Le Poker en ligne ramasse la mise et bat des records d’abonnement en 2021.

A contrario, les paris sportifs ont été plus boudés.
Logique, avec l’arrêt brutal des compétitions sportives dans le monde entier suite à la crise sanitaire du Coronavirus, les accros aux jeux de hasard et jeux de cartes se sont rapidement tournés vers des solutions numériques tel que mon partenaire partypoker.fr.

Si les paris sportifs nationaux et internationaux tenaient lieu de locomotives des jeux en ligne depuis près de 10 ans, en 2020 ils ont accusé jusqu’à -90% de baisse d’activité.

Le succès du Poker en ligne en 2020

Les joueurs habitués se sont rapidement trouvés face à une avalanche de jeunes joueurs amateurs voire des novices. Le jeu est devenu différent. Les nouveaux joueurs jouent à l’instinct plutôt qu’à la stratégie. Les différents confinements ont attiré les “amis” à se retrouver dans des salles privatives et à jouer comme à la maison. Certains sites ont même dû limiter les inscriptions aux tournois pros.

Question chiffre, la dépense hebdomadaire des joueurs de poker en ligne est passée de 5 millions d’euros à 15 millions d’euros en 2020 ! L’un dans l’autre, les sites multi-offres (poker et paris sportifs) ont réussi à stabiliser la balance, mais pour les autres…

Et lors du premier confinement beaucoup plus strict, il y avait quasiment 5000 joueurs en plus abonnés aux sites de Poker en ligne ! La privation de sortie, l’argent non dépensé et les loisirs en berne ont permis à ces nouveaux joueurs de tenter l’aventure dans le jeu d’argent en ligne. En moyenne, 360 euros ont été dépensé par compte en 2020 ! Les sommes investies n’étaient pas forcément folles. Les mises se montaient à quelques euros seulement dans des parties privatives entre amis, mais multipliées par un nombre important de nouveaux joueurs, les rendement a été considérable !

A savoir que le Poker est l’un des seuls moyens en France de jouer de l’argent de manière légale sur Internet.

Selon certaines études, 70% des parieurs/joueurs ont entre 18 et 35 ans. Avec le retour à la vie active et le retour progressif des rencontres sportives nationales et internationales, l’activité du poker en ligne va donc régresser et se rapprocher des chiffres d’avant le COVID mais selon certains spécialistes ce n’est pas encore sûre. Le poker en ligne est addictif

Partagez cet article sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.