Fin avril, début mai, nous avons eu l’opportunité de séjourner à Homair Villages Normandie, dans le camping de Houlgate. Une jolie petite ville proche de la mer où les bourgeois de la capitale du début du siècle dernier résidaient régulièrement avec leur entourage. L’architecture de bord de plage garde d’ailleurs les beaux stigmates des résidences de ce passé haut en couleur.

Bref, ce camping haut de gamme était un excellent lieu de vacances. Je reviendrais bientôt d’ailleurs, nous logions dans un mobil-home de luxe, 3 chambres, 1 salle d’eau, 1 kitchenette, 1 salle de séjour, terrasse couverte, etc. Bref, le pied !

Sauf que… Le temps lui a joué contre nous. Si le premier jour nous avons même pu aller à la plage faire des châteaux de sable, la mer étant tout de même trop froide, les jours suivant se sont dégradés rapidement. La pluie c’est invité d’abord timide pour se transformer en tempête avec des vents allant jusqu’à 60 km/h. Autant vous dire que les campeurs en caravane et sous la tente n’étaient pas les mieux lotis.

Même si le mobil-home n’a pas bougé d’un pouce malgré le vent qui nous a empêché de trouver le sommeil, l’humidité et le froid étaient présent. Autant vous dire que nous sommes passés de 25°C grand soleil à 5°C à 9h00 (donc encore moins la nuit) avec pluies torrentielles. Les couvertures n’étant pas suffisante, nous avons du dormir avec plusieurs épaisseurs de vêtements (ben oui nous n’avions pas assez prévu de chaud). Point de cheminée au bois compressé ou tout autre source de chaleur à notre disposition sauf un chauffage d’appoint électrique dans la pièce commune, et la cuisinière à gaz ! Dès le matin je profitais de préparer le petit déjeuner pour lancer les 4 feux pendant quelques minutes et profiter de cette chaleur bénéfique.

Bon cela ne nous a pas empêcher de trouver refuge dans des musées et châteaux de la région, au moins nous étions au sec et cela occupait les enfants. Même si tout le monde a eu la même idée que nous et que forcément, à certains endroits il y avait foule.

Lorsque j’avais l’âge de mes enfants, enfin des plus jeune, nous partions souvent en camping en caravane. Mais l’avantage par rapport à un mobil-home loué à la semaine, c’est que nous avions toujours l’option de nous carapater vite fait si la météo était mauvaise au long terme, ce qui est arrivé plus d’une fois d’ailleurs. A l’époque, il n’y avait pas besoin de réservation pour passer d’un camping à l’autre et d’une région à l’autre. Quelques heures de route suffisait à re-trouver le soleil. D’un autre côté, le mobil-home à l’avantage d’être plus spacieux et dans un camping 4 étoiles, la piscine chauffée aide vraiment à passer un bon moment en famille, même s’il pleut dehors ! Surtout qu’elle était à deux pas de notre logement.

Enfin, ces vacances furent quand même remplies de bons souvenirs, c’est déjà pas mal.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.