buzzoole code

5 conseils pour passer de bons moments à conduire les enfants à leurs activités

salle de gym

salle de gym

Il y a moult années (oui oui beaucoup), la plupart des déplacements (sauf repas familiaux), se faisaient à pieds ou en transport en commun avec môman chérie. Le travail de mon père, puis son absence, ne nous laissaient pas le choix… C’est plus tard, par procuration via mes amis, que j’eusse eu aperçu quelques traces du mode “taxi-man” parental.

Puis cette séquence s’estompa avec les premiers allez et venues en transports en commun (merci le Jeux de Rôle) avec les potes. Ou encore, l’université, petits boulots ou sorties avec les transports en commun. Pour finir, les courses, rendez-vous ou balades toujours en transport en commun.

Bref, ma carte mensuelle était plus que rentabilisée !

Puis plus tard, la voiture des copains qui faisaient… le TAXI (avec plus ou moins de bonnes humeurs).

Mais assis dans le siège arrière (ou à l’avant si on a réussi à gagner la super place), c’est pas pareil hein ! On ne conduit pas, on discute, on rigole, on rejoue les parties ou on critiques l’action des autres (cf la note sur les Jeux de Rôles plus hait, faut suivre lol). Et plus le trajet est long, plus on rallonge ce moment super sympa entre amis…

Le gong sonna, petite amie, fiancées, mariage et arriva les ENFANTS : et 1 et 2 et 3 zéro avec tous les bonus/malus qui vont avec…

Depuis quand suis-je devenu le Taxi de mes enfants ?

Avec la rentrée scolaire, le métro/boulot/dodo est revenu à son point maximum (je me demande même s’il y a eu une vrai pause, si, sous la pluie pendant les vacances O_o).

Trois enfants, se sont trois activités sportives par semaine (et encore le Grand il peut y aller deux fois s’il veut). Ajoute à cela tous ces rendez-vous médicaux qu’on ne prévoit jamais, les courses, la bibliothèque, les allez-retour de l’école matin et soir (garderie pour tout le monde, pas de jaloux), bref, à la fin de la semaine la liste est longue. Je passe un bon moment en voiture à conduire les enfants ici et là, ensemble ou à tour de rôle, pour leurs diverses activités.

Je dis pas que Madame Maman ne prend pas le relais, je parle ici dans le sens général parental, hein !

5 trucs pour restez ZEN au volant avec les enfants

L’année scolaire commence à peine et avant de faire une crise de nerfs, je vous livre donc 5 petits trucs pour ne pas considérer ce rôle de “Papa/Maman-Taxi” de manière contraignante (en corvée quoi). Mais plutôt de voir le BON côté des choses.

1/ Amusez-vous dans un temps fort à deux !

Le sport ou l’activité de votre enfant ne doit pas être une contrainte pour vous. Transformer ce moment de route, cet instant en duo (ou trio) en moment rien qu’à vous ! C’est ce que je dit à mes garçons “Tu te rend compte que tu seras tout seul rien qu’avec ton papa ? “. Je ne me lance pas des fleurs, mais ils me demandent de manière assez récurrente du temps “seul” avec moi.

Alors là, par exemple, Mr Moyen me sourit et hop on est parti. D’ailleurs depuis la semaine passée, il me demande la musique “rock” et on met le son à fond (ça vibre mdr). Il danse à l’arrière et on chante ensemble.

Avec Mr Grand, je prend des photos, des vidéos de son sport (je ne peux pas rester avec Mr Moyen, c’est en mode “sans parents”), j’observe son évolution, le comportement de son Sensaï, etc. A partir de la semaine prochaine, je le laisserai seul seul de temps àa utre, mais sur la route on discute (on y va à pied), on a même été jusqu’à prendre des frittes au petit resto pas loin il y a 8 jours pour accompagné le repas du soir !

Avec Melle Petite, c’est encore mieux, je fais le sport avec elle ! A trois ans cela la rassure et je m’amuse bien.

2/ Un planning sympa à créer, no stress man !

Il y a 2 ans, les activités des garçons se chevauchaient assez bien. Je dépose le premier puis le second, je retourne chercher le premier, je le dépose à la maison, petite pause de 20 mn (et là t’as à peine le temps de commencer un truc) et je repart chercher le second… Bref, ça s’enchaîne quasi pile-poil me diriez-vous, tout est concentré en une demi-journée à peine ! Mais en fin de compte, c’est crevant !

Il faut cherchez une place pour se garer, courir jusqu’à la salle de sport, évitez les bouchons, regarder sa montre tout en acquiesçant sur “Oui je reste encore 5 mn mon poussin, t’inquiète” et repartir sans rien oublier, etc.

Cette année c’est différent. Trois sports, 3 jours différents ! Et on en a bavé pour trouver des horaires qui permettent une cohabitation simple et sympa tout en répondant à leurs souhaits. Mais j’ai (ou Madame Maman) le temps de rester, de rassurer, de contempler mes enfants s’épanouissant à leur activité ! Plus de contraintes, plus de stress, c’est merveilleux !

3/ Du temps pour soi sans contrainte

Et comme je peux laisser les deux derniers seuls à leur sport, j’ai du temps pour moi faire des boutiques, une pause, lire un livre, etc. Proche d’un centre commercial pour Mr Moyen, j’ai déjà prévu de refaire ma garde-robe ou pourquoi pas un Bowling (temps de détente en mode solo, si, si je suis égoïste parfois mouahahha).

Le seul handicap, surveiller l’heure, faudrait pas le reprendre 2h00 après la fermeture ! mdr

4/ Le sport, une passion, pas une corvée

Ne prenez pas ce temps en mode “taxi” comme une corvée. Sinon votre enfant va le ressentir et son envie d’aller s’éclater va rapidement tomber comme un soufflé raté. Il sera fier de vous raconter ses exploits, vous répéter 52 fois en 20 minutes les truc qu’il a fait, le compliment du prof, le garçon qui l’a embêté ou le pote qu’il vient de se faire.

On passe alors en mode “écoute active”, on ne critique pas, on l’entend, on le comprend.

5/ Pourquoi pas montrer l’exemple ?

C’est un petit plus qui ne peut pas se faire dans chaque cas, mais par exemple pour Mr Grand la salle de sport est divisées en deux, adultes d’un côté, enfants de l’autre pour le MÊME SPORT ! A ceci prêt que les adultes finissent 30 minutes plus tard.

Qu’est-ce qui empêcherait un parent de prendre ce temps là (que l’on cherche partout) pour faire SON sport en même temps que son enfant ? Quelle complicité à la fin, non ?

Sur ce, je vous laisse, je dois me rendre à la bibliothèque là, les enfants les livres sont prêts ? Hein, non ? Zut, allez j’y go, à toutes !

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

16 comments

  1. Pingback: 5 conseils pour passer de bons moments à...

  2. virginie

    Kikou je me retrouve complétement dans ton article . Bon maintenant c’est différends car un ado il faut le trainer car suivant ses humeurs c’est un jour tu veux et l’autre je veux pas. Comme je tiens qu’elle y aille régulièrement alors je ruse moi ça donne ça donne ça 15 ans plus tard :
    – Viens je t’emmène au sport et après on ira ou tu veux , genre magasin ou autres bref tant pis mais au moins ça marche

    • c’est une façon de faire mais à la fin de l’année ça ne coûte pas trop ? lol

  3. Pingback: Comment aider vos enfants à vaincre la peur du noirDrôle de Maman

  4. Merci pour ce rappel de profiter des petits bonheurs de la vie!.. Souvent pris par le temps, le stress, l’habitude de râler…. on oublie de que le temps passe même si on se dépêche alors autant profiter de chaque seconde… et pouvoir dire ensuite: “moi, quand j’accompagne mes gosses à leurs activités, c’est mon moment zen de la journée!”;-)

    • Y aura toujours des moments où l’on n’aura pas envie mais nos parents ont bien pris le temps pour nous ? Ensuite, plus grands, ils feront la route seul, donc…

  5. Pingback: Dessin, coloriage et peinture, des atouts pour nos petits bouts - WondermomesWondermomes

  6. Pingback: La motricité libre avec bébé | Le blog de la feelee

  7. J’ai réglé le problème : ce sont les grand-parents qui s’y collent ! Il faut bien trouver un avantage à travailler, parfois…

  8. leblogdelafeelee

    Ici c’est monsieur papa qui s’y colle. Et pour ces petits détails que tu écris, je regrette (un peu) de ne pas avoir mon permis.

  9. j’ai pas encore le cas de figure ;) (pas de permis ^^)

  10. Je n’en suis pas encore là… mais j’ai le souvenir de ma mère qui était une sacrée taxi-mum! ^^

  11. Pingback: La motricité libre avec bébé