Le piratage d’une ligne téléphonique fixe ou mobile par un hacker n’est pas détectable sur le moment. Mais ensuite il est souvent trop tard. Vous êtes victimes de factures téléphoniques très élevées alors que vous ne passez pas d’appel !

Le piratage et spoofing téléphonique fixe/mobile

Le Spoofing téléphonique c’est quoi ?

C’est une usurpation d’identité téléphonique. Au lieu d’afficher son numéro de téléphone, le fraudeur ou l’entreprise fraudeuse affiche un numéro tiers. Malheureusement, certains de ces numéros appartiennent à de vrais personnes, vous, moi, votre voisin ou n’importe qui en fait…

Ainsi le correspondant est rassuré sur la provenance de l’appel et peut tomber dans le panneau d’une démarche frauduleuse comme :

  • demande de mise à jour de dossier ou de renseignements fournis sur un compte bancaire, vos revenus d’imposition…
  • gain à un concours, voyage, héritage…
  • mise à jour d’un contrat gaz, électricité, eau…

Généralement des données personnelles et sensibles sont demandées en échange et souvent avec un gain alléchant à la clé.

Or, le spoofing est autorisée dans certaines conditions restreintes mais souffre d’un manque d’encadrement juridique clair et précis. Les fraudeurs utilisent donc les failles juridiques à leur avantage.

Le piratage téléphonique

Un hacker s’approprie votre numéro de téléphone fixe (ou mobile) est s’en sert pour réaliser des appels vers des numéros surtaxés, vers l’étranger ou toutes autres activités frauduleuses, mais c’est vous qui recevez la facture !

Et le plus souvent, le pirate informatique a créé en amont un numéro surtaxé. Puis celui-ci l’appelle avec le numéro volé. La boucle est bouclée, il gagne de l’argent sur votre dos sans grand effort en plus.

Comment savoir si mon téléphone est soit surveillé soit piraté ?

Le premier signe est votre facture ! A vous de la surveiller régulièrement. En effet beaucoup reçoivent les alertes emails ou SMS de leur prestataire téléphonique ou de leur FAI, mais je les regarde JAMAIS.

Si vous loupez ce premier palier d’alerte, tenez au moins à jours vos comptes bancaires. Un débit irrégulier de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’euros sera la preuve évidente que votre ligne téléphonique a été piraté.

Vous pouvez aussi recevoir des appels d’inconnus vous demandant pourquoi VOUS les appelez. C’est un signe évident que quelque chose cloche…

Si vous êtes plutôt à l’aise avec les options de votre compte abonné FAI/opérateur en ligne, vous pouvez surveiller régulièrement si votre login/mdp a changé, si des données étrangères ont été ajouté, si votre adresse IP n’est pas celle habituelle (dans le cas d’IP fixe), ou si sur votre listing des appels sortant vous découvrez des appels inconnus.

Piratage de ligne téléphonique : les recours possibles

Que faire en cas de piratage de la ligne fixe ?

En premier lieu, demandez à votre entourage si quelqu’un ne serait pas à l’origine de ces appels surtaxés. Et oui, avant de courir à l’injustice, dans certains cas, le soucis est interne à la maison et peur être régler avec intelligence. N’hésitez pas briefez vos enfants sur les risques d’utilisation du téléphone, les paiements de jeux en ligne via la facture de votre opérateur…

En cas de débits bancaires importants, avertissez immédiatement votre fournisseur d’accès ou votre opérateur afin de remonter le problème. Si le problème est partagé avec d’autres abonnés, l’opérateur peut porter plainte de son côté.

Parfois votre opérateur prendra les devant. Si votre facture est anormalement élevée, il peut bloquer votre numéro et vous avertir de lui-même de l’incohérence rencontrée. Ce n’est pas pour autant qui vous libérera de la somme à devoir.

De votre côté, vous devez aussi porter plainte au commissariat (ou à la gendarmerie) puis avertir votre banque. Un avocat en droit numérique ou un médiateur des communications électroniques pourra vous aider à gérer la situation.

Malheureusement votre opérateur vous demandera de régler vos factures. Vous devez porter réclamation au service client concerné avec la preuve de la plainte par courrier recommandé avec accusé de réception.

Si vous n’arrivez pas à trouver un accord à l’amiable avec votre opérateur. Vous pouvez également demander de l’aide auprès des associations de consommateurs.

Dans tous les cas, lancez aussi scan virus avec un antivirus de qualité sur votre réseau, listez et supprimez tout virus, malware et autre cheval de Troie de celui-ci. Et si ce n’était pas le cas, installez un anti-virus/firewall de qualité sur votre ordinateur ou votre réseau informatique familial (ou d’entreprise).

Changez de login/mdp et d’adresse email de référence du compte de votre FAI ou prestataire téléphonique.

Vous pouvez aussi imposer une limite de consommation sur votre ligne téléphonique auprès de votre opérateur et dans le cas échéant, demandez à bloquer les appels internationaux et les appels surtaxés. Depuis 2018 cette dernière option est obligatoire, vous devez la retrouver sur votre admin.

Partagez cet article sur :




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.