Au début nous pensions n’avoir que des garçons. En effet, lors de la première écho de notre 3ème enfant, le doute n’était pas vraiment permis.

Mais c’était sans dame nature, juste un artefact, un angle frauduleux, une estimation sans fondation, car la seconde écho nous offrit une super nouvelle, nous aurions 2 garçons et 1 fille !

La petite dernière, la princesse, la fifille à son papa !

Une fille c’est du rose, du pastel, des trucs doux, des poupons puis des poupées et plein de trucs qui rendent les papas aussi gaga que les petites voitures des garçons.

Avant même qu’elle se loge dans sa chambre, j’avais craqué sur tout un tas de licornes en peluche plus grandes qu’elle à l’époque et qui ornent encore son lit maintenant.

Les mois et les années passant, le bébé n’en est plus un et c’est une petite fille complice qui se heurte aussi aux idées de son papa (et sa maman). Une petite fille qui en veut toujours plus grâce ou à cause de ses frères, esprit de compétition et modèle à suivre.

Du papa partout et à tout moment !

Suis-je son idole ou juste son père adoré ? Parfois je me le demande, mais j’en profite ça ne sera pas toujours comme ça.

Il n’y en a que pour le Papa…

Les réveils la nuit (il n’y en a plus guère, ouf), c’est Papa qui doit venir. Sauf si je râle, rouspète ou craque, alors on se rabat sur maman, hein (non tu n’es pas une roue de secours !).

Le couché le soir, c’est Papa. Et si Papa est chez Mr Moyen, on va venir s’incruster ou le réclamer #jalousie.

Le bain, c’est Papa (voire maman, ouf, merci).

A table, c’est à côté de Papa (et parfois encore sur mes genoux).

Les courses vestimentaires, c’est avec Papa, même si j’ai la liste précise de Madame Maman, que je dépasse souvent de 200%. Heureusement par contre qu’elle achète sur le Net ou sans Melle Petite, sinon la pauvre… mdr

Et vous savez quoi ? Depuis qu’un matin je n’ai pas pu la conduire en couple avec Madame maman à l’école, elle a une photo de son Papa dans son tablier, si, si, mais chut faut pas le dire à la maîtresse !

Et Madame Maman dans tout cela ?

Elle en souffre, je le sais, elle l’a déjà dit. Mais heureusement qu’avec son travail à la maison elle garde les enfants le mercredi et les vacances et donc « profite » de nos enfants. Même si le mot n’est pas forcément le bon, surtout après un certain nombre d’heures.jours/semaines (rayez la mention inutile, on pourrait en faire un autre articles, les mamans qui gardent leurs enfants nous comprennent !).

Mais au-delà de tout ça, Melle Petite nous aime autant l’un que l’autre, c’est juste la période qui veut ça. Il parait que cela va passer…

Un comportement différent envers ma fille, est-ce grave Docteur ?

Ce qui entraîne souvent une jalousie et une rivalité entre Mr Grand et Melle Petite, Mr Moyen ça va encore, bien que parfois.

Toujours à bras pour ses 5 ans, vu son poids plume, les garçons voudrait pouvoir encore en profiter, mais non, surtout pour le grand.

Moins de pression, plus cool, plus câlin, plus rigolo, plus fun, une façon moins rigide et moins rude de régler les problèmes avec elle que les garçons.

Je sais que je ne devrais pas, mais son attitude, sa façon d’appréhender les choses, son aide perpétuelle face au « non » du pre-ado et du « je ne t’écoute pas » du second, ça fait pas pareil !

Une fille c’est plus délicat, plus attentionnée, c’est tout doux et très Kawaï !

En plus elle est féminine, les robes, elle kiffe (les jupes un peu aussi), sans compter ses parures de princesses, même si les jeux de garçons, elle aime aussi.

 

Et vous les papas, comment gérez-vous votre relation avec votre fille ?

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

 

Thème de la semaine : “élever une fille”
Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

5 comments

  1. Pingback: Les jeudis éducation # Elever une fille

  2. maman est occupée

    La relation père – fille est particulière : Papa est occupé chahute beaucoup avec sa fille mais il a surtout un instinct protecteur vis-à-vis d’elle beaucoup plus prononcé qu’avec son ainé.

  3. Pingback: Telle mère, telle fille {épisode 2} - Wondermomes

  4. Pa'Man! C'est une longue histoire...

    Coucou… en effet il faut profiter de ces moments câlins… Ici elle est beaucoup énormément à la folie MAMAN lol mais notre grand était beaucoup papa du coup ça équilibre.

  5. Ma vie de maman louve

    Haa la fameuse relation père-fille… Ici, ça commence! Du haut de ses 15 mois, dés que son père rentre du boulot, il n’y en a plus que pour lui! (Et depuis quelques jours, quand je vais la chercher chez la nounou, elle appelle son papa… charmant ;))
    Bon, comme ta chérie, je les ai le mercredi et les vacances scolaires, du coup j’en profite en les ayant rien que pour moi! Et puis l’aîné est hyper fusionnel avec moi, alors chacun le sien