disneylande halloween

A peine les vacances entamées, les rayonnages se garnissent déjà des articles de rentrée scolaire. A la mi-août, les gros volumes et les offres familles de rentrée sont mis en avant. Quelque soit l’événement et quelque soit le support (Internet) ou le lieu (magasins), le marketing nous prépare toujours en avance sur les événements à venir. Est-ce un tort ? Oui et non, car nous perdons parfois le charme de ces fêtes en y voyant un aspect purement commercial. Est-ce que je vous ai dit avoir reçu des dossiers de presse de Noël depuis 3 semaines ? O_o

Parlons d’Halloween. Pourquoi ? Parce que je vois déjà passer de nombreuses photos et inspirations dessus sur Pinterest.

Si en France Halloween perd de vitesse, des noyaux durs adorent encore cette fête. Dans notre quartier ce n’est plus la peine de faire du porte à porte le soir en grelottant espérant gagner quelques bonbons, mais par contre, il n’est pas rare de trouver des fenêtres annonçant, tout comme pour Noël, une fête sympa à venir dans ces logis. De toutes manières pour le porte à porte, les gens n’ouvrent plus, s’excusent en précisant « qu’ils n’ont plus rien » ou nous donne les restes de bonbons traînant dans les fonds de tiroirs (voire périmés).

A la maison, on reste neutre en façade, mais dedans nous jouons encore un peu le jeu. Les deux derniers s’amusent et se déguisent encore, autant en profiter. Et ces dernières années, on termine la soirée dans un restaurant réservé à l’avance, où les serveurs jouent le jeu. Mes deux derniers adorent les déguisements, quelque soit le genre, du chevalier à la princesse, du pompier au cuisinier, pour infos, voir les vêtements de cuisine sur ce site partenaire, ou encore de la Tortue Ninja à la Princesse Aurore de Disney. Pour le grand, c’est fini depuis longtemps, à par les chocobons, pour le reste, il s’en fiche un peu.

En France, nous n’avons pas la vision communautaire de cette fête américaine. Nous la trouvons très commerciale et importée. Nous avons nos propres coutumes des morts, dont la Toussaint et Halloween, c’est surtout à la télé et dans les séries télévisées. En effet, comme dans « Un soupçon de magie« , chaque saison met en avant Halloween de manière grandiose où toute la ville met la main à la pâte pour rendre cet événement très festif et décoratif.

Si vous ne connaissez pas cette série, je vous la conseille fortement, c’est frais, sans politique ni super-héros, peut-être très archétype au niveau des personnages, mais elle a le mérite de détendre.

De l’autre côté de l’Atlantique, Halloween est une fête où tout le monde s’amuse et se déguise. Les français n’accrochent pas non plus car, comme précisé précédemment, ce genre de fête est aussi une menace contre les traditions françaises. Si Noël, Pâques et la St Valentin sont fêtés un peu partout dans le monde, les fêtes « importés » ont du mal à franchir les frontières. Pourtant ce n’est pas les magasins qui s’en plaignent, plus ils vendent mieux c’est… non ?

De plus, nous avons une vision étriquée de la fête des morts américaines. Pour nous, Halloween égale l’horreur ! Dans son pays natal, les déguisements sont de tout type. Comme dans Strangers Things où pour Halloween, les enfants sont déguisés en chasseur de fantôme et non pas en vampire, créatures de terreur ou de film d’horreur.

Mais en France, les déguisement de tous bois sont réservés au Carnaval ou à Mardi Gras (même si se sont deux événements bien différents). Il ne sera pas rare de côtoyer un bisounours avec une maya l’abeille, un spider-man ou un Freddy !

En fin de compte, si vous voulez vraiment vous amuser à Halloween, le plus judicieux est de trouver des fans de cette fête ou encore mieux, des américains qui pourront vous transmettre les vrais valeurs d’Halloween afin de le fêter comme il se doit. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.