En cette période malheureuse de crise sanitaire liée au COVID-19, il est préférable de bien se couvrir (au niveau assurance et mutuelle). Si moult assurances couvrent les biens matériels en cas de casse, de vol ou de destruction par les éléments, qu’en est-il alors de la protection corporel ?

C’est là qu’entre en jeu l’assurance accident de la vie !

Une assurance en cas d’accident corporel, invalidité et même décès

A savoir, la GAV(garantie accidents de la vie ou  assurance accident de la vie) ne prend en charge QUE les accidents corporels graves avec séquelles à long terme partielles ou totales, ou en cas de décès. Elle indemnise financièrement (sous condition de contrat et en contrepartie d’un versement de cotisation de l’assuré) les victimes et leurs proches à l’aide d’un capital ou d’une rente suite au préjudice subi.
Cette assurance vient en complément de la sécu et de la mutuelle, qui se focalisent sur la prise en charge des frais médicaux et autres hospitalisations sans penser aux répercussions à long terme. En effet, suite à un accident à domicile, par exemple, il peut subsister des séquelles permanentes ou pire un décès… En fonction de la formule et des options choisies, l’assuré ou sa famille pourront donc être ainsi indemnisés et aidés dans leur vie.

Statistiquement, ce sont les accidents domestiques (chute, brûlure…) qui sont le plus pris en charge par les assureurs, même si l’assuré se blesse tout seul. Les blessures graves lors d’une activité (sport…), accidents ou erreurs médicales, catastrophes naturelles ou les agressions physiques (et attentats) sont d’autres exemples (voir les conditions de votre assureur). En général, le contrat de prévoyance assurance accident de la vie ne protège pas des accidents de la route, ni des accidents de travail ou encore de certaines activités sportives listées (ski, …).

Alors autant y penser avant qu’il ne soit trop tard. D’autant plus qu’il est possible, et recommandé, d’étendre la couverture de l’assurance à toute sa famille. Certaines assurances proposent même des garanties renforcées pour les mineurs (couverture scolaire, extra-scolaires, vacances, …). Mais n’attendez pas qu’il soit trop tard ! Il y a une limite d’âge (entre 65 et 75 ans selon les assurances) pour souscrire à un GAV.

Outre les aides financières, l’assuré ou sa famille peut avoir des aides à domicile, des aides ménagères, des gardes d’enfant, un soutien scolaire, une assistance psychologique, un aménagement du domicile, une aide au déménagement, etc.

Dans tous les cas, lors de votre souscription à votre assurance accident de la vie, vous devez absolument réfléchir aux différentes clauses et cas à couvrir en fonction de votre vie familiale, de vos activités indoor ou outdoor, de l’âge des membres de votre famille proche, etc. En général, un conseiller de votre assurance sera disponible pour vous aider dans vos choix.

Partagez cet article sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.