour les experts-comptables.

WordPress est le logiciel de facto pour beaucoup de blogueurs avec une communauté immense et cela m’a permis de « mettre les mains dedans » et de pouvoir facilement demander de l’aide quand j’étais dépassé lors de cette intégration.

> Internet est vaste, pourquoi le référencement ? Qu’est-ce qui t’attire dans ce domaine ?

En fait je touche un peu à tout: design, programmation, accessibilité, et bien sur référencement.

Je pense que c’est l’esprit de compétition qui est le plus passionnant dans le référencement. Voir son site détrôner des sites établis ayant un plus gros budget est très satisfaisant.

Je pense d’ailleurs que c’est ce qui motive beaucoup de référenceurs: surclasser ses concurrents « éthiquement », ou contourner les « règles » établies par Google pour arriver en haut du tableau.

> Ces 10 dernières années, les techniques du référencement ont évolué fortement, comment as-tu vécu l’apparition de ces différentes méthodes ?

Même si certains points de détails ont changé, les grandes lignes sont restées les mêmes: créer un contenu unique et obtenir des liens. Le fait que Google détient 90% de parts de marché a simplement rendu les choses « plus simples » (un seul moteur à satisfaire), mais aussi beaucoup plus risquées (si Google n’aime pas votre site, le trafic moteur peut être inexistant).

Même si les critères qui sont pris en compte par Google pour le classement d’un site se sont affinés, de l’autre coté obtenir des liens est aussi rendu plus facile par la multiplication de plateformes « ouvertes ».

> Pourrais-tu nous donner 3 techniques ou méthodes pour mieux référencer un blog, hormis les règles de bases : méta, titre, alt, title, etc. ?

Il n’y a pas vraiment de miracle pour référencer un blog, comme pour tout site internet pas mal de travail est nécessaire (en imaginant que l’auteur du blog souhaite maintenir un projet viable). En y réfléchissant, je dirai même que les blogs sont plus simples à référencer que les sites « normaux » grâce à leur esprit « communautaire ». Mes trois techniques seraient donc:

  1. Une pépite du web qui est sous-évaluée par beaucoup de blogueurs est . Identi.ca c’est « Twitter en dofollow », avec des pages de tags PageRank 5-6 et des profiles avec la même valeur (oui je sais le PageRank n’est pas tout, mais cela donne une indication de la popularité du site aux yeux de Google et surtout de la fréquence d’indexation).
    Je conseille donc tous les blogueurs de créer un profil identi.ca configuré pour aussi nourrir leur profil Twitter. Obtenez ensuite des liens vers ce profile: créez d’autres profils sur d’autres plateformes (Stumble, Delicious, Digg, Tumblr, Posterous…), commentez sur certains blogs en utilisant l’URL du profile comme site web, ajoutez un lien depuis votre propre site, etc…

    Une fois que tout cela est en place, annoncez vos nouveaux billets sur Identi.ca (qui relayera sur Twitter) en utilisant des hashtags (#) populaires. Au bout d’un mois ou deux, le temps que Google repère votre profil, vous verrez que vos nouveaux billets seront indexés par Google 30 secondes à 1 minute après la publication sur identi.ca.

  2. Repérez les blogs qui utilisent les plug-ins KeywordLuv et CommentLuv et ajoutez-les à votre agrégateur RSS.Le premier permet d’obtenir des liens avec des ancres optimisées vers sa page d’accueil, le second des liens profonds vers son dernier article (utilisant le titre publié dans votre flux RSS). Si vous vous enregistrez avec le site de l’auteur du plug-in (gratuit – http://comluv.com) vous aurez même le choix de promouvoir vos 10 derniers articles du flux RSS. Une recherche sur Google pour « ce site utilise keywordluv » (et variation anglaise) et « ‘s last blog » devrait vous donner de quoi faire. Par contre, ne faites pas a autrui ce que vous ne souhaitez pas que l’on vous fasse, donc pas de spam… ou alors constructif!
  3. Techniques « de base », mais bien souvent derrière le mauvais référencement de beaucoup de sites et de blogs: pas de bon référencement sans TLC (acronyme anglais qui signifie « Tender Loving Care » qui se traduit par soins affectueux). Une fois votre mot-clé choisi, assurez-vous qu’il soit dans la balise titre (title – T), dans vos liens internes et externes vers votre page (L) et dans le contenu de la page (C).
  4. Technique bonus (parce que vous le valez bien): devenez un membre actif de votre communauté, et par communauté je n’entends pas seulement renfermé sur les visiteurs de votre blog (ce qui est logique), mais aussi sur les blogs de vos pairs. N’allez pas simplement les spammer en espérant que leurs lecteurs viennent s’abonner à votre blog, mais instaurer un vrai dialogue authentique. C’est ainsi que j’ai pu obtenir des liens en blogroll sur plusieurs sites établis de longue date et ayant la confiance de Google, à savoir celui de Marie (http://www.pink-seo.com/blog/) et celui de Sylvain (http://blog.axe-net.fr).

> Dans la même veine, pourrais-tu nous préciser les 3 choses à faire pour être sur DE NE PAS être référencer ? En gros, les erreurs à éviter.

Cela varie tellement que se limiter à 3 est très difficile, mais voici trois exemples réels rencontrés lors de l’analyse des sites créer par nos concurrents anglais cette année:

  1. Oublier de cocher la case « Je souhaite que mon site soit visible par tous, y compris les moteurs de recherche (Google, Bing, Technorati) et les archiveurs » lors de la création du blog d’un concurrent. Résultat: un meta noindex / nofollow sur tout le blog; J’ai aussi croisé un site qui a oublié de retirer la balise meta noindex / nofollow de la page d’accueil d’un nouveau site (utilisée lors du développement);
  2. Création d’un site complet en Silverlight (ou Flash) alors que le client mise sur le référencement naturel et payant (le second est même pire, car le client paie pour du trafic qui devrait être direct vers des pages internes qui convertissent le chaland);
  3. La troisieme erreur serait de ne pas partir a la chasse aux liens des le départ. Les liens sont les nerfs de la guerre en référencement et l’adage « construire et ils viendront » ne fonctionne pas et n’a jamais fonctionné. Des que votre blog a 5 articles publiés, lancez-vous dans la recherche de partenaires pour obtenir des liens. Je suis tombé sur un site dernierement qui a été mis en ligne il y a pres de 12 mois et aucun lien entrant ne semble soutenir le site.

> Pour toi est-ce que Yahoo est vraiment en déclin ? Peut-on encore s’y fier pour se faire connaître ou doit-on forcément tout miser sur Google ?

Oui le côté « moteur de recherche » de Yahoo est tellement en déclin que c’est Bing (Microsoft) qui devrait fournir les résultats en France courant 2011. Pour ce qui est de tout miser sur Google, je dirait aujourd’hui oui, mais seulement pour le trafic en provenance des moteurs (ce qui nous donne une jolie transition vers ta prochaine question). Il est bon de se tenir au courant des changements de popularité, même si je ne vois pas Google décliner dans les années proches (sauf grosse bêtise de leur part).

> Dans un de tes articles tu précises vouloir préférer des sources de trafic autres que les moteurs de recherche, pourquoi ?

Tout miser sur les moteurs de recherche revient à mettre tous ses oeufs dans un seul panier sur lequel nous n’avons presque aucun contrôle. Si demain Google décide de pénaliser tous les sites répondant à tel ou tel critère un site devrait pouvoir survivre 6 mois sans ce trafic, le temps de corriger les erreurs.

Miser sur d’autres sources de trafic comme le PPC (pour les sites commerciaux), les liens (toutes sortes y compris ceux des réseaux sociaux) et le trafic direct (en créant une communauté de visiteurs réguliers autour de votre site) est le moyen le plus sur d’avoir un trafic relativement constant quel que soit les changements d’algorithme <del>des moteurs</del> de Google. Trafic constant = revenus constants.

> Twitter VS Facebook, que préfères-tu pour le référencement et pourquoi ?

Je n’ai adopté Twitter que récemment (lors de la création du blog Propulsr il y a un an) et trouve que c’est très chronophage. Je l’utilise principalement pour la veille ou pour pousser un des mes articles (ou l’article d’un ami).

Je n’utilise Facebook que pour des trucs personnels, je n’ai pas du tout testé pour le référencement, et je pense que la plateforme ne s’applique pas à tout les types de business.

J’ajouterai qu’aucun des deux n’est indispensable à un bon référencement.

> Tu vis en Angleterre, est-ce que pour toi le « Web » anglais et différent du « Web » français, si oui à quel point de vue ?

La différence principale est l’étendue (nombre de sites) du Web anglais comparé au Web français (l’anglais étant « la langue du web »). Sinon, ma vie sur le « web français » n’a débuté que l’an dernier, je ne suis pas sur d’être en mesure de vraiment comparer les deux.

> Si quelqu’un a besoin de tes services, quels sont tes tarifs pour référencer un site ou un blog ?

Arf, j’aurai tendance à dire cher, très cher, mais en réalité je ne bosse que sur « mes » propres sites. Comme je l’ai indiqué plus haut, je cogère une boite de création de sites spécialisés et le référencement « pur » ne représente qu’une infime partie de ce que je fais au jour le jour (sauf en période de lancement de nouveau projet comme en ce moment). Je suis en contact avec 4 amis référenceurs et je leur transmets en général les demandes que je reçois, d’autant plus que dans ma boite je suis le seul à parler français, je ne peux donc pas déléguer ces tâches, car une maitrise de la langue est quand même essentielle afin d’assurer un bon référencement.

Merci encore pour cette opportunité de m’exprimer sur ton blog et j’attends les commentaires / questions de tes lecteurs avec impatience.

C’est moi qui te remercie Léo (Propulsr.com), vu ton emploi tu temps c’est super sympa de m’avoir répondu.
J’espère que les quelques conseils (pour ma part certains novateurs) de Léo auront pu vous aider.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

17 comments

  1. Fabrice

    Interview très intéressante.
    Je ne connaissais pas Identi.ca et la technique que tu proposes à l’air pas mal du tout.
    C’est rajouté sur ma To Do List ;-à

  2. Leo

    Encore merci pour m’avoir donné la chance de m’exprimer sur ton blog Franck.

  3. Super interview ! Plein de bons conseils.

    Autre question pour Leo : où es-tu situé en angleterre?

    • Leo

      Pas loin de Milton Keynes – 1h de train au Nord-Ouest de Londres.

      • C’est dommage, je serai peut-être sur Londres l’an prochain, et j’aurai aimé bosser dans le SEO et tout ce qui s’y rapporte, on aurait pu faire quelque chose ensemble!

  4. Bison Touffu

    Merci pour l’astuce identi.ca, j’en avais jamais entendu parlé.
    Je pensais utiliser les communiqués de presse et Twitter/facebook pour indexer les articles de mon prochain blog, mais ton astuce à l’air plus rapide et efficace 🙂

  5. Excellent article et spécialement concernant les bons plans 🙂 Bon je ne suis pas trop mauvais donc puisque Identi.ca, j’avais vu le coup arrivé, j’y suis héhé.

    En fait plus j’y réfléchi plus je me dis que le mot que j’aurais aimé connaitre dès le premier jour de la mise en ligne de mon blog, c’est « référencement ». Si Google t’apprécie alors tu reçois des visites.

    En revanche je ne suis pas trop d’accord concernant la partie « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même plat ». Si on produit du contenu de qualité, après le SEO devient juste une manière de dire à Google ce sur quoi on écrit et en quoi c’est intéressant. Si on s’en tient à cela, je ne pense pas que les changements d’algorythme peuvent être fatal.

    Après pour ceux qui convoitent absolument la première position et qui sont prêt à jouer au chat et à la souris avec l’ami Google, c’est une autre histoire 🙂

    Merci encore pour l’interview bien sympa.

    Mohamed Semeunacte

  6. 99 monkeys, développement personnel de bon sens

    Les conseils de quelqu’un qui a un PR 6, je les reçois comme du pain béni. Merci !

  7. Interview intéressante qui m’a fait un découvrir un site qui l’est tout autant.

    Merci pour les quelques conseils, j’en trouverai certainement plus sur Propulsr lorsque j’aurai le temps de visiter correctement 🙂

  8. Une jolie pépite que cet article. Merci pour tous ces conseils !

  9. Interview intéressante, merci à vous deux!
    Tu as présenté des techniques qui sont peu souvent citées.

  10. Pingback: Bilan Papa Blogueur décembre 2010 | Papa Blogueur

  11. Pingback: Comment rédiger une interview pro entre blogueurs en 10 leçons | Papa Blogueur

  12. Audit référencement naturel

    Le déclin de Yahoo est triste pour les nostalgiques…

    -4
  13. Laura

    Très intéréssant même longtemps après

  14. VLdesign

    Bon ITW pleins de bon sens, merci pour la publication (Et surtout merci pour l’oportunité du Dofollow)