buzzoole code

Le vol de données et le plagiat sur Internet, comment prévenir, suivre et se défendre. Partie 4/5

5 conseils pour se défendre contre le vol de données établi

Ça y est, vous avez été piégé ? Votre sang ne fait qu’un tour, vous cherchez après la machette pour décapiter ce suceur de contenu ? STOP ! On ne fonce pas ainsi dans le lard… tout d’abord calmez-vous ensuite, allez-y en douceur, tous les copieurs ne sont pas forcément des méchants.

1/ Contacter le webmaster qui a plagié votre blog

Cherchez un moyen de contacter le contrevenant (email, formulaire de contact, champ de commentaire, numéro de téléphone, etc.) avec finesse, sans brusquerie. Expliquez-lui qu’il a copié votre article, vos images, etc.

Souvent la situation se règle à ce niveau car tout le monde ne connait pas les lois sur la propriété personnelle des données sur le Web.

Parfois il faut hausser le ton, invoquer la mise en demeure, l’appel à un avocat, etc. Généralement à ce moment-là la plupart vous lâcheront les baskets. Vous pouvez toujours leur envoyer une facture pour l’utilisation de votre contenu durant la période suspectée… toucher au porte-monnaie est un bon moyen de briser la glace et gérer rapidement des situations délicates.
A terme, l’affaire peut se terminer devant les tribunaux si cela en vaut réellement le coup pour vous, entre le coût financier et le temps, les petits blogueurs ne vont pas jusque là.

Si vous ne pouvez pas contacter le voleur, il vous reste une solution. Relevez son nom de domaine (s’il en possède un) et vérifiez les données du WHOIS. Avec de la chance, vous tomberez sur les coordonnées du voleur. A savoir que lors de l’achat d’un nom de domaine, vous pouvez passez en mode “privé” et là vous êtes coincés.

2/ Contacter l’hébergeur du site ou du blog incriminé

Un autre moyen de punir le copieur consiste à contacter son hébergeur. Soit par les données disponibles par son WHOIS s’il est propriétaire de son nom de domaine, soit sur la structure qui héberge son blog, etc.

Relatez en détail votre situation en fournissant le maximum de preuves possibles (urls, copie d’écran, etc.). Je suis déjà passé par là pour un autre blog que je cogère, le site a été supprimé dans la journée !

3/ Webcatraz

http://webcatraz.free.fr/

Ce site vous propose ses services en tant que médiateur entre vous et les plagieurs. Ils ne sont pas là pour juger ou pour attaquer les voleurs, mais pour leur expliquer et s’arranger à l’amiable, avec vos preuves à l’appui, avec le voleur de vos articles.

4/ Duplicate Leaks

http://www.duplicate-leaks.com

Les webmasters de ce site sont un peu plus méchant. Vous leur prouvez que vous avez été plagié, comme je l’ai fait . Et eux s’occupent de détruire la réputation du voleur à coups de “mauvais” référencements.

5/ Google Adsense

Si vous n’avez aucun autre moyen de pression pour punir le voleur de contenu, contacter Google Adsense afin qu’il supprime le compte du voleur.

Cliquez ici pour remplir le formulaire en ligne de plainte. Assurez-vous d’avoir toutes les preuves de votre bonne foi avant de remplir le formulaire.

Le pauvre diable aura beau continuer à vous voler, il ne gagnera plus un sou avec ce compte adsense. Il devra trouver une autre personne morale afin d’inscrire son site à nouveau sur Adsense.

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/psd/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

9 comments

  1. Merci pour l’info du plugin que je ne connaissais pas, mais il est vrai que je ne pensais pas que nous pouvions nous faire plagier comme ça. Petite question video formation blogspot n’existe plus ou ce sont eux en video formation.org ?

    • et bien c’est une excellente nouvelle, cela veut dire qu’ils ont mis la clé sous la porte et que mon article n’est plus copié

  2. PapaSeb

    Tiens, c’est vraiment une bonne idée pour Webcatraz, même si j’t’avoue que si un pilleur a le malheur de venir pomper mes articles, son serveur risque de subir mon courroux vengeur :)

  3. Excellent article !

    J’ai eu moi-même un problème de plagiat l’an dernier pour un guide que j’avais écrit sur eBay et une boutique de fringues avait tout repompé !

    Je les ai contacté une première fois sans réponse et puis j’ai durci le ton dans mon second mail et 10 min après le mec m’a même demandé mon numéro de téléphone pour s’excuser ! Il a invoqué l’excuse d’un stagiaire qui avait piqué mon guide sur la toile sans se fouler. Mouais mouais. Facile.

  4. Pingback: Bloguer c'est écrire mais aussi faire mieux que les autres | Papa Blogueur

  5. Pingback: Le vol de données et le plagiat sur Inte...

  6. Pingback: Papa BlogueurContenu volé, plagié ou dupliqué, quel impact sur votre blog ?