Interview d’Harold Paris, un papa blogueur pas comme les autres

logo harold paris

logo harold paris

Cela faisait un moment que je n’avais pas interviewé un papa blogueur sur… papa blogueur ;-D. Passons l’humour, place à Harold !

>> Tu es un papa et un blogueur mais ce n’est pas un blog de Papa Blogueur que tu tiens, pourrais-tu nous dire ce que contient http://haroldparis.fr/ en quelques lignes ?

Salut Franck ! En effet, HaroldParis.fr, ce n’est pas un blog de Papa Blogueur, mais c’est clairement mon Violon d’Ingres tout comme Papa Blogueur pour toi. ^^

Je suis entrepreneur, et sur ce blog personnel, je reçois avant tout d’autres entrepreneurs (ou intrapreneurs) qui partagent avec moi leurs parcours, leurs histoires, leurs projets et plein de conseils utiles pour les créateurs d’entreprises.

Je fais des vidéos de ces interviews que je réalise sur Skype ou Google Hangouts, puis je monte tout ça, je le publie sur Youtube, en podcast sur iTunes (en audio), je le met en téléchargement direct sur mon site et j’en fais un petit article sympa.

Rien de bien compliqué en soi, mais avec le temps, j’ai réussi à développer un lectorat et des auditeurs fidèles et passionnés.

Aujourd’hui, je publie moins souvent que je le souhaiterais, bien sûr, mais j’ai des entrepreneurs talentueux et talentueuses qui viennent partager une petite demi-heure de leur temps et de véritables conseils de valeur avec mes auditeurs et moi. Bref, c’est bien cool et tout le monde y gagne ! ^^

>> Depuis quand blogues-tu ? D’où te vient cette passion ?

C’est une très bonne question !

Je n’ai pas de passion fondamentale pour le blogging en tant que tel, c’est simplement un moyen d’expression (efficace et génial) qui me permet de partager mes vrais passions !

J’ai commencé à bloguer il y a presque 3 ans maintenant pour les mauvaises raisons au départ, avec un blog sur les Ressources Humaines et le Recrutement dans le monde de l’immobilier. Oui, comme tu dois t’en douter… c’était pas fun. ^^ Et c’était surtout stupide : j’aime pas les RH, et je n’ai qu’un attrait limité pour l’immobilier. Ce sont pourtant des secteurs sympas pour lequel je travaille de temps en temps aujourd’hui, mais de là à en “manger” matin, midi et soir… Bref, tu vois ce que je veux dire.

Ce qui est important, c’est que j’ai décidé de me concentrer sur les sujets qui me passionnaient vraiment au fur et à mesure.

Ca a été la naissance de HaroldParis.fr avec trois thématiques à l’origine : marketing (et plutôt webmarketing d’ailleurs), entrepreneuriat et quelques geekeries.

Aujourd’hui, je parle entrepreneuriat sur HaroldParis.fr et je parle webmarketing et social media sur le blog de TRIBELEADR, mon agence social media et web, et je garde les geekeries pour Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux. ^^

>> On a oublié l’essentiel, pourrais-tu nous parler de toi en quelques lignes ?

Avec plaisir ! J’adore parler de moi ! C’est mon sujet favori ! ^^ LOL…

Bon, plus sérieusement, je suis un entrepreneur et, depuis le début de ma vie d’adulte, j’ai toujours été passionné par l’entrepreneuriat. Ce qui ne m’a pas empêché d’attendre près de 10 ans pour me lancer.

Cette passion est assez amusante pour notre culture, et je pense que c’est aussi le résultat de mon parcours étudiant passé dans un environnement anglophone…

Ce qui est clair, c’est que cela faisait des années que je nourrissais une réelle fascination et un véritable attrait pour ces histoires inspirantes d’entrepreneurs, de start-ups, de projets et de parcours. C’est quelque chose que je vivais, de loin, comme des aventures des temps modernes en espérant pouvoir les toucher du doigt “un jour”.

Finalement, j’ai finis par prendre mon courage à deux mains et me mettre un coup de pied au cul pour créer ma boite avec l’arrivée de mon deuxième petit gars !

Ma réflexion était simple : “plus j’allais attendre, plus ca allait être compliqué”.

C’est quelque chose d’assez peu naturel car le premier réflexe est de vouloir “mettre toutes ses chances de son coté”, alors que le bon réflexe est de “foncer, tester, apprendre, optimiser et mener des itérations continues” jusqu’à ce qu’on décroche la lune !

Bref, j’ai fini par me lancer. J’ai pris mon temps d’abord, en commençant les soirs et les week-ends en tant qu’auto-entrepreneur et j’ai fini par négocier mon départ d’un très bon poste pour lancer ma première boite : TRIBELEADR.

Aujourd’hui, je suis comblé, j’ai créé un premier emploi sur ma boite et j’ai des projets plein la tête !

Sinon, coté perso : j’ai une femme qui m’aime, j’ai deux adorables bonhommes dont le deuxième va rentrer à la maternelle à la rentré (ca devient sérieux) et dont le premier va rentrer en moyenne section !

Notre maison est un champ de bataille permanent avec ces deux adorables piles nucléaires. Je ne travaille donc pas de chez moi. ^^

>> Le Net change tout le temps, il y a encore 3 ans j’aurais cru pouvoir jouir de la vie avec un blog, sans trop de soucis. Maintenant je vois que la concurrence est rude et que sans un investissement à 200% c’est loin d’être gagné. Le blogging en France à explosé, ce qui augmente la concurrence. Comment t’en sorts-tu ?

Coté gagner de l’argent en bloguant ? Mal !

Mais il y a une raison toute simple à celà : je n’ai pour l’instant aucune volonté de gagner de l’argent via mes blogs. ^^

Si je voulais le faire, cela ferait longtemps que HaroldParis.fr ou le blog de TRIBELEADR seraient truffés de produits et de liens d’affiliation.

Le modèle que j’ai choisi en premier est celui d’une agence digitale.

En fait, aujourd’hui, au sein de TRIBELEADR par exemple, nous aidons les entreprises à acquérir, développer et fidéliser leurs communautés. Derrière cette tagline, nous réalisons 3 types de prestations : de la création web, de l’animation éditoriale, et du community management.

Cela nous a permis de répondre à une véritable demande et d’aider nos clients là où ils en avaient besoin avec des techniques et des approches innovantes en leur apportant de vrais résultats.

Aujourd’hui, nous avons clairement la volonté de sortir de ce modèle “agence” qui manque de “scalabilité” avec un projet que nous nous apprêtons à lancer. Il y aura un blog associé à ce projet oui, mais ce sera avant tout une place de marché. Le blog : c’est un plus (utile et efficace), mais ce n’est pas le business model. ^^

>> Suites aux quelque scandales sur les formations et le sites de blogging, marketing et j’en passe (salut jean, lol !), as-tu eu des répercussions sur ton blog ? Car certains en ont pris dans le dents alors qu’ils n’étaient pas la cible directe.

Je t’avouerais que j’ai observé ca de très… très… très loin.

J’échange avec certaines des cibles qui ont été touchées directement ou indirectement par ces évènements. J’en apprécie certaines et elles le savent, d’autres moins (et elles s’en foutent très certainement)…

Bref, en ce qui me concerne, je n’ai pas été touché. Mais j’aurais été très étonné du contraire car au sein de notre agence, nous travaillons avec des entreprises, des entrepreneurs, des start-ups, des créateurs pour les accompagner dans leurs projets et les aider à mieux communiquer et mieux servir leurs clients, mais certainement pas avec des “wantpreneur” pour leur apprendre à gagner de l’argent sur internet.

Personnellement, je n’ai aucun attrait pour cette niche du “Make Money Online” pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, j’ai failli tomber dans le panneau. Et je n’aime pas cela “tomber dans le panneau”, crois moi.

Ensuite, les techniques déployées dans cette niche sont intéressantes, il y a beaucoup à apprendre, c’est vrai, mais elles sont aussi assaisonnées d’une manière qui ne me correspond absolument pas !

Pour finir sur cette polémique, je considère qu’en effet, un marketeur est avant tout là pour raconter une “belle histoire” qui va générer de l’action. Néanmoins, je pense aussi que cette histoire doit être délivrée avec sincérité, bienveillance et la farouche volonté de “faire réussir” !

Chacun y verra ce qu’il veut dans ce commentaire… Au final, ce sont les clients qui jugent ce que font leurs fournisseurs… et la vérité sur ce sujet, c’est que chez certaines personnes qui ont été des cibles bien identifiées : les clients sont contents et en redemandent. Bref, le marché décide.

Certaines personnes sont prêtes à payer 3 fois le prix d’un produit parce qu’il est sensé être “bio”. Est-ce que ces clients sont des idiots ? Est-ce que les marchands de “bio” sont des arnaqueurs ? Perso, je pense que du moment que quand tu achètes du “bio”, c’est vraiment du “bio”, alors les commentateurs peuvent dire ce qu’ils veulent. ^^

>> Pour les bloggueurs « non-pro » qui veulent démarrer sur la Toile (ou tenter d’y vivre) pourrais-tu leur donner 3 conseils utiles ?

Allez ! On y va !

1) Arrêtez de rêvasser… Et mettez vous au boulot !

Quel que soit votre idée, vous avez suffisamment réfléchi, sérieusement ! Donc, commencez à agir ! Et quand je dis agir… je ne parle pas de lire un autre livre ou de prendre une autre formation.

Non, je parle de mettre les mains dans le cambouis, d’avancer, de créer, d’écrire, de coder, d’oeuvrer pour mettre le plus rapidement possible votre produit, votre service, vos écrits, bref, “ce que vous avez à offrir” au contact de votre marché !

Arrêtez de penser que votre business plan ou que votre préparation fera une différence quelconque à l’épreuve de votre marché.

La seule chose qui fera une différence, c’est votre capacité à trouver “des clients” (ou simplement des lecteurs) et à leur proposer “quelque chose”.

Rien d’autre, donc si ce que vous faites n’a rien à voir avec ces deux actions : c’est que vous n’êtes pas entrain de faire quelque chose d’utile et que vous devriez certainement commencer à “agir” au lieu de “réfléchir”.

2) Echouez vite ! … et recommencez !

Vous avez enfin sorti quelque chose ? Génial ! C’est le moment d’y aller… et d’échouer ! Oui… d’échouer.

C’est une certitude, quand vous allez vous lancer : votre produit ne sera pas bon, votre manière de le vendre sera maladroite, vos écrits ne seront même pas lus, vous (et votre mère – Coucou maman ! Je t’aime !) serez les seuls visiteurs de votre blog.

Bref, attendez-vous y dur comme fer : vous allez vous planter !

Et c’est tant mieux !

Mais attention, ne vous plantez pas sur un truc : laissez traîner vos oreilles et apprenez de vos erreurs !

Echouer pour échouer ne sert à rien. Echouer pour apprendre, voilà ce qui est important !

Pourquoi vos prospects trouvent vos produits mauvais ? Pourquoi vos visiteurs ne passent même pas la première page de votre site ? Pourquoi votre pitch les fait grimacer ? Pourquoi personne ne s’abonne ?

C’est le moment de sortir la seule vrai bote secrète qui compte et la seule vrai question utile que vous devez retenir de cet article :

“Merci ! Je veux apprendre. Qu’est-ce qui aurait pu faire que X… ?”

Et maintenant : ne parlez plus… shut !

X, c’est votre objectif. Qu’est-ce qui aurait pu faire que vous répondiez à mon mail ? Qu’est-ce qui aurait pu faire que vous acceptiez mon contrat ? Qu’est-ce qui aurait pu faire que vous trouviez ce produit génial ? Qu’est-ce qui aurait pu faire que vous m’engagiez ?

Aussi sûr que vous pensez avoir des réponses, celles-ci ne valent rien. Ce sont celles de vos prospects qui comptent, et ce sont les seules qui comptent vraiment.

Lorsque vous avez ces réponses, vous êtes en capacité d’améliorer ce que vous faites, ce que vous vendez, ce que vous proposez, et donc…. d’échouer à nouveau, mais “un peu moins” cette fois. ^^

3) Gérez votre temps… c’est ce que vous avez de plus précieux !

Au fur et à mesure que vous allez avancer, vous allez prendre un rythme d’action. Ce rythme sera important car vous aurez compris que c’est “dans l’action” que vous êtes en capacité de produire des résultats, et non dans la réflexion.

La réflexion est utile, je ne dis pas l’inverse… mais elle doit servir l’action ! Et non de nouvelles réflexions…

Bref, ce rythme va aller en s’accélérant. Parce que vous deviendrez meilleur au long du chemin, et que votre capacité d’action s’améliorera.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron comme on dit.

Ce qui est aussi vrai, c’est que vous allez vous heurter à une limite à un moment ou un autre.

Cette limite, c’est la seule vrai limite que nous partageons tous : le temps.

Que vous soyez seul, en poste, ou pas, avec une équipe, avec une armée : vos journées ne font que 24h (ainsi que celles de vos collaborateurs, conseillers, mentors, et autres…) et il faut, qu’en plus, vous dormiez, mangiez, vous occupiez de vos enfants, etc, etc.

Bref, les journées seront courtes. Peut-être pas aujourd’hui, mais un jour ou l’autre ce sera le cas.

Dans des moments comme ceux-ci, il faut que vous appreniez à vous organiser, et à mettre en place des systèmes pour gérer votre temps et, au delà du temps… vos priorités.

Celà peut-être réalisé via la mise en place d’une todo list, de modèles automatisés d’emails, de “diction” plutôt que de devoir “écrire”…

Bref, ce sont ces systèmes qui vous permettront un jour ou l’autre de repousser “un peu” les limites temporelles que nous partageons tous.

C’est un conseil important. C’est le challenge auquel je fais face actuellement et je peux vous dire qu’il n’est pas évident à maîtriser. (Désolé pour le retard dans l’envoi de cet article d’ailleurs Franck !)

Bonus) Vous voulez découvrir des applications, des conseils, des ressources et des contenus spécialement sélectionnés pour vous en tant qu’entrepreneurs ?

Inscrivez-vous là : UP&SMART

Voici le projet que nous menons actuellement avec TRIBELEADR et dont je vous parlais un peu plus haut dans cette interview.

Avec UP&SMART, nous sommes entrain de développer une place de marché destinée aux entrepreneurs, aux développeurs, aux designers, aux blogueurs et autres professionnels du web pour leur permettre de réussir à développer leur activité sur le web et ailleurs.

Bref, nous sommes en préparation du lancement (prévu pour le 1er juillet), il y aura un blog sympa et beaucoup de valeur apportée par le biais de deals sur des applications, des ressources, des contenus de formation et d’autres conseils.

On vous prépare un truc “aux petits oignons” !

>> Allez dernière questions bonus, où pars-tu en vacances cet été ? ;-)

Hmm… Nulle part ! Enfin pas réellement en vacances en tous cas… ^^

Je devrais aller passer une petite semaine en télétravail chez ma mère qui habite près de la mer pour que mes petits profitent de la plage et que je puisse passer un petit moment en famille.

Mais j’ai aussi une équipe au bureau, et donc… je ne pourrai pas débrancher. Pas cette année en tous cas. ^^

C’est ma première année avec TRIBELEADR, donc j’ai encore beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à faire pour développer la boite surtout avec notre nouveau projet : UP&SMART. :)

Je m’organise pour pouvoir débrancher une bonne semaine en fin d’année, mais avant cela… c’est prématuré pour le moment.

Voilà Franck ! Merci à toi, et merci à tes lecteurs de m’avoir supporté jusqu’au bout ! Je vous dis à très vite sur UP&SMART, TRIBELEADR ou bien sur HaroldParis.fr. ;)

Et n’oubliez pas…. Inscrivez-vous là : UP&SMART

Big up !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

1 comment

  1. Jerome

    Je ne connais pas le blog en question. C’est avec un grand plaisir que j’irai le découvrir prochainement. Et surtout, je souhaite une bonne continuation à Harold ! Keep it up, comme on dit !