J’ai joué à Scotland Yard une seule fois étant enfant, et depuis je l’ai mis souvent sur la liste du Papa Noël. Il m’aura fallu patienter jusqu’à aujourd’hui pour le recevoir en test par Ravensburger, merci à eux encore !

Scotland Yard de Ravensburger

Scotland Yard jeu de société

But du jeu :

A travers un plateau des rues de Londres, il vous faudra pourchasser Mister X dans une course poursuite palpitante.
En bus, en Taxi ou en métro, le choix sera rude pour mettre la main sur Mister X à travers les indices de transport laissés par celui-ci.

Un jeu de logique, d’observation, de déduction, pour le plaisir des grands et des petits.

Et avec la réalité augmenté (non-obligatoire), grâce à une application Scotland Yard, le plateau de jeu s’amine et prend du relief et offre des options supplémentaires de jeu.

Descriptif technique :

  • Année de publication: 2014
  • Auteurs : Michael Schacht
  • Illustrateurs: Franz Vohwinkel
  • Éditeurs: Ravensburger
  • Distributeurs : Ravensburger
  • Poids de l’article : 1,5 Kg
  • Dimensions du produit (L x l x h) : 37,3 x 27,3 x 5,5 cm
  • Recommandation d’âge du fabricant : 8 ans et plus
  • Langue(s) : Français

Contenu du packaging :

  • 1 plateau de jeu,
  • 6 pions,
  • 29 cartes départ,
  • 133 tickets,
  • 5 tablettes à tickets,
  • 1 tablette à déplacement et du papier pour Mister X,
  • 1 casquette « Mister X »,
  • 2 anneaux pour les policiers,
  • 2 règles du jeu.

Mons avis sur Scotland Yard de Ravensburger

Un grand classique vieux comme le monde (ou presque, première édition en 1983) du « un contre tous ». Chacun pourra endosser le rôle de Mister X, mais garre aux esprits susceptibles, il y aura forcément un perdant, Mister X ou les autres joueurs !

Le nombre de déplacement des détectives est limité, donc le temps de jeu aussi, ce qui permet des parties rapides et occasionellement en évaluant le temps moyen d’une partie. Il faut faire preuve d’astuces pour découvrir Mister X ou au contraire échapper aux détectives.

Le jeu est assez facile à comprendre, un peu plus dur pour des enfants en bas âge, mais on peut facilement adapter les règles pour enfantiser le jeu et le faire évoluer par la suite.

Alors je vais mettre le holà de suite sur la version avec application. Cela fait perdre du charme à un jeu « sans écran » d’une part, mais la gestion de l’application (donc d’un téléphone ou d’une tablette) avec la réalité augmenté donne une trop grand aide à Mister X et gâche l’aspect du « JEU DE SOCIETE » !

 

Grand bonus dans ce monde de high-tech qui pullule chez le Père Noël, c’est un jeu SANS PILE, si, si ça existe encore.

{Jeu reçu en test par Ravensburger}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply