Eh oui, je suis breton, même si je n’ai pas de chapeau rond, je suis né à la maternité de Rennes dans le 35. D’ailleurs si vous vous balladez dans cette belle région à vos prochaines vacances, à part quelques spectacles ou festivals, vous n’allez pas en rencontrer souvent des chapeaux ronds, c’est juste du folklore !

Breton de naissance

A l’époque, mon père était militaire au camp de Coëtquidan et mes parents vivaient dans un petit village loin de la ville. En fait surtout ma mère seule car mon père était souvent en manoeuvres. Bref, c’est là que ma soeur et moi avons vu le jour. Je ne le souviens plus de grand chose, trop petit pour cela, mais j’imagine mes jeunes parents avec 2 petits bébés dans cette si belle région à rêver de leur avenir tout comme nous le faisons à notre tour mais dans le Nord.

Pour en revenir à ma naissance, il paraît que j’étais le plus gros bébé de la maternité, un bon gros bébé gouflu qui aimait bien téter et aussi le seul garçon de l’étage. Toutes les infirmières venaient me voir, j’avais la côte (bretonne lol) !

Bref, mes premières années se sont donc passées dans le pays du cidre et du kouign amann, à fêter mon Anniversaire enfant à Rennes en restaurant avec la famille lorsqu’ils descendaient nous voir. Ils venaient du Nord et du Pas-de-Calais donc ils ne pouvaient pas venir souvent.

Sauf que l’aventure c’est vite arrêtée là suite à une mutation de mon père à Lille. Vivre en pleine ville c’est quand même plus facile que de la cambrousse profonde armoricaine. Il a quitté ensuite l’armée pour travailler dans les transports. Mes grand-parents étaient contre une vie de nomade militaire pour leurs petits-enfants, surtout qu’il devait partir en Afrique du Nord ensuite… Enfin ils n’ont pas obligé mon père à démissionner, mais à force de persuasion et de peur d’un tel voyage avec des bébés… Mais l’armée, c’était la vocation de mon père, leur couple en a souffert par la suite et on connait la suite, enfin pour ceux qui me lisent.

Un esprit toujours là-bas

Mais j’ai toujours gardé un goût certain pour cette région de France, d’ailleurs nous retournons régulièrement en Bretagne mais pas assez à mon goût. D’ailleurs j’avais même caresser le mince projet de racheter une longère Bretonne a retaper ou déjà en état pour vivre dans cette belle région. Mais il y a toujours le soucis du boulot. Tout claquer d’un coup pour d’expatrier sans une autre raison valable que de retourner dans ses terres natales, ce n’est pas très raisonnable.

Au printemps nous risquons d’ailleurs d’y retourner en mobil home. Nous aimons bien ce genre de logement en hors-saison. L’été il y a trop de monde, mais au printemps ou en automne c’est nettement plus calme. L’été dernier, nos vacances ont été avorté au bout de 3 jours après le décès de ma grand-mère. Retour dans le Nord de suite obligé, donc pas de vacances. Nous allons donc nous rattraper. Un petit séjour sur la Pointe du Raz ne serait donc pas de refus, à voir, on ne sait pas encore où loger…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.