Reproduisons-nous les erreurs de nos parents ?

Nos parents ont fait des erreurs et en font encore, ils sont humains, ont des qualités comme des défauts et ne savent pas tout sur tout.

Malheureusement nous répétons certains de ces échecs familiaux, à différents niveaux de mesure. C’est ce qu’on appelle les chemins familiaux.

doit-on reproduire les échecs de nos parents ?

Certains n’ont d’autres rêves que de proscrire toutes affinités familiales pour construire leur propre vie, mais se rendent compte au final que sur certains points ils ont copié leurs parents sans s’en rendre compte immédiatement.

Les exemples sont très simple :
– ne pas fumer,
– ne pas boire,
– ne pas jouer aux jeux d’argent,
– ne jamais être violent même verbalement avec ses enfants,
– ne pas s’abaisser devant son boss,
– réussir sa vie amoureuse,
– ne pas tromper ni divorcer,
– etc.

Et la liste est longue quelque soit le domaine.

J’ai pris exprès des thèmes très durs et récurant de problèmes familiaux car c’est souvent sur ces points que nous « récidivons ». Pourquoi ? Parce que nous ne savons pas faire autrement !

Il est très dur de quitter les sentiers battus et ceux qui y arrivent le font en apprenant à agir autrement. Si on ne trouve pas dans son héritage familial direct ou indirect les bases pour gérer sa vie comme nous le désirons, alors c’est ailleurs qui faut les trouver et le développement personnel en est un bon exemple.

Bien sûr je généralise aussi, ce n’est pas parce que mon paternel a passé toute sa vie à jouer au PMU que je ferais de même, car j’ai aussi l’héritage de ma mère qui s’affronte celui de mon père. Par conte l’inverse m’a plus touché qu’autre chose, comme mon père s’occupait peu de moi, c’est de ma mère que j’ai reçu toute mon éducation. Si dans les grandes lignes celle-ci fut bonne, sur certains points, avec le recul, j’ai effectivement reproduit ce qui m’a été inculqué car je n’avais pas d’autres points de repères et qui sont, à mes yeux aujourd’hui, des erreurs !

Bien entendu c’est seulement avec les années que je me suis rendu compte que ces échecs ont été tout aussi une expérience personnelle, pas forcément enrichissante malheureusement. Je change donc d’opinion et j’agis autrement.

Certains très rapidement se rendent compte des échecs et des erreurs de leurs parentés et mettront tout en œuvre pour ne pas les reproduire à tel point que leur vie est basée sur cette liste et le résultat n’est pas toujours très positif.

Voici quelques exemples de mon entourage :
– « mes parents ont divorcé, donc je ne me marierai jamais, je passe d’une fille à l’autre pour ne pas souffrir ». Cet homme souffre de sa solitude, de voir les années passer et dans le fond, de n’avoir pas de famille.
– « mon père travaillait à l’usine, j’ai fait 10 ans d’études pour avoir un bon salaire ». Cet homme n’aime pas son travail même s’il gagne bien sa vie et il fait plus d’heure que son père à l’usine.
– « vu ce que j’ai vécu, jamais je ne ferais de gosse ! ». La femme de cet homme souffre car elle a envie d’être maman, il est intraitable.
– « ma mère a toujours été coincée, elle ne vit pas sa vie, elle la subit ». Dès qu’elle a pu, cette jeune femme a tout fait pour jouir de la vie, elle regrette maintenant certaines choses qui lui colle à la peau.
– « je n’ai jamais eu de cadeaux lorsque j’étais jeune, mes parents étaient trop radins ». Ce jeune papa a dépensé des sommes folles en jouets et goodies pour son gosse pour palier à ce manque. C’est sa femme qui l’a « remis » dans le droit chemin en lui montrant la liste monstrueuse de dépense au bout d’un an !

Ce passage aux extrêmes est du à l’envie de ne pas reproduire les schémas familiaux, de pouvoir répondre aux envies inavouées ou de réparer les regrets subits

Le fait est que beaucoup ne connaissent pas les causes qui ont poussé leurs parents à agir ainsi et à vivre comme ils l’ont fait. Exemple, pourquoi certains parents divorces ? Est-ce génétique (lol) ? En voulant absolument créer le couple idéal, ne le mettons justement pas en danger ? Etc.
En connaissant les tenant et les aboutissement des choix de notre famille, nous serions peut-être plus à même d’éviter de les reproduire, mais pas forcément…

Et vous, reproduisez-vous les échecs de vos parents ?

Crédit photo : http://www.sxc.hu

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

5 comments

  1. Merci pour ta participation et pour ton article au thème dont nous pourrions débattre assez longuement. Cela engage en tous les cas une réflexion (difficile à mener seul) sur ce que nous reproduisons ou pas des erreurs de nos parents! Bravo!

  2. Isabelle Filiozat appelle ça « les patates chaudes », qu’on transmet à nos descendants et donc que l’on récolte de nos parents…Les parents sont le socle fondateur sur lequel on s’appuie, tant enfant qu’une fois adulte. C’est notre base, notre référence. Pas étonnant qu’on réédite certaines de leurs erreurs. Mais à l’inverse, on veut aussi s’en démarquer…bref un sujet très très intéressant, merci beaucoup !

  3. Pingback: Ces échecs qui nous font grandir - synthèse | WorldEmotions

  4. snoops

    j’ai eu la chance d’avoir des parents extras
    j’espere reussir aussi bien avec mes enfants :)