C’est bientôt les vacances de Février (ou de Neige selon certains), et beaucoup autour de moi vont partir… pas nous, on préfère lorsqu’il fait beau !

La montagne, la campagne ou la mer, c’est selon nos goûts et les occasions, on n’a jamais testé le ski et en plus on n’a pas de matos.

Par contre une chose est sûre, notre manière de nous poser n’a rien à voir avec celle que mes parents avaient lors de nos escales estivales durant mon enfance, voire ma petite enfance.

De mémoire, seul mes deux premiers se sont passés dans un gîte, en Ardèche, ma famille adorait cette région, d’autant plus qu’ils y connaissaient du monde, ils en profitaient donc pour faire des visites.

Mais ensuite, jusqu’aux dernières vacances où nous sommes partis, vers l’âge de 12 ans, ce ne fut que camping, camping et… camping ! ;-D

Mon père était chauffeur d’autobus, donc la conduite n’avait aucun secret pour lui. On pouvait tout attacher sur attelages de remorque petite caravane ou une double essieu, et ce même dans des routes les plus étroites, no problemo, pour ça au moins il assurait !

On en a visité des régions, et l’intérêt du camping, c’est qu’au moindre soucis ou envie, il suffit de reprendre la route et de découvrir un nouveau coin. Surtout que les prix de l’époque n’étaient pas ceux de maintenant, certains petits campings paumés mais forts conviviaux ne demandaient pas beaucoup.

Moi je ne suis pas de ce genre, Madame maman non plus. On est plutôt du genre à poser nos valises dans un lieu d’accueil tout confort, ou presque, gîtes ou club de vacances mais hors-saison pour ce dernier. On n’aime pas trop le monde, on préfère la tranquillité d’une maison avec grand jardin, d’être autonome, d’avoir chacun sa chambre avec un bon lit et du chauffage s’il caille dehors.

Je ne dis pas qu’un jour on ne testerait pas tout de même du camping, des amis nous ont déjà proposé de nous prêter leurs tentes familiales, mais j’avoue que j’ai peur de la réaction de mes enfants. Peut-être que je me trompe et qu’ils adoreraient cela ? ;-D

D’ailleurs cet été, ça sera à nouveau Abritel, pour un gîte à la limite de la Vendée à 45 minutes du Puy du Fou et 1h30 du Futuroscope. Je vous en reparle bientôt, une fois le contrat reçu… Et oui, chez nous on réserve tôt, l’expérience prouve que les meilleurs gîtes se trouvent en début d’année. D’autant plus que cela fait rêver plus longtemps jusqu’aux vacance. ;-D

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

2 comments

  1. Pingback: Papa, plus tard je veux être... -

  2. Pingback: Comment partir en vacances lorsqu'on est 5 (ou plus) : voiture, train ou avion, ... ?