Je vous en avais parlé il y a peu, l’année 2017 fut pour nous « la cuisine » ! Entre la pièce en plus, les peintures, le carrelage, la pose, et les finitions, entre la première semaine de janvier et à 8 jours de Noël il y a eu des hauts et des bas.

Même si nous sommes assez content de notre cuisiniste et de l’entreprise accréditée qui nous l’a posée, il y a eu, comme parfois cela peut arriver, quelques kouaks. Pas bien méchants, certes, mais chiant comme je suis, je ne les ai pas laissés passer.

Mon frère étant passé par Oskab avant nous, il nous a donné quelques conseils bien retenus. A mon tour, je vous en livre quelques-un afin d’éviter les surprises.

1/ Mesures et photos

Nous l’avions prévu puisque c’était demandé en plus. Mais nous avons été témoins d’un couple arrivé les mains dans les poches avec un vague croquis de leur agencement actuel. Sauf que le commercial lui a besoin des mesures au millimètre près du sol, des murs, largeur, hauteur, profondeur, position des prises actuelles, des luminaires, de la tuyauterie, chaudière, etc

Bref, il faut TOUT TOUT TOUT noter, même si c’est inutile. Le must étant de prendre des photos sur son téléphone pour apporter de la matière à la pièce avant travaux.

Et même avec cela, lors du passage de l’entreprise avant pose, il y eu encore quelques détails oubliés que l’entrepreneur nous a montré et prit en note pour le contrat.

2/ Vérification devis / contrat / pose

Entre le dernier devis, le contrat validé et la pose il se peut qu’il y ai un delta. Surtout si l’entrepreneur, comme pour nous, lors de la pré-visite, conseille plutôt tel ou tel joint, moulure ou finition en fonction de l’état des lieux avant travaux. Nous lui avons fait confiance et sans regret.

Sauf pour le robinet de cuisine qui ne fut pas le bon modèle. Le pire c’est que sur le coup nous, nous en étions pas aperçus. C’est 2 jours plus tard, suite à un doute, après vérification du contrat, que l’erreur est validée. Nous avons gardé celui posé et le cuisiniste pour s’excuser a fait un geste commercial en accessoire, c’est toujours cela de pris. Il faut dire que les deux modèles se ressemblaient beaucoup.

3/ Ne pas hésiter à tout vérifier

L’entrepreneur et le cuisiniste ont lourdement insisté sur le sujet. Après la fin des travaux, ils nous ont demandé de remonter le moindre soucis. Et bien, c’est ce que j’ai fait en listant 3 petits détails sans grande importance, mais vu le coût de la pose, hein, faut pas jeter mémé dans les orties. L’entreprise est revenue le lendemain et à terminé ces petites finitions et a refait un tour aussi.

Bref, maintenant nous sommes contents et surtout nous avons vite oublié cette cuisine qui nous faisait horreur, et devant datée de plus de 30 ans !

Crédit image : https://pixabay.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments

  1. Tres instructif blog bien concu je recommanderai a mes amis

  2. Tres instructif blog bien concu je recommanderai a mes amis